Une tribune pour les luttes

« The American Revolution – A propos du mouvement Black Lives Matter »

Article mis en ligne le vendredi 17 décembre 2021

Une excellente analyse du mouvement BLM qui met en exergue, au travers du survol de la lutte des classes aux USA depuis la guerre civile, la ségrégation raciale qui traverse et pourrit le mouvement ouvrier américain et la spécificité multi raciale du mouvement de masse qui a suivi l’assassinat de Georges Floyd.

Extrait :
"Toute considération portant sur les causes et les conséquences de la rébellion George Floyd doit soulever, tout en y répondant, une longue série de questions. Qu’est-ce qui distingue, en premier lieu, ce soulèvement de ses plus récents prédécesseurs : les émeutes de 2014 et 2015, à Ferguson et Baltimore, auxquels on doit le slogan « Black Lives Matter », mais également l’explosion quasiment oubliée de Los Angeles de 1992 ou la grande vague, plus lointaine encore, d’émeutes urbaines des années 1960 ? Comment la crise environnementale, les effets combinés des confinements sanitaires, et les effets toujours ressentis de la crise de 2008, ont participé à dessiner les contours de cette révolte, de son rayon d’action et de sa composition sociale ? Dans quel sens peut-on dire que, bien que multiraciale par nature, elle a été « menée par sa composante noire » ? En quoi cette prépondérance des prolétaires noirs dans la révolte la différencie des schémas de protestation du passé, planifiés et dirigés par des groupes – des ONGs aux organisations militantes en passant par les échelons locaux du Parti démocrate – prétendant représenter au mieux les intérêts d’une « communauté » noire indivisible ? Pourquoi les travailleur·euses blanc·hes, ainsi qu’une fraction non négligeable de la classe moyenne blanche progressiste, ont rejoint ces manifestations et quels effets ont eu leur participation ? Dans quel sens la révolte a-t-elle été mise à mal non seulement par une répression brutale, mais également sous l’étreinte et la déformation que lui ont fait subir ces mêmes forces progressistes ? Et finalement, comment, malgré leur nouveauté, les événements de mai et début juin entrent dans une séquence plus longue de luttes remontant non seulement aux années 1960 mais aussi aux déchirements et à la violence spécifiquement américaine de la Guerre Civile et de la Reconstruction ? J’ai déjà essayé d’aborder un certain nombre de ces questions (et j’y reviendrai vers la fin). Je voudrais maintenant me tourner, pour l’instant, vers la question de la résonance historique de cette rébellion."

Le texte complet ici, sur le site de la revue AGITATION , revue dont on peut trouver la version papier à la Médiathèque de Mille Babords.
Article proposé par Philippe

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communisation c'est aussi ...

Racisme c'est aussi ...

0 | ... | 50 | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | 80 | 85 | 90 | 95