Une tribune pour les luttes

Appel de la coordination lycéenne 13

Les conséquences désastreuses des « réformes » Chatel...

Grève et manifestation nationale vendredi 12 mars 2010.
À Marseille rendez-vous à 10h30 devant l’Inspection Académique ( Boulevard Charles Nédelec, à coté de la Gare St Charles, dans la rue qui monte de la porte d’Aix à la gare).

Article mis en ligne le vendredi 12 mars 2010

OpenDocument Text - 967.3 ko
soijeune é té twa

La semaine dernière, de nombreux lycées (technos, pros et généraux) et collèges étaient en grève, avant les vacances toute l’académie de Créteil et la région Parisienne était mobilisée. Tous protestent contre la politique de Sarko en matière d’éducation, il est temps que nous rejoignons le mouvement !
- réforme du bac pro : entrée en application depuis cette année, elle vise à supprimer les BEP et les CAP et à instaurer un bac pro en 3 ans. Dans la réalité, comme elle s’accompagne de milliers de suppressions de postes, elle est destructrice : des classes vont être regroupées, des filières vont disparaître, les profs pourront enseigner plusieurs matières… Imagine-toi en atelier à 25, avec un prof qui doit s’occuper du groupe en carrosserie-peinture et du groupe en carrosserie-réparation, puis ensuite faire un cours d’anglais !
- réforme des lycées technologiques : on en connaît les grandes lignes : moins de moyens, le regroupement des STL en une seule filière, idem pour les STI (sauf arts appliqués)…
- réforme du lycée général : au programme, des heures d’aide « individualisée » à 35, de la réorientation vers le bas, des classes de plus en plus surchargées, des filières dévalorisées avec moins d’heures et moins de contenus, un livret de compétence qui n’a rien à envier aux fichiers de police et destiné à remplacer le bac… La réforme prévoit aussi de donner plus de pouvoir aux proviseurs, qui seront seuls à décider des cours en demi groupes, du nombre d’heures à donner à tel ou telle matière… Inégalités assurées !
- disparition programmée des IUFM : enseigner est un métier qui s’apprend. Ou plutôt s’apprenait. Avec la disparition des IUFM (centres de formation des profs), on pourra avoir face à une classe un prof qui n’aura jamais vu d’élèves auparavant, jamais appris à enseigner, et qui se formera sur le tas… (le tas c’est nous !)
- suppressions de postes : enseignants, RASED, CPE, surveillants… on supprime des postes, on refuse d’accorder les moyens nécessaires à une éducation publique qui donne sa chance à chacun, d’où qu’il vienne, quel que soit sa volonté de réussir. Au contraire, l’échec scolaire est encouragé !

Toutes ces réformes ont le même objectif !

On donne moins de moyen, on supprime des formations, on instaure des diplômes sans valeur (bacs généraux, technologiques et professionnels), on veut la concurrence de tous contre tous, lycéens contre lycéens, lycées d’élites contre lycées poubelles… Le but est de faire de la jeunesse une génération mal formée, de la précariser dans ses études et sur le marché du travail, de favoriser les plus riches aux dépens des plus pauvres.

Parce que nous refusons le sacrifice de la jeunesse et du service public d’éducation, mobilisons-nous !

http://mouvementlyceen13.free.fr/spip.php?article17

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 9 mars 2010 à 20:52, par Tommy 59b

    En électronique ca vient de tomber, la physique appliquée disparait et est remplacé par de la physique ! donc plus de tp (je pense) et dégraissage des horaires puisque ca passe de 7h à 3h !!!!!!!
    Les prof de physique vont devoir migrer en Math collège ! Il n’y a plus d’inspection en physique appliqué car les inspecteurs ne savent plus quoi dire aux enseignants !!!

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Education c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 485