Une tribune pour les luttes

Censure à France Culture

Licenciement de Miguel Benasayag

Article mis en ligne le mardi 30 mars 2004

L’idée de censure peut être imaginée, mais la censure des idées passe directement par un ordre, celui de Laure ADLER directrice de France Culture.

Depuis ce lundi la chronique matinale ( 8 h 35 ) de Miguel BENASAYAG est supprimée sans aucune explication ni commentaire à l’antenne, disparue comme les personnes tombées en disgrâce dans les régimes totalitaires.

Censurez une chronique parce que " trop militante " c’est donner comme cause un jugement moral, car c’est bien de moralité dont il s’agit, le jugement politique obéit à France Culture aux mœurs de l’opinion, et cette doxa là fait la part belle aux discours réactionnaires portés par des chroniqueurs qui n’hésitent pas à faire l’apologie de la guerre, à juger qui vote bien ou mal et à jouer avec les figures médiatiques des grands dominants sur la piétaille que doit toujours fournir les peuples.

L’équipe de journalistes et de salariés de France Culture se tait et obéît aux ordres.

La Culture ne conjure pas la lâcheté. Qui sera le prochain ?

Pour ne pas rester auditeurs passifs :

Nous n’acceptons pas, nous n’obéissons pas, nous ne nous taisons pas !

Protestons auprès de France Culture dès demain matin :

* en appelant plusieurs fois au n° : 08 92 68 10 99 ( puis touche dièse, puis touche 3, de 9h à 14h )

* en renvoyant des courriels sur le site
http://www.radiofrance.fr/chaines/f...

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1185