Une tribune pour les luttes

CLUEDO.

Trois jours confinés dans Marseille.

Article mis en ligne le vendredi 20 mars 2020

« Je mets le colonel Macron avec le poignard dans le hall de l’hôpital » Ma fille me tend une carte et réplique : « Tous les gouvernements qui ont cassé l’hôpital public avec Martinez et la clé anglaise dans le salon ». Je n’ai pas la bonne carte. On me confine dans la cuisine de mon Cluedo que j’ai ressorti avec empressement depuis mardi. Zut je défaille et je sens la grippe qui monte. Je sors ma carte Raoult et décide de rejouer les deux dés pour me rendre dans le petit salon. Pourvu que l’épidémie se propage et que l’immunité se fasse avant qu’on sonne la fin de la partie. Le petit dernier crachote des glaviots sur le plateau. On l’isole et lui demande si Mme Pervenche ne va lui coller 135 euros d’amende. La moutarde me monte au nez mais y en a plus au supermarché. Dr Olive non plus. Si on sort c’est la matraque qu’on nous promet comme au temps des Gilets Jaunes et de la Loi Travail dont on a gardé les masques de manif. Dans la salle de billard, Jeannine a les boules d’être malade. Elle demande direct la corde pour se pendre.
Pas réglementaire ! lui retoque-t-on. Dehors le ciel est vraiment bleu et les oiseaux chantent comme un vrai printemps. Les bagnoles meurent au soleil et les autobus servent de taxi individuels. Le facteur ne passe qu’un jour sur deux mais on ne lui paye plus un verre. Le jogging est à la mode du gouvernement. Pour une fois qu’ils ne regardent plus leur montre.

Christophe Goby

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2050

Covid-19 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60