Une tribune pour les luttes

samedi 11 juillet 2020

AIX EN PROVENCE

11 h 30

place de la Rotonde, 13100

Sans papiers... comptés, traqués, enfermés, expulsés. Notre silence dit NON !

Cercle de Silence

Nos cercles de silence ont été stoppés nets en mars dernier afin de respecter les consignes générales de confinement. Les conditions sanitaires ayant changé, nous vous invitons à reprendre dès samedi prochain 11 juillet, avec les précautions qui s’imposent, le cours habituel de nos manifestations.

Nos motivations quant à elles n’ont pas changé. Nous revendiquons un accueil digne pour les migrants qui arrivent en France et nous y joignons aussi, au côté de bien d’autres organisations*, l’exigence qu’ils obtiennent ensuite des conditions de vie en conformité avec les droits de tous les autres citoyens, quelles que soient les raisons de leur exil.

Il s’agit donc bien sur ce point, comme l’ont demandé les collectifs de sans papiers et leurs soutiens lors des marches pacifiques organisées le 20 juin dans les grandes villes de France, de la régularisation de tous les sans papiers et de l’égalité des droits.

Si l’on revient maintenant à l’actualité, la période que nous venons de vivre a mis en évidence l’absurdité des pratiques que les cercles de silence dénoncent en permanence mais que les pouvoirs publics s’entêtent à poursuivre.

Deux exemples méritent d’être soulignés :
- les préfets ont été obligés de fermer au printemps la plupart des centre de rétention, ce fut le cas du Canet à Marseille. N’est-ce pas un constat sans appel de l’inutilité de ce type d’établissement ?
- plusieurs médecins sans papiers ont été appelés à soutenir des praticiens débordés par les urgences dans certains hôpitaux. Pourquoi leur compétence et leur engagement ne pouvaient-ils pas être reconnus jusque-là ?

La mobilisation citoyenne qui s’est manifestée à la fin juin doit maintenant s’amplifier, rappelons-nous aussi que les municipalités ont le pouvoir d’agir “ au titre de la clause générale de compétence qui leur permet d’intervenir pour l’intérêt public local ” et que ce pouvoir s’étend donc au domaine de la défense des droits de toutes les personnes vivant sur leur territoire.

Au moment où les nouveaux élus se mettent en place, nous devons attirer en particulier leur attention sur les étrangers en difficulté à Aix-en-Provence.

Nous comptons sur vous samedi prochain 11 juillet, avec un masque, pour exprimer en silence notre solidarité avec ceux dont les droits fondamentaux ne sont pas reconnus, de 11h30 à midi, place de la Rotonde à l’orée des Allées Provençales.

* On peut notamment consulter à ce sujet

les cinq propositions de la Cimade
https://www.lacimade.org/publication/5-propositions-pour-la-regularisation-large-et-durable-des-personnes-sans-papiers/

et aussi les réflexions de la FASTI sur le CESEDA
http://www.fasti.org/images/stories/dossiers_fasti/Brochure_Fasti_Ceseda_WEB.pd

Le Cercle de Silence d’Aix-en-Provence

Répondre à cet article