Une tribune pour les luttes

Restez chez moi.

Article mis en ligne le mardi 31 mars 2020

La voisine du dessus asperge ses chiottes de javel. Celui du dessous fait des lessives à tour de bras. A la Plaine, on accuse une mère-promeneuse d’être irresponsable. Des marcheurs masqués sans cabas sont proches de la cata. Jogger pour passer. Demain le ministère de l’ intérieur autorisera la natation synchronisée. Tout le monde fera le poirier avec un bonnet bain dans les rues de ma ville. L’Etat tient lieu de conscience aux siens. Les journaux publient des photos de brancardiers affolés avec des masques. La même photo. Des légendes qui changent. Les rues sont vides de résistance. Les flics sont cools du taser. Ils distribuent des amendes salées à 135 euros. Moins cher que d’être éborgnés. Les politiciens serraient des mains dimanche. Lundi, ils nous interdisaient de sortir. Ils oublient qu’en février les travailleurs ne sortaient que pour s’enfermer dans leurs bureaux. L’assemblée tient un bar avec de vieux malades. Ils sont prompts à nous faire la morale. La presse italienne nous accablait. Son système hospitalier déglingué par Berlusconi est essoufflé. Le condottiere est capable de sortir le chéquier avec ce qu’il a volé. Le confinement italien c’est 10 000 morts. L’Italie a la moyenne d’âge la plus élevée de l’ Union Européenne. L’âge moyen des morts est de 78 ans et demi. Les blogueurs dans leurs maisons de campagne nous apprennent comment vivre dans nos villes. Le choléra n’a pas été endigué par l’enfermement. La liberté, elle, oui. Les messages contradictoires se télescopent. Les mensonges se propagent comme des oiseaux de malheur. L’épidémie n’a toujours pas fait plus de morts que la grippe saisonnière. La panique oui. Les oiseaux se demandent pourquoi ils respirent mieux. Les autos sont fatiguées. Mes oreilles reposées. Il est commode d’écouter tous les flippés. Les alarmistes courent les plateaux télés. Eux sont immunisés. Le spectacle de la pandémie a tué toute pensée. Reste le choléra qui emporta le président du conseil, Casimir Perier. Après avoir tué des milliers de pauvres. Il y a une justice, ma pauvre dame. La dame du rez-de chaussée n’y entend rien. Mon banquier m’a conseillé d’acheter en masse des actions Sanofi. La multinationale produit la chloroquine. Raoult-Trump- Estrosi vont sauver le monde. Inconscient ! Bandit, voyou, chenapan. L’artiste russe Pavlenski devrait s’inoculer le virus à Notre Dame. A Ouaga, le palu a peur de la concurrence. Et à Fukushima, irradiés, on craint dégun.

Marseille. Christophe Goby. 28 Mars 2020

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | ... | 45 | 50 | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | 80 | 85 | ... | 2065

Covid-19 c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65