Une tribune pour les luttes

Collectif 13 G7 – G8 – G20 illégitimes !

Communiqué du collectif 13 « Les peuples d’abord, pas la finance ! »

- Plus d’un millier de personnes cet après-midi samedi 10 septembre sur le Vieux port.
Voir les photos.
- Les 1er, 2, 3 et 4 novembre, tous à Nice face au G20 !

Article mis en ligne le dimanche 11 septembre 2011

Le 1er novembre : manifestation internationale + meeting
Du 2 au 4 novembre : journées d’actions et forums thématiques

http://www.mobilisationsg8g20.org/tous-a-nice-face-au-g20/


Samedi 10 septembre 2011 à Marseille

JPEG - 153.1 ko
Photo Bechir

http://www.contre-faits.org/spip.php?article115
Contre Faits
Un collectif de photographes reporters, auteurs, activistes, indépendants et engagés. Des photographies à la croisée des regards.

Marseille, mobilisation contre le G7 finances
Photographe : Patxi BELTZAIZ -
Publié le 11 septembre 2011.
On n’a pas de blé mais on donne du pain” Jeudi 8 septembre, distribution de pains gratuits à l’initiative d’Emmaüs
Les peuples d’abord, pas la finance” Samedi 10 septembre, actions manif-festives contre les banques, la dette, la spéculation immobilière…
http://www.mobilisationsg8g20.org/


Un millier de personnes selon les organisateurs, 800 selon la police, ont manifesté samedi sur le Vieux port de Marseille avec comme mot d’ordre "Les peuples d’abord pas la finance !", protestant contre "les plans d’autérités" à quelques centaines de mètres du sommet du G7 finances.

Au son des tambours, les manifestants qui avaient répondu à l’appel d’une quarantaine d’associations, de syndicats et de partis politiques de gauche (www.mobilisationsg8g20.org), ont mené plusieurs "actions de rue", des scénettes satiriques, pour "marquer leur indignation à l’occasion des sommets internationaux qui (se tiennent) en Paca", puisque après le G7 finances à Marseille se tiendra les 3 et 4 novembre à Cannes un G20.

"C’est important de se réunir pendant ce G7, car les décisions pour lutter contre la crise vont à l’encontre des peuples, d’autres voies sont possibles", explique Patrice Ehrhart, le secrétaire de l’union départementale CGT des Bouches-du-Rhône.

"Ici, avec la fermeture de la Fralib (Usine qui produit les thés et les infusions Eléphant fermée par le groupe Unilever et occupée par ses salariés, ndlr), nous avons à Marseille un bon exemple de cette financiarisation du monde. Le PDG d’Unilever l’a reconnu, il n’y a pas d’autre raison que des raisons financières pour expliquer la fermeture de cette usine qui était rentable."

Sur le quai du Vieux port, l’association Terre solidaire a érigé un tas de sable agrémenté de faux billets de 500 euros et surmonté d’un palmier artificiel pour symboliser une "île/paradis fiscal".

Gaëlle Berger, une représentante de l’association, explique "Nous ne sommes pas contre l’argent, nous souhaitons juste qu’il soit bien employé. C’est pourquoi nous dénonçons les paradis fiscaux qui privent par exemple les pays du Sud de 800 milliards d’euros de ressources fiscales qui pourraient servir à l’éducation ou simplement pour nourrir les populations..."

Outre cette métaphore des paradis fiscaux, les manifestants ont fait la démonstration d’un "aspirateur à capitaux" directement relié à "une poule aux oeufs d’or", puis ils ont été débaptiser la rue de la République, une artère "autrefois populaire aujourd’hui vidé de ses habitants par la spéculation et les ventes à la découpe", en rue de "la Spéculation".

Source AFP


G7-G8-G20...G Rien !! Les peuples d’abord, pas la finance.

Face au G7 Finances qui se tient à Marseille les 9 et 10 septembre 2011, la société civile se mobilise

Voilà trois ans, éclatait une crise financière mondiale sans précédent depuis celle de 1929, due essentiellement aux pratiques crapuleuses des banques.
Renflouées par les gouvernements avec l’argent des peuples, elles se sont permis de spéculer sur la dette publique ainsi accrue, mettant des pays au bord du gouffre.

