Une tribune pour les luttes

Ô miroir, mon beau miroir...

Article mis en ligne le jeudi 13 mars 2008

Dès son arrivée au Ministère de la Justice, Rachida Dati a entendu mettre les moyens institutionnels de communication au service de sa propre image.

Le site intranet du ministère de la justice est à cet égard emblématique. Il est en effet difficile d’échapper aux multiples photographies de Madame Rachida Dati qui sont parfois mises en ligne de manière hâtive : c’est ainsi que ses services ont dû expurger un reportage-photo effectué à l’établissement pénitentiaire de Mézieu juste après le suicide d’un adolescent, car sur certains clichés la ministre apparaissait très souriante.

Le recrutement par la ministre d’une conseillère en communication, journaliste de formation, qui vient d’ailleurs de quitter son cabinet, illustre parfaitement la priorité donnée par Madame Dati à son image médiatique.

Le dernier exemple de cette dérive est l’organisation le jeudi 13 mars, en vue de célébrer la journée internationale des femmes du 8 mars, d’un déjeuner à la Chancellerie regroupant quelques 300 femmes ayant des fonctions hiérarchiques au sein de l’institution judiciaire. Il s’agit d’une invitation sans aucun motif professionnel, effectuée aux frais de l’Etat (comprenant évidemment les frais de transport), par un ministère qui n’est pourtant pas réputé pour ses moyens pléthoriques.

Nul ne doute que les photos seront belles...

Le Syndicat de la magistrature dénonce l’utilisation des moyens de l’Etat au service de l’image médiatique de la ministre de la Justice. Il demande que le site intranet du ministère retrouve sa fonction d’information institutionnelle.

www.syndicat-magistrature.org/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

Syndicat de la Magistrature c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35