Une tribune pour les luttes

Le coup des parapluies

Article mis en ligne le lundi 24 mars 2008

http://lecoupdesparapluies.blogspot.com/

"La politique du parapluie permettra toujours, s’il se passe quelque chose, de dire que le maximum avait été fait" (Nouv. Obs., 1989 - in Le Petit Robert 1996)

Cette initiative poétique et non-violente est dédiée à toutes celles et ceux qui, nés hors de France, souhaitent étudier, travailler, vivre en France légalement et se heurtent chaque jour à plus de difficultés.

Elle est également dédiée à toutes celles et ceux qui aident leur prochain à franchir les barrières administratives au nom de l’amour, de l’amitié, ou tout simplement sans autre raison que l’humanité qui nous relie.

Comment participer

Ingrédients :

- au moins 3 personnes
- 2 parapluies
- une préfecture (à défaut, une sous-préfecture)
- une caméra, un appareil photo ou bien un bloc et un crayon

Mise en œuvre :

* Se donner rendez-vous devant la préfecture de votre choix en ayant auparavant convenu du rôle de chacun : 2 porteurs de parapluies, 1 reporter (minimum)

Bien entendu, ce peut être également : 2 porteuses de parapluies, et 1 reporter (minimum)

La combinaison : 1 porteur et 1 porteuse de parapluies et 1 reporter (minimum) est également valable.

* Se poster calmement, en silence, à distance respectable de la préfecture, en position d’attente.

Qu’est-ce que la position d’attente me direz-vous...

C’est une position, où les teneurs de parapluies sont côte à côte, éventuellement, main dans la main et surtout, chacun couvrant l’autre de son parapluie.

* Pendant ce temps, le (ou la) reporter, fait son travail : immortaliser l’instant (photos, vidéo, dessins, poème...)

* "L’instant" peut durer aussi longtemps que vous le souhaitez. Ce peut être jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre qui pourraient se demander ce que vous faites ici (il convient alors de simplement rester courtois, et repartir bras dessus, bras dessous), Ce peut-être 30 sec, comme plusieurs heures.

* Il ne vous reste plus qu’à poster les photos ou la vidéo sur internet (en prenant soin de flouter les personnes qui pourraient ne pas apprécier de se trouver là)

puis à nous poster le lien en commentaire de ce billet. Dans votre petit mot, n’oubliez pas d’indiquer la préfecture concernée, et éventuellement le lien vers un collectif particulier ou une dédicace spécifique.

Truc et astuces :

* Vous pouvez prévenir la presse locale (TV, radio, PQR) de votre intervention, surtout si vous souhaitez par cette action mettre en lumière un dossier particulier.

* Il peut être intéressant d’avoir une personne un peu plus loin avec une autre caméra en cas d’excès de zèle des forces de l’ordre.

Le plus important :

Garder en tête l’objectif poétique et non-violent de l’action.

Qu’est-ce que le coup des parapluies ?

C’est un acte poétique, non-violent, et militant.

Un acte simple et bienveillant.

Un acte de révolte et d’indignation.

C’est une image :

2 personnes côte à côte,

face à une préfecture,

immobiles,

silencieuses,

chacune tenant le parapluie de l’autre.

Une image à double lecture :

* illustration d’un système administratif où personne n’est responsable, où nombreux sont ceux qui s’abritent derrière le parapluie de l’autre.

* illustration de la solidarité entre les humains : penser à l’autre avant de penser à soi, et quelqu’un pensera à nous.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Humour ? c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190