Cautionné par nos gouvernements devenus plus des représentants des riches que des peuples, le remboursement de cette dette est aujourd’hui
le prétexte à un démontage systématique de l’Etat social que les peuples ont conquis, notamment après-guerre.
Pour mettre en place ce plan cynique et donner l’illusion qu’ils contrôlent le monde de la finance, les gouvernements des pays riches
poursuivent leurs sommets internationaux dont les prochains se tiendront dans notre région :
- Le G7 Finances à Marseille les 9 et 10 septembre ;
- Le G20 à Niceles 3 et 4 novembre.

Représentatif de notre société civile par sa diversité et ses choix, le collectif13 « Les peuples d’abord, pas la finance ! » se mobilise pour dire non à ces pratiques et affirmer d’autres valeurs plaçant l’économie et particulièrement la finance au service de tous les êtres humains et des peuples.

Il appelle la population à participer aux deux événements qui se tiendront au Vieux port à Marseille :

- Jeudi 08 septembre à 10h
“On n’a pas de blé mais on donne du pain”

initiative locale et originale d’EMMAÜS ouverte à tous les citoyens et citoyennes

- Samedi 10 septembre à 15h
Prises de parole d’internationaux, actions de rue, stands, groupes de musique...

Ces rassemblements seront les premiers temps forts d’une mobilisation régionale, mais également nationale et internationale, en vue du SOMMET DES PEUPLES qui se tiendra à Nice début novembre 2011, lors du prochain G20, pour dénoncer l’illégitimité de cette institution, et pour montrer que des voies alternatives existent.

Signataires :

Agir Santé Environnement (84), Aix-Solidarité, Alternatifs 13, Amis de la Terre 13, Artisans du Monde, ASTI Aix -Marseille, ATMF, ATTAC 13 , CADTM Aix, CALME (collectif pour une alternative au libéralisme Marseille-EST), CDATM 13, CCFD - Terre Solidaire 13, CGT (EDF-GDF UFICT Marseille Provence, USAC Aix) La Cimade 13, Convergence citoyenne, EELV Aix, EMMAÜS Marseille Pointe rouge, Fac Verte, FASE 13, France Amérique Latine 13, FSU 13, Gauche unitaire Paca, LDH 13, MRC 13, NPA 13, PCF 13, Parti de Gauche 13, Parti Occitant, Portail des luttes, SOLIDAIRES 13 (SUD Culture, Sud Éducation, SUD Santé, SUD Transport Aérien Marseille, SUD Travail Affaires Sociales 13), SURVIE 13 Françafrique bas les masques, UMS Aix ...__


Communiqué du collectif 13 « Les peuples d’abord, pas la finance ! »

Les organisations signataires, réunies le 20 mai 2011, ont décidé de se constituer en collectif départemental et de rejoindre la coalition nationale et internationale “Les peuples d’abord, pas la finance”.

Face à la domination de la finance et aux gouvernements qui voudraient mettre les peuples à genoux à coup de plans d’austérité, nous appelons les habitants de notre région à faire entendre leur voix et à exprimer massivement leur indignation à l’occasion des sommets internationaux qui vont se tenir prochainement en PACA :
le G7 Finances à Marseille les 9 et 10 septembre
et le G20 à Cannes les 3 et 4 novembre

Nous les appelons notamment à participer aux deux rassemblements de protestation sur le vieux port de Marseille :
le 8 septembre, à la veille du g7, « ON N’A PAS DE BLÉ MAIS ON DONNE DU PAIN  », initiative locale et originale d’Emmaüs, indépendante des partis et des associations mais ouverte à tous les citoyens
e 10 septembre rassemblement festif et militant à l’initiative de l’ensemble des organisations signataires

Ces rassemblements seront les premiers temps forts d’une mobilisation régionale de plusieurs semaines en vue du SOMMET DES PEUPLES qui se tiendra à Nice du 30 octobre au 4 novembre 2011 pour dénoncer l’illégitimité du G20 ainsi que les politiques qu’il préconise et pour montrer que des voies alternatives existent.

