Une tribune pour les luttes

Poster un message

En réponse à :

Bangladesh
Les ouvrier(e)s en grève de nos "délocalisations" , toujours réprimés violemment, continuent à manifester pour obtenir un salaire minimum de 100 dollars.

10 décembre 2013 09:29

http://www.multinationales.org/article214.html
Dans les usines textiles d’Haïti, salaires de misère et répression syndicale
9 décembre 2013 par Olivier Petitjean
(...)
Selon le reportage de l’Inter-Press Service (IPS), les zones franches d’Haïti abritent 30 000 ouvrières textiles. Les usines, dirigées par des Haïtiens, des Dominicains et des Sud-Coréens, travaillent principalement pour de grandes marques américaines. Leurs patrons se sont unis pour refuser une amélioration du sort des ouvrières au nom de la nécessité de « préserver la compétitivité d’Haïti » face à ses « grands rivaux », le (...)

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.