Une tribune pour les luttes

M. AMIR Assoumani n’a pas été expulsé.

Article mis en ligne le jeudi 28 septembre 2006

Communiqué RESF
Marseille, mercredi 27 septembre, 21h30

Prévue sur un vol Marignane-Orly à 17h, avant d’être acheminé vers les Comores, l’expulsion a été annulée au dernier moment.

Officiellement suite à l’hospitalisation de M. AMIR Assoumani à l’Hôpital Nord liée à un malaise au centre de rétention. Les résultats d’analyse médicale seraient attendus.
RESF, qui se tenait prêt à intervenir à Marignane, demande plus que jamais la libération de ce père d’élève (un fils au lycée professionnel Saint Louis 13015, et un enfant de 1 an et demi).

M. AMIR vit en France depuis 1997, bientôt 10 ans. Il assure l’entretien et l’éducation des 5 enfants de sa conjointe, titulaire d’une carte de 10 ans.

Les professeurs du collège JC Izzo, 13002, où est scolarisée une des enfants, restent mobilisés et défileront demain dans la manifestation des personnels de l’Education sous la banderole "non à expulsion d’un père de nos élèves".

Plusieurs élus sont intervenus auprès de la Préfecture pour demander sa libération.

Sa vie est ici, ses enfants sont ici et ont besoin de lui. Il doit être libérez au plus vite.

Vous pouvez demander sa libération en téléphonant et en faxant à la Préfecture des bouches du Rhône
- Secrétariat du Préfet
tél : 04 91 15 60 37
- fax : 04 91 15 64 35
- Secrétariat Général de la Préfecture
tél : 04 91 15 64 90
fax 04 91 57 01 22

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4595

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500