Signataires : Agir Santé Environnement (84), Aix-Solidarité, Alternatifs 13, Amis de la Terre 13, Artisans du Monde, ASTI Aix -Marseille, ATMF, ATTAC 13 , CADTM Aix, CALME (collectif pour une alternative au libéralisme Marseille-EST), CDATM 13, CCFD - Terre Solidaire 13, CGT (EDF-GDF UFICT Marseille Provence, USAC Aix) La Cimade 13, Convergence citoyenne, EELV Aix, EMMAÜS Marseille Pointe rouge, Fac Verte, FASE 13, France Amérique Latine 13, FSU 13, Gauche unitaire Paca, LDH 13, MRC 13, NPA 13, PCF 13, Parti de Gauche 13, Parti Occitant, Portail des luttes, SOLIDAIRES 13 (SUD Culture, Sud Éducation, SUD Santé, SUD Transport Aérien Marseille, SUD Travail Affaires Sociales 13), SURVIE 13 Françafrique bas les masques, UMS Aix ...

Plus d’information : http://www.mobilisationsg8g20.org/

Contact local : amalary chez aol.com

Retour en haut de la page

3 Messages

  • Le 5 septembre 2011 à 10:44, par Gaston Crémieux

    LES CHEMINS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA CONTRE-OFFENSIVE DES PEUPLES A VENIR !

    Il n’y a pas d’autre issue que de Résister, dans un premier temps, face aux dérives oppressives et aliénantes du Libéralisme et de son État de droit Libéral, qui depuis des décennies agit en véritable statut-quo conservateur, qui rétrograde à la fois tous les acquis sociaux et la Démocratie ! Le combat qui est mené actuellement pour la Justice sociale et la solidarité, dans la fraternité des peuples qui entrent en lutte, au fur et à mesure de l’aggravation de la dérégulation des États Libéraux, doit s’affirmer, se renforcer, pour demain être l’élément moteur de la contre-offensive, nécessaire, voulue et comprise, par l’éveil des consciences humaines. Les mouvements actuel en Europe et de par le Monde, en Israël, comme dans les pays arabes, et que l’on qualifie, pour les uns "d’indignés", et pour les autres, plus radicaux, car plus opprimés encore, de "rebelles" et de "révolutions arabes" marquent un tournant historique en cette année 2011.

  • Le 8 septembre 2011 à 12:50, par Auguste BLANQUI

    Beaucoup désespèrent de la lenteur des changements, voire même de l’aggravation dans leur pays respectifs de leurs conditions de vie. Et comme cela doit-être vrai pour la plupart dans leur quotidien. Mais le mouvement de l’Histoire est de manière générale lent et même très lent...ce n’est que par moment qu’il accélère son action. Et ce que nous vivons en cette année 2011, sur la scène internationale, en est la preuve.
    Cette conscientisation dont parlait PauloFreire est quelque part inscrite dans la révolte aujourd’hui des pays arabes, rejetant à la fois leurs monarchies dictatoriales et les islamistes d’Al Qaïda, pour une espérance de Liberté et de Justice, ainsi que dans les mouvements Européens et hors-frontière Européenne, comme en Israël, ou des masses importantes de gens, "indignés" et plus, se référant aussi pour beaucoup, comme en Espagne, à notre cher "Résistant-baroudeur", qu’est Stéhane Hessel, annoncent leur désir d’une d’autonomie sociale et économique vis-à-vis des systèmes Libéraux et sociaux-démocrates Libéraux.
    Le mouvement altermondialiste, de ses premiers balbutiements dans les années 80, 90, principalement au début, dans la lutte contre la dette du tiers-monde, de la sauvegarde de la planète, avec aussi le combat des amis de la Terre, qui avec Réné Dumont dés 1974, aux présidentielles françaises, nous montrait déjà la voie, le chemin à emprunter, de nous autres "mondialistes", qui sommes devenus anti-globalisation Libérale. Puis, bien sûr la création d’Attac en France et ensuite son internationalisation bénéfique, mais insuffisamment propagandiste et volontairement tourné vers une alternative "douce", qui marquait trop donc ses réserves ambigües, dun certain réformisme et non de plus grande et perspicace radicalité alors justifié, dans le mouvement d’ensemble anti-globalisation et cela a eu pour conséquence première, malheureuse de freiner ce grand mouvement, d’en atténuer le renforcement par des masses de plus en plus importantes à travers le monde, d’en retarder l’avènement, alors qu’un autre chemin aurait décidé d’un avenir plus prometteur en s’inscrivant réellement dans l’alternative radicale historique au Libéralisme. Mais, c’est fort de ces constats qu’aujourd’hui nous devons continuer d’avancer, avec toujours cette force de volonté et de création qui a marqué tout au long de ces années, de Seattle à Gènes (hommage à Carlo Giuliani), de Göteborg à Florence, de Porto Alègre à Paris...etc et qui nous conduit à nos responsabilités devant les révoltes de cette année, qui portent en leur sein, nos combats pour l’éveil des consciences ces trente dernières années. Les réalisations sont à venir, ils ne tient qu’à nous de les accélerer, dans une universalité des luttes, pour la Justice Sociale dans la solidarité et la paix, pour des échanges économiques loin de la concurrence et de la spéculation, mais respectant tout un chacun dans des rapports nouveaux ou la nécessité et la réciprocité auront force de loi et ou l’ensemble des acteurs économiques, des producteurs, ayant main-mise sur l’ensemble des moyens de production, dans l’intérêt général et dans le respect civique, citoyen, de nos valeurs républicaines de Résistance, assurera la garantie pour tous de la Liberté de chacun.

