Une tribune pour les luttes

Expulsion massive des occupants de l’immeuble rue Fiocca.

Réponse au courrier d’un certain M. PAUL LANDRY

Article mis en ligne le jeudi 24 novembre 2005

Nous prenons le prétexte d’une réponse à l’article d’un certain M.PAUL LANDRY,mis en ligne le 22/11 concernant l’expulsion massive des occupants de la rue Fiocca du 18/11 pour informer sur la situation aujourd’hui.

Les 14 familles n’ont pas été relogées comme ce monsieur l’écrit, seul quatre familles en situation régulière sont logées dans des appartements relais, les autres familles sont dans des chambres d’hôtel. Les jeunes sans papiers n’ont pas été 11 expulsés comme l’a déclaré le préfet dans sa conf de presse mais une vingtaine.

La préfecture a refusé de recevoir le réseau éducation sans frontière lors des deux rendez-vous prévus lundi et mercredi. Demain à 9h30 à la préfecture nous verrons bien si elle daigne entendre la délégation des parents d’élèves, des enseignants, des familles concernées et des associations diverses composant le réseau.

M. PAUL LANDRY justifie le nettoyage au karcher du préfet en sarkoboutant sur des points précis observés de son point de vue.l’information diffusée dans l’article est celle de témoignages d’un groupe de militants sur place depuis 5h50 qui s’opposent à la politique répressive et violente qui s’abat sur la population la plus démunie.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180