Une tribune pour les luttes

A Marseille, on sait quoi en faire, des caméras de vidéo-flicage...

Nique Big Brother !

Article mis en ligne le samedi 17 mars 2012

C’était à l’occcasion du carnaval de la Plaine et le Caramantran Big Brother fût condamné à être brulé en place publique ! mais ça pourrait se perenniser...

JPEG - 164.6 ko
carnaval de la Plaine 025
JPEG - 158.3 ko
carnaval de la Plaine 026
JPEG - 162.7 ko
carnaval de la Plaine 029
JPEG - 170.7 ko
carnaval de la Plaine 032
JPEG - 155.8 ko
carnaval de la Plaine 033

info portfolio

carnaval de la Plaine 020 carnaval de la Plaine 025 carnaval de la Plaine 026 carnaval de la Plaine 032 carnaval de la Plaine 033 carnaval de la Plaine 029
Retour en haut de la page

16 Messages

  • Le 12 mars 2012 à 18:10, par

    Génial vraiment !

  • Le 12 mars 2012 à 19:12, par

    Chapeau, et vachement révolutionnaire !!! Reconnaissons la valeureuse résistance de ce bastion révolutionnaire qui va de La Plaine, en passant par le cours Julien pour tenter de s’étendre jusqu’à Noailles et Les réformés en passant par la Canebière. Reste à savoir ce qu’en pensent les habitants de ces quartiers populaires, vieux marseillais où arrivants plus récents, retraités,commerçants et artisans, qui bossent et qui sont les premiers demandeurs de cette vidéo-surveillance.

    • Le 12 mars 2012 à 21:54, par

      Premiers demandeurs ? les habitants n’apprécient surtout pas la hausse de 30% des impôts locaux qui servent, entre autres, à les poser ces caméras purement électoralistes.
      Que vive le carnaval !

    • Le 12 mars 2012 à 23:18, par

      Entièrement d’accord avec vous ! une habitante du quartier de la Plaine

      • Le 12 mars 2012 à 23:20, par

        je précise que je faisais référence au premier commentaire je suis POUR les caméras

        • Le 13 mars 2012 à 07:30, par

          Tristes peureux de la vie, gorgés du discours sécuritaire dominant : le fantasme le mieux partagé par tous les états est le contrôle total de TOUTE sa population, donc le totalitarisme.
          Lorsque vous aurez une caméra dans vos chambres pour surveiller que vous baisez "socialement-correct", tiendrez-vous le même discours ?...
          Lisez ou relisez-donc "1984" d’Orson Welles...

          • Le 13 mars 2012 à 11:09, par

            En attendant ça va peut être empêcher certains ou certaines de faire des passes et venir baiser comme vous dites dans le couloir de l’immeuble et laisser leur ’dechets’ à la vu et a la disposition des enfants...............si vous voulez venir nettoyer et subir les nuisances sonores de la nuit .........

            • Le 13 mars 2012 à 12:49, par mercredi

              Mais si les déchets se trouvent dans les couloirs de l ’immeuble , il ne s’agit pas de la voie publique ?
              D’autre part toutes les expériences et elles sont nombreuses de caméra , prouvent leur inefficacité tant en matière de sécurité , que de troubles à l’ordre public ,comme les voitures garées sur les trottoirs , les poubelles sauvages , les excréments de chiens qui couvrent nos jolis trottoirs pourris par les huiles de moteur, les mégots de cigarettes avec lesquels les enfants peuvent se faire de très seyants colliers , le pipi de ces messieurs qui ne peuvent pas attendre le wc libérateur , et je ne parle pas des sdf qui eux non pas le choix.
              Enfin nous sauvons, pour autant que nous nous donnons la peine de consulter les différents articles de presse , les analyse du syndicat de la magistrature en particulier , que ces caméras non aucune efficassité en matière de bien être public , ni de sécurité des individus . Deux femmes par moi meurent sous les coups de leurs conjoints , pas agressées sur la voie publique .
              Ce climat d’insécurité dans les rues qui est en partie alimenté pour créer une peur diffuse qui permets toutes les dérives
              sécuritaires, existe car les gens entre eux ne sont plus solidaires , ils désertent spychologiquement l’espace public, ils abandonnent ce terrain qui devrait être un lieu d’échange et de convivialité . A chaque manquement à chaque agression à chaque incivisme , une réponse forte et non violente des citoyens, devrait faire place à une indifférence qui gagne du terrain , nous transformant peu à peu en robots décervelés

              Redevenons des humains ,respectons nos rues , soyons vigilants aux autres et prêts à les aider .
              C’est la seule façon pérenne
              acceptable et la moins onéreuse de rendre notre espace commun agréable , sûr où il ferra bon vivre

