Une tribune pour les luttes

jeudi 5 mars 2020

MARSEILLE

18 h

Maison Pour Tous de la Pauline, 258 bd Romain Rolland, 13009

Réunion-débat

Peut-on croire les religieux quand ils parlent de sciences ?

Libres penseurs du 13 - Groupe Gaston Crémieux

Présentation par Michel Bonnon le jeudi 5 mars* à 18h, à la Maison pour tous du 9ème arrondissement de Marseille.

La démarche scientifique part de la matière, formule des hypothèses et élabore des expériences pour les confirmer ou les infirmer. La démarche des religieux et des spiritualistes part d’un a priori : les dogmes que leur enseignent leurs religions. Ces scientifiques (ou dits tels par eux-mêmes ou par telle ou telle communauté) peuvent-ils élaborer des théories objectives sans que leur foi soit mise en avant ? Prenons l’exemple du Darwinisme : les scientifiques-religieux posent le problème de l’évolution des primates archaïques, dont certaines branches deviennent Homo sapiens. Ils font appel à des aspects théo-anthropiques, suivis par d’autres spiritualistes néo-créationnistes.
Ils tentent de démontrer que leurs dogmes sont conformes à ce que la science établit. Mais l’Évolutionnisme fait partie de la Science alors que le créationnisme s’appuie sur des croyances et des dogmes qui nous parlent des interventions improbables et indémontrables d’un dieu. Les scientifiques doivent être militants en ce qui concerne la divulgation des connaissances et ils doivent préciser ce qu’est la science et ce qu’elle n’est pas. La science est une démarche par laquelle nous acquérons des connaissances de manière fiable, démontrable, afin de formuler des hypothèses et de les tester rigoureusement en collectant des données au moyen d’observations et d’expérimentations.

* Initialement programmée le jeudi 20 février et reportée au 5 mars.

P.-S.

simon-costa chez orange.fr

Répondre à cet article