Une tribune pour les luttes

MRAP équitable

Article mis en ligne le mardi 21 juillet 2009

La fédération du MRAP des Bouches du Rhône s’investit dans la
distribution de produits du commerce équitable. Cette initiative de solidarité envers les petits producteurs du sud, organisés en coopérative est un moyen de leur permettre de vivre de leur travail et envisager des
perspectives de développement grâce aux achats de consommateurs
responsables du nord.

Le commerce équitable établit des relations commerciales plus respectueuses, durables et justes avec les petits producteurs défavorisés des pays du sud.
Il est fondé sur la garantie d’un prix minimum stable, le respect des droits sociaux et la préservation de l’environnement.
Il s’inscrit dans une démarche de développement durable.
Les petits producteurs du sud, organisés en coopératives, peuvent ainsi vivre de leur travail et envisager des perspectives de développement grâce aux achats de consommateurs responsables du nord.

La situation actuelle
Une agriculture paysanne en difficulté
La moitié de la population active mondiale est aujourd’hui constituée de paysans, soit 1,5 milliard de personnes, qui vivent
dans les pays du Sud. Or, nombre de nos aliments quotidiens nous viennent des petits producteurs de ces pays.
L’agriculture paysanne du Sud est une agriculture familiale où, sur de petites parcelles, (entre 1 et 3 hectares), des familles produisent le riz, le maïs ou le manioc destinés à leur consommation propre et vendent leurs excédents sur le marché local. Les produits destinés à l’exportation, comme le thé, le café ou le cacao, sont commercialisés sur les marchés internationaux. Les familles retirent de ces ventes les revenus monétaires nécessaires au financement de l’éducation des enfants, à l’achat des vêtements, aux dépenses de santé ou à l’acquisition de biens indispensables, fabriqués industriellement.

Les effets du commerce équitable
Les effets positifs du commerce équitable sont réels, aisément constatables. Mais les résultats diffèrent d’une situation à l’autre. Chaque organisation de producteurs est une configuration unique, dans une situation unique, dans un contexte unique. Pour les uns, c’est le niveau plus élevé du prix de vente qui va être déterminant, pour d’autres c’est l’accès au crédit qui va changer la donne. Pour d’autres encore, ce qui va amener le changement c’est la possibilité de développer une nouvelle culture, l’accès à une innovation technique ou encore la possibilité de coopérer avec un importateur "équitable" pour transformer les productions sur place.
Les effets du "commerce équitable" sur la vie des paysans vont alors bien au-delà du seul bénéfice apporté par un meilleur prix de vente ; ces effets sont également économiques, sociaux et environnementaux.

contact :
- nassira.mmdh chez free.fr

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110