Une tribune pour les luttes

Communiqué de presse RESF du 4 novembre 2006

La chasse à l’homme continue !

La France renvoie les petites filles aux mains des bourreaux qui pratiquent les mutilations génitales !

Article mis en ligne le samedi 4 novembre 2006

Placé en garde à vue au commissariat du 10ème arrondissement de Paris pour défaut de titre de séjour jeudi 2 novembre, M Alkaidaly Touré a été transféré en centre de rétention de Vincennes le vendredi 3 novembre vers 16h30.

M Touré vit en France depuis 1999, sa femme l’a rejoint en 2003 afin d’apporter des soins à leur petite fille, alors âgée de 4 ans, suite à son excision et infibulation totale pratiquée par leur entourage sans que les parents aient pu s’y opposer. Des complications suite à cette mutilation ont nécessité une intervention chirurgicale à l’hôpital Necker. Leur fille a aujourd’hui 7 ans, elle est actuellement en classe de CE1 dans une école du 18ème arrondissement.

Depuis ce couple a eu une autre petite fille née sur le territoire français, elle est maintenant âgée de 18 mois. Retourner au Mali signifierait pour elle la même mutilation, contre la volonté de ses parents.

Tous les documents prouvant toutes les informations que nous avançons ont été communiqués au commissariat de police du 10ème arrondissement dès les premières heures de la garde à vue. Et bien que la France reconnaisse l’excision comme une pratique mutilante et dégradante et qu’elle la condamne, la préfecture de police de Paris a délivré un arrêté de reconduite à la frontière à M Touré avant de le placer en centre de rétention en vue de préparer son expulsion. Une fois de plus les actes démentent les beaux discours télévisés ! La préfecture de police de Paris alertée, dès jeudi soir, des menaces gravissimes qui pèsent sur les petites filles de la famille Touré a choisi de participer servilement à la course effrénée aux 25000 expulsions dans laquelle s’est lancé Sarkozy.

Nous tenons également à nous élever contre les méthodes employées à l’encontre des militants du Réseau Éducation Sans Frontières, repoussés sans ménagements par des CRS deux fois plus nombreux qu’eux, pour permettre l’évacuation de M. Touré vers le centre de rétention. Nous condamnons les pressions psychologiques dont Mme Touré a fait l’objet, de la part du commissaire de police du 10° arrondissement, juste après avoir vu son mari partir en direction du centre de rétention, menotté comme un criminel. Le traitement dont cette famille fait l’objet est indigne, à la hauteur des buts poursuivis par le ministre de la Chasse à l’enfant qui se rend maintenant complice des partisans de l’excision et de l’infibulation en s’apprêtant à les alimenter en matériel humain.

M. Touré passe au 35bis du TGI Paris demain dimanche à 10h.

L’audience au TA de Paris aura lieu mardi à 8h30.

M Touré doit retrouver la liberté,

ses filles doivent être protégées de l’excision !


Nous ne les laisserons pas faire !
 :

- Préfecture de Police de Paris :
tél. : 01 53 71 53 71
prefpol.dpg-etrangers-secretariat chez interieur.gouv.fr
cabcom.prefecturepoliceparis chez interieur.gouv.fr
Service des Etrangers : fax 01 53 71 57 50
fax permanence : 01 53 71 67 23

- Ministère de l’Intérieur :
Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09

Directeur de Cabinet :
C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant chez interieur.gouv.fr
sec.gueant chez interieur.gouv.fr

- G. Larrivé
(Conseiller chargé de l’immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive chez interieur.gouv.fr
guillaume.larrive chez interieur.gouv.fr

- M. Tandonnet
(Conseiller chargé de l’immigration)
sec.tandonnet chez interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet chez interieur.gouv.fr

Quand on n’a pas de fax :
http://www.alliancemca.net/faxgratuit.html

contacts RESF sur ce dossier :
Dante Bassino 06 19 86 80 88
rigitte Wieser 06 88 89 09 29

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 915