Une tribune pour les luttes

mardi 10 avril 2007

MARSEILLE

19 h

19 h à la Librairie Païdos, 54 cours Julien 13006

Rencontre-débat avec Claude LIAUZU

"Dictionnaire de la colonisation française" (Larousse 2007)

Le MRAP et la librairie Païdos

Claude LIAUZU est Professeur émérite, Université Denis Diderot, Paris 7

Jamais la colonisation, un demi-siècle après les guerres d’Indochine et d’Algérie, jamais l’esclavage - 150 ans après l’abolition - n’ont été aussi présents dans la vie publique. Le temps des colonies est un passé qui ne passe pas, l’enjeu de conflits de mémoires, de lois mémorielles sur fond de malaise officiel.

La liberté revendiquée légitimement par les historiens est assortie d’une obligation. C’est leur fonction d’établir avec rigueur les faits, d’exposer la pluralité des interprétations, de proposer des repères permettant au lecteur de former son opinion, tout en présentant une vue d’ensemble.

Pourquoi un dictionnaire ? Les 700 notices permettent de rechercher directement une information, de passer d’un thème à un autre, en fonction de la multiplicité des facettes du fait colonial. Le chapitre Temps forts en présente les principales étapes. Des dossiers synthétiques sur des questions générales font le point des connaissances et des débats.

Des cartes, un index (des personnes, des lieux et des thèmes) facilitent la lecture.

On trouve dans ce livre un bilan de la « première colonisation » (XVIe-XVIIIe), de l’esclavage, des traites et des abolitions. L’essentiel de l’ouvrage est consacré aux caractères et étapes de l’impérialisme aux XIXe et XXe siècles et des décolonisations. Quelque 220 biographies font revivre les acteurs de la colonisation (militaires, politiques, laïcs et religieux, entrepreneurs et savants...), et ceux des sociétés colonisées (animateurs des résistances, des réponses culturelles, des mouvements de libération...). Le livre fait le tour de la Plus Grande France, du Havre à Saigon, du continent africain aux îles et DOM-TOM actuels.

C’est une histoire totale de la situation coloniale, vue des deux côtés, qui est l’ambition des 70 auteurs français et étrangers : soldats français et tirailleurs, méthodes de conquête, de gouvernement et réactions indigènes, aspects économiques et sociaux, mutations vécues par les hommes et les femmes, impact sur la vie publique, débats d’idées, liens avec le sentiment national français et les nationalismes construits en réaction. Mais le dictionnaire fait aussi un sort aux aspects moins connus, voire ignorés du fait colonial : à sa place dans la culture (celle des grands écrivains, peintres... dont la plupart ont été concernés, comme dans la culture populaire et de masse), aux langues et au corps, aux mentalités, à l’imaginaire...

L’objectif est de fournir un outil à la hauteur des enjeux de connaissances de ce phénomène qui a modelé notre monde actuel, qui y a inscrit, au Nord comme au Sud, une pluralité, un devenir à partager.

Entrée libre sous réserve des places disponibles

Soutiens : LDH, Ras l’front