Une tribune pour les luttes

Les fiches de lecture de la commission Médiathèque

Éboueurs de Marseille. Entre luttes syndicales et pratiques municipales

Article mis en ligne le jeudi 9 décembre 2021

Des voyageurs auraient décrit Marseille comme « la ville la plus sale d’Europe » au début du XIXe siècle (p. 25), et l’étiquette de « ville sale » continue de coller à la cité phocéenne. Ces dernières années, les propos d’édiles désignant les éboueurs comme responsables de cet état ont été largement repris dans la presse locale et nationale. Les grèves et le fini-parti, règle qui permet aux éboueurs affectés à la collecte des ordures de quitter leur poste une fois la tournée de collecte terminée et que l’on retrouve également à Paris, Lyon, Bordeaux et bien d’autres villes, seraient la cause de tous ces maux : les éboueurs, peu préoccupés du bien public, travailleraient trop vite, trop peu et fort mal. Écrit à quatre mains par un syndicaliste — Pierre Godard, éboueur à Marseille pendant 23 ans — et un sociologue — André Donzel, chargé de recherche au CNRS, qui a fait de Marseille son terrain de prédilection —, l’ouvrage, qui relève d’un registre hybride entre étude scientifique et plaidoyer militant, vise à déconstruire ces accusations en s’appuyant sur l’analyse des transformations du service au fil du temps... D. Corteel, CR, OpenEditions Journals
https://doi.org/10.4000/sdt.1106

P. Godard, A. Donzel, Éboueurs de Marseille. Entre luttes syndicales et pratiques municipales, Paris, Syllepse, 2014. 232 p.

Toujours d’actualité, ce livre est disponible à la Médiathèque.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Médiathèque MB c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20