Une tribune pour les luttes

Ne laissons pas le racisme se développer à Marseille

Article mis en ligne le samedi 1er mai 2021

Le journal Marsactu a révélé le 27 avril les propos intolérables tenus par Monsieur Christian Tommasini, Président du yachting club de la Pointe Rouge à Marseille, lors du conseil portuaire en date du 22 février et auquel participaient des élus de la République, sans qu’il soit mis fin ni à ces propos ignobles ni même à la réunion.

Nous ne pouvons accepter cette parole raciste et sa banalisation. Nous réaffirmons que le racisme n’est pas une opinion mais un délit passible de sanctions pénales.

De tels propos ne sont pas isolés et le silence complice, des membres de cette assemblée et des représentants de la Métropole, sont tout autant condamnables.
Nous demandons à la Métropole d’engager les poursuites qui s’imposent.

La libération de la parole raciste n’est pas le fruit du hasard. Depuis trop longtemps des responsables politiques jouent avec le feu en stigmatisant une partie de nos concitoyens. La loi confortant les principes de la République et de lutte contre le séparatisme, sous couvert d’indivisibilité de la République, renforce ce processus, remet en cause le principe d’égalité des citoyens et intensifie leur contrôle y compris dans leur expression politique et associative.
La surenchère, raciste et xénophobe, n’est jamais loin, à fortiori dans un contexte électoral qui s’engage.

Ce racisme est banalisé par l’expression quotidienne de chroniqueurs invités permanents de certains medias au prix d’un amalgame simpliste qui assimile musulmans, « problèmes des banlieues », islamisme et terrorisme.
Nous sommes tout autant inquiets par l’usage et la progression de ces discours véhiculés par tous ceux qui courent derrière l’extrême-droite.

Aujourd’hui, l’histoire de Marseille se rappelle à nous, des ratonnades de 1973 au crime raciste d’Ibrahim Ali !
Cette histoire, c’est aussi notre résistance et nous en appelons à la vigilance de toutes et tous, à la mobilisation massive de tous les citoyens pour combattre ce fléau.

Premiers signataires :
LDH Marseille, Approches Cultures et Territoires, Mémoires en Marche, Syndicat des Quartiers Populaires de Marseille, Collectif du 17 octobre 1961, Libre Pensée13, Coordination Contre le Racisme et l’Islamophobie, Confluences, Un Centre Ville Pour Tous, Associations Conscience, ATTAC Marseille, Francas13, Ancrages, Réinventer la Gauche, RESF13, Collectif 5 Novembre, Collectif Citoyens du 3, Brouettes et Compagnie, CCFD Terre Solidaire, FSU13, Résister aujourd’hui, Solidaires13, Réseau Hospitalité Marseille, Alternatiba Marseille, UD CGT13, Mouvement de la Paix, RUSF13, La Cimade Marseille, NPA 13 .../...

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 4535 | 4540 | 4545 | 4550 | 4555 | 4560 | 4565 | 4570 | 4575 | 4580

Marseille c'est aussi ...

Racisme c'est aussi ...