Une tribune pour les luttes

2ème volet du CYCLE LES CLASSES SOCIALES EN METAMORPHOSE
organisées par Paul BOUFFARTIGUE et les AMIS DU MONDE DIPLOMATIQUE13.

RENCONTRES AUTOUR DE ROLAND PFEFFERKORN

MARSEILLE, VENDREDI 3 MARS
GARDANNE, SAMEDI 4 MARS

Article mis en ligne le lundi 20 février 2006

Que peuvent un journal et une association de lecteurs face aux licenciements brutaux, aux dégradations des conditions de travail et aux délocalisations sauvages ?

Bien peu assurément, mais un peu certainement.

D’abord maladroitement témoigner de leur soutien. Mais aussi se tenir aux cotés de ceux qui craignent d’être sacrifiés, et de contribuer à faire entendre leur voix.
C’est bien pour comprendre et combattre cette logique absurde que chaque mois journalistes, collaborateurs et lecteurs du Monde Diplomatique se retrouvent. Dans notre région, La Marseillaise mène un travail similaire, avec ses moyens et sa spécificité, mais avec le même objectif : ramener un peu d’humain face à la machine. D’autres sont peut-être mieux armés que nous. Partis politiques, syndicats, associations...sont là pour éviter de perdre ce à quoi nous avons droit : travail, santé, éducation, culture... Nous sommes solidaires de leurs combats et partageons les mêmes valeurs.

Pourtant, nous concentrons nos efforts sur un autre aspect. Nous croyons que l’information permet la compréhension mais qu’elle ne peut être un simple divertissement et exige parfois des efforts. Nous savons surtout que pour rester honnêtes, les différents medias doivent être indépendants. Nous croyons enfin que la réflexion ne nuit pas à l’action et que le plus souvent, elle en constitue l’introduction nécessaire.

C’est parce que le savoir, l’information, la documentation sont indispensables pour contrer la régression sociale que les Amis du Monde diplomatique ont décidé d’alterner, dans leur programme de débats, sujets d’actualité et cycle de conférences plus générales.

Cette année, c’est Paul Bouffartigue qui a répondu à notre sollicitation et nous a proposé quatre rencontres autour des classes sociales.

Les deux débats avec Roland Pfefferkorn en constituent le deuxième volet. Il ont pour intitulé :

« Inégalités et conflits aujourd’hui.
Les rapports de classes au cœur du monde du travail ».

Paul Bouffartigue a souhaité que les discussions et les échanges s’ancrent profondément dans la situation locale, ses luttes et ses conflits, ce qui lui appartient en propre et ce qui s’enchâssent dans un mouvement général. Nous devinons que si les revendications ont un caractère spécifique et original, les conditions qui les ont engendrées dépassent largement le strict cadre régional. Roland Pfefferkorn se situe précisément à l’interface entre le local et le global : fin connaisseur des chiffres et des statistiques, déchiffreur des inégalités, il tient aussi une chronique régulière dans La Marseillaise et est, à ce titre, attentif à la situation provençale.

Vendredi 3 mars à Marseille, le débat portera plus précisément sur les récents conflits de l’agglomération marseillaise (RTM, SNCM, Nestlé...).

- 19 h à la Fédé du PC - 280 rue de Lyon 130015 Marseille.

Samedi 4 mars, à Gardanne, nous prolongerons les échanges de la veille en nous attachant aux mobilisations du bassin minier (mines, zone de Rousset...).

- 15 h à la médiathèque municipale à GARDANNE

A Marseille puis à Gardanne, syndicalistes, sociologues, journalistes, lecteurs et citoyens auront la possibilité de dialoguer et d’échanger sur leurs craintes et leurs colères ; c’est la contribution des partenaires de ces rencontres : ville de Gardanne, La Marseillaise et Amis du Monde diplomatique.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505

Les Amis du Monde Diplomatique c'est aussi ...

0 | 5