Une tribune pour les luttes

Association pour la Taxation des Transactions financières et l’Aide aux Citoyens Attac-Var

Non à la LGV dans le Var !

Manifestation .

Article mis en ligne le vendredi 21 octobre 2011


« Il s’agit tout simplement de se réapproprier ensemble l’avenir de notre monde »

Communiqué


Non à la LGV dans le Var !

Attac-Var s’inscrit, depuis le début, dans la contestation du projet de LGV (Ligne à Grande Vitesse) que Réseau Ferré de France et les politiciens au pouvoir tentent de faire passer au plus vite sans annoncer son financement .

La LGV ne répond pas aux besoins des Varois (Toulon est déjà à moins de quatre heures de Paris) et ne règlera pas leurs problèmes de transports. Par son gigantisme elle amènera des dévastations irréversibles dans l’environnement et dans l’agriculture varoise : construction de viaducs et de tunnels, expropriations ruineront à jamais notre capital écologique qui permet l’existence d’un tourisme vert. Le cout du projet s’élève à 20 milliards d’euros et qui va les payer sinon nous les contribuables les caisses étant vides. Non seulement la LGV ne va pas servir aux Varois mais elle va détériorer leur quotidien pendant des décennies.

Partout des populations s’élèvent contre les grands projets inutiles et coûteux, comme les Italiens face à la ligne Lyon Turin, les habitants de Loire Atlantique contre l’aéroport Notre Dame des Landes à Nantes. La priorité est plus que jamais au développement des trains express, des TER et au ferroutage pour permettre aux populations de se déplacer plus facilement sans être esclave de la voiture. La modernité ce sont les transports de proximité.

Irène TAUTIL 21 octobre 2011
Présidente d’Attac-Var


http://www.youtube.com/watch?v=9ZIqY_dOiko

Plusieurs centaines de viticulteurs et d’agriculteurs à bord de tracteurs et de voitures, scindés en deux cortèges venus de La Crau et de La Cadière d’Azur (Var), derrière des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des messages comme "Je veux rester vigneron, pas contrôleur ou cheminot", "Pas de pays sans paysan", "L’art de Gâcher un Village", "Mon village n’est pas à vendre" ou encore "Non aux rails dans nos vignes"ont convergé ce matin vendredi vers Toulon pour manifester contre les projets de tracés de la LGV Paca.

D’autres associations opposées au projet de la LGV ainsi que des représentants d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) s’étaient joints à la manifestation .

"Nous sommes opposés au passage de la Ligne à grande vitesse (LGV) au milieu de nos terres agricoles, qui va impacter plus de 1.700 ha de terres", a déclaré à l’AFP le président des Jeunes agriculteurs du Var, Sébastien Perrin.
Dénonçant le fait "que les conséquences directes et indirectes n’ont pas été évaluées à leur juste valeur", il a rappelé que "c’est la qualité de vie dans son ensemble et l’impact sur les paysages et les terroirs qui font la renommée du Var qui sont en jeu".

"Le dernier tracé coupe La Cadière et Le Beausset en deux. On sacrifie deux villages médiévaux. On va remettre du béton là où nos ancêtres ont enlevé les pierres pour planter de la vigne", a déploré le porte-parole de l’association des vins de Bandol, Olivier Cade.
"On est en train de gâcher le premier département touristique français. Tout cela pour gagner quelques minutes entre Paris et Nice. Engager 20 millions d’euros dans ce projet, c’est irresponsable, inacceptable".

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Attac c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520