Une tribune pour les luttes

Communiqué des sept organisations de retraités des Bouches-du-Rhône

Les très vives inquiétures des représentants des retraités confinés dans les Ephad mais aussi chez eux

Article mis en ligne le mercredi 15 avril 2020

Un courrier de l’intersyndicale des retraité/es des Bouches du Rhône a été adressé mardi 14 avril au Préfet avec copie à Martine Vassal, Présidente de la Métropole et à la presse.
Organisations signataires :
USR CGT - UDR FO - FSU - CFTC - UNIRS/Solidaires 13 - FGR-FP 13 - LSR

Monsieur le Préfet,

Les organisations de retraités des Bouches du Rhône (liste) s’adressent à vous solennellement pour vous faire part de leurs plus vives inquiétudes concernant les conséquences de la crise sanitaire liée à l’épidémie du COVID-19 en particulier :
- pour les personnes âgées confinées dans les EPHAD médicalisés, non médicalisés, publics et privés.
- pour toutes les personnes âgées, confinées dans leur logement et utilisant ou non le concours des aides à domicile, des auxiliaires de vie, du portage des repas, de soins infirmiers par l’intermédiaire des associations, des institutions publiques territoriales ...
Une situation qui nous préoccupe au plus haut point :
Depuis plusieurs semaines maintenant, le gouvernement annonce que le matériel de protection des malades et du personnel va arriver. Pourtant les informations qui nous remontent jour après jour n’en font pas la démonstration. Les infirmiers et infirmières, aides-soignants, médecins, personnels auprès des résidents des maisons de retraite lancent chaque jour des cris d’alarme. Certains ont été contraints de se procurer eux-mêmes ce matériel auprès d’entreprises privées qu’ils ont transmis à la direction de leurs établissements.
Dans notre département, les exemples sont nombreux. Vous les connaissez car vous avez déjà été sollicité par nos Unions Départementales et Interprofessionnelles respectives.
Dans les EHPAD, les établissements de soins, dans les sociétés, associations de services à la personne qui organisent le maintien à domicile des personnes dépendantes, les familles, les personnels s’inquiètent et la peur les saisit.
De nombreux exemples pourraient être cités dans le département pour lesquels vous avez été informé soit directement soit indirectement dans les médias et les réseaux sociaux…
Des familles, des directrices et directeurs d’établissement, des soignants, des salariés alertent depuis des jours les autorités sur les conditions d’exercice de leur métier.
Le manque de personnel dans les EHPAD et services de santé, déjà vivement dénoncé avant la crise, parce qu’il pouvait conduire à de la maltraitance institutionnelle, est aujourd’hui une réalité aggravée et difficilement soutenable.
Ils ne peuvent assurer la protection des résidentes et des résidents car les moyens qui étaient déjà largement insuffisants ont atteint un point de rupture.
Dans ces établissements, où les protections manquent cruellement, c’est la vie des personnels, de leurs familles, celle des patients, des résidents, des personnes dépendantes isolées à domicile, qui sont en jeu.
Dans notre département des milliers de personnes âgées et valides vivent à leur domicile. Elles subissent ce confinement et les informations en continu des médias.
 Le 08/04/2020 en France 7632 décès en hôpital et 3237 en EHPAD et EMS, en PACA 269 décès à l’hôpital, pas de référence dans les EHPAD ni dans les Bouches du Rhône. Nous n’osons croire que les services compétents n’ont pu établir ce chiffre, dès lors il doit être public afin d’évaluer le degré de gravité de la situation et prendre toutes les mesures nécessaires.
 85 % des décès ont plus de 65 ans.
 Dès que les masques seront enfin disponibles, obligation de les porter.
Ces informations et contre informations les perturbent. Cette population est considérée à risque, ces informations les fragilisent
(suite du texte en pièce jointe)

Word - 199.5 ko
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Santé c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55