    POUR LA RÉPUBLIQUE SOCIALE UNIVERSELLE
    TOUS A MARSEILLE LE 10 SEPTEMBRE CONTRE LE G7
    SPÉCULATEURS : HORS-LA-LOI !

  • Le 10 septembre 2011 à 21:59, par SVPat

    MARSEILLE - Un millier de personnes selon les organisateurs, 800 selon la police, ont manifesté samedi sur le Vieux port de Marseille avec comme mot d’ordre "Les peuples d’abord pas la finance !", protestant contre "les plans d’autérités" à quelques centaines de mètres du sommet du G7 finances.

    Au son des tambours, les manifestants qui avaient répondu à l’appel d’une quarantaine d’associations, de syndicats et de partis politiques de gauche (www.mobilisationsg8g20.org), ont mené plusieurs "actions de rue", des scénettes satiriques, pour "marquer leur indignation à l’occasion des sommets internationaux qui (se tiennent) en Paca", puisque après le G7 finances à Marseille se tiendra les 3 et 4 novembre à Cannes un G20.

    "C’est important de se réunir pendant ce G7, car les décisions pour lutter contre la crise vont à l’encontre des peuples, d’autres voies sont possibles", explique Patrice Ehrhart, le secrétaire de l’union départementale CGT des Bouches-du-Rhône.

    "Ici, avec la fermeture de la Fralib (Usine qui produit les thés et les infusions Eléphant fermée par le groupe Unilever et occupée par ses salariés, ndlr), nous avons à Marseille un bon exemple de cette financiarisation du monde. Le PDG d’Unilever l’a reconnu, il n’y a pas d’autre raison que des raisons financières pour expliquer la fermeture de cette usine qui était rentable."

    Sur le quai du Vieux port, l’association Terre solidaire a érigé un tas de sable agrémenté de faux billets de 500 euros et surmonté d’un palmier artificiel pour symboliser une "île/paradis fiscal".

    Gaëlle Berger, une représentante de l’association, explique "Nous ne sommes pas contre l’argent, nous souhaitons juste qu’il soit bien employé. C’est pourquoi nous dénonçons les paradis fiscaux qui privent par exemple les pays du Sud de 800 milliards d’euros de ressources fiscales qui pourraient servir à l’éducation ou simplement pour nourrir les populations..."

    Outre cette métaphore des paradis fiscaux, les manifestants ont fait la démonstration d’un "aspirateur à capitaux" directement relié à "une poule aux oeufs d’or", puis ils ont été débaptiser la rue de la République, une artère "autrefois populaire aujourd’hui vidé de ses habitants par la spéculation et les ventes à la découpe", en rue de "la Spéculation".

    www.lexpress.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090