              • Le 14 mars 2012 à 15:30, par

                Échange de commentaires fort intéressants, entre ceux qui vivent au quotidien une situation d’insécurité et d’incivilités, et qui en ont, comme on les comprend, ras le bol, et une petite minorité de gauchos bobos libertaires qui ont décidé de faire de ce quartier populaire leur territoire de résistance aux méchants fachos (il est évident que ceux qui ne pensent pas comme eux sont des salauds de beaufs, des petits Français minables). Cette minorité pense certainement faire acte de résistance quand elle a dégradé une caméra de surveillance, maculé un mur de graffitis débiles ou d’affiches appelant le peuple à la révolte(peuple qui, n’en doutant point, au mieux les méprise, au pire ne sait même pas qui ils sont ..)

                • Le 15 mars 2012 à 21:49, par Starsky

                  Je suis dépité à la lecture de ces commentaires, qui me rappellent pourquoi et comment le FN est si présent dans les urnes marseillaises.
                  Le petit fascisme quotidien se gargarise de la bêtise et de la peur du petit peuple nourri à TF1 et à La Provence... Esprits fainéants et discours bien puants...

                  • Le 16 mars 2012 à 14:39, par

                    On est, avec ce dernier commentaire, en plein dans la bien-pensance et la culpabilisation à tout crin de ceux qui osent s’opposer à cette pensée libérale-libertaire, qui à définitivement placé ceux qui demandent que la première des libertés, la sécurité, soit assurée, dans le camp des affreux réacs, à coup sur électeur du F.N. Espérons que la gauche saura se défaire de ce boulet qu’elle traine depuis 68 ; quant à la droite, passée d’une idéologie libérale libertaire, je déréglemente et je libéralise tout, tant sur le plan social que sociétal, à une idéologie libérale-sécuritaire pour contrer le F.N., elle ne trompera personne.

                  • Le 16 mars 2012 à 14:48, par

                    Plus rigolo .... Starsky lit "les Inrockuptibles", "Libération", et peut être "Le Monde", épluche "Télérama" avant d’allumer sa TV sur Arte ... Il est courageux et a un discours qui sent bon ... Il est un exemple, et les salauds de pauvres ferait bien de s’en inspirer !!!

                    • Le 16 mars 2012 à 21:07, par Hutchinson

                      Je n’ai pas de téloche et j’aime bien distribuer des torgnoles quand on me compare à un bobo, je suis plutôt un sale con,en fait. Mais avec juste un chouilla assez d’intelligence pour pas croire que sécurité rime avec caméra. Ralala, allez, chouinez pas, on vous y pendra, à ces lampadaires d’infortune, avec les tripes de ceux qui les ont installés ; et le monde sera enfin plus doux, plus rose et en harmonie complète avec le sirupeux et chantant croassement des corbeaux...
                      Ce... Ce sera merveilleux...
                      Mes pauvres enfants, allez donc vivre sur la côte d’azur dans un bunker sécurisé au milieu d’une prison dorée, vous vous sentirez tellement mieux.

                      P.S : Nicolas Demorand et son Figaro de gauche libérale, qu’ils crèvent.

                    • Le 16 mars 2012 à 21:22, par Dirty Henry

                      Salaud d’pauvre, salaud d’pauvre, j’aurai plutôt dit "pauvre con". Situant l’indigence dans la capacité de réflexion et non dans le portefeuille, puisque mes poches sont vides. Enfin bon, il fallait bien s’attendre à voir verser dans la chouinerie populiste les chantres du sécuritarisme forcené terrorisés par tout ces barbus armés de kalachnikov qui défilent dans leur ville...

                      • Le 17 mars 2012 à 15:17, par Priscilla

                        Le mépris suinte de tous les côtés. Stop !
                        Bravo à celles et ceux qui ont fait cette action. Faut continuer !!!

                        • Le 18 mars 2012 à 16:19, par

                          Allons, camarades, calmons nous !!! Pourquoi allez pendre ceux qui acceptent les caméras avec les tripes de ceux qui les ont installées ? Il n’est pas suffisant, pour être un vrai révolutionnaire, de se référer à ce bon vieux slogan de Mai 68, inscrit sur les murs par les enfants de la bourgeoisie qui rêvaient d’une ... humanité heureuse le jour ou le dernier des capitaliste aura été pendu avec les tripes du dernier bureaucrate. Quant au bon vieux cliché du "populisme", mot magique prononcé par tous les nantis, mieux vaut en rigoler !!!

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Fichage/surveillance c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 215