Une tribune pour les luttes

Les coulisses de la Finance – Acte 1

Par oliver stein

Article mis en ligne le lundi 23 juillet 2012

http://reflets.info/les-coulisses-de-la-finance-acte-1/

19 juillet 2012

On parle beaucoup de la Finance dans les discussions de comptoir. « La Finance est responsable de tous nos malheurs. Les financiers sont responsables de la crise. Et les banquiers, n’en parlons pas : « des bons à rien et des arnaqueurs ». Cette même Finance, qui est dénoncée par tous, est mon environnement quotidien. Et ça tombe bien car vous allez pouvoir rentrer dans cet univers bien particulier. Pour ce premier acte, je vais vous raconter la vie interne d’une société financière.

Le machisme bien ancré

Les non-initiés se représentent souvent les financiers comme des Gordon Gekko en puissance, avec costume hors de prix, cigare et chaussures italiennes. Ils n’en sont pas très loin, même si les bretelles portées par Michael Douglas dans Wall Street sont laissées au placard… Mais le cliché le plus présent reste tout de même le machisme. Et on peut dire qu’il est ancré dans la culture d’entreprise. Ce n’est pas pour rien si la quasi-totalité des financiers «  high-level » sont de sexe masculin. Non, c’est tout à fait normal car voyez-vous, dans ce milieu, c’est le sexe dominant. Et les répercussions sont multiples.

Bien sûr le recrutement est orienté. Les postes à responsabilité sont confiés aux hommes, le reste est ouvert aux femmes. J’ai pu entendre lors de la création d’un poste d’assistant analyste financier :

Il nous faut une fille. Elles sont meilleures dans le rôle d’assistante. Leurs capacités de mémorisation et de rédaction sont clairement un atout.

Oui cette phrase est misogyne. Et elle ne vient pas d’un salarié lambda. C’est le directeur financier himself s’adressant au directeur général… Le poste fut attribué quelques semaines plut tard à une jeune femme au physique attrayant.

Car le physique est une donnée essentielle. On sait tous qu’une employée sexy a des compétences beaucoup plus importantes qu’une femme au physique banal… Je me souviens que lors d’un autre recrutement, pour une autre assistante évidemment, les CV des candidates avaient été épluchés par le DG non pas pour étudier les compétences mais pour analyser la photo et les hobbys.

Moi je te conseillerais celle-ci plutôt que celle-là car elle est quand même plus sexy. Elle est peut-être moins compétente mais au moins tu pourras la baiser… Dixit le DG s’adressant au futur responsable de la personne en question.

Je vous passe les multiples réflexions sur les stagiaires de passage, les regards lourds de sens sur certaines salariées, je pense que vous avez saisi le message. Si l’on était dans un autre secteur d’activité, on appellerait ça du harcèlement et de la discrimination. Ici, on appelle ça le quotidien…

Ce machisme d’un autre temps peut également affecter les hommes. Les pères qui ont la folie de demander un congé paternité sont souvent bien mal considérés. Je me souviens m’être entendu dire :

Pourquoi tu veux prendre tes 14 jours ? Tu serais le premier ici à le faire. X les a pris lui mais il est venu travailler pendant ce temps-là. Au moins, ça nous a même rapporté un peu de thune

Oui, dans la finance, nous ne sommes pas à une arnaque près mais nous aurons l’occasion d’en reparler plus tard. Et lorsque vous avez tendance à privilégier votre famille plutôt que votre sainte entreprise, le DG vient vous dire solennellement que c’est très mauvais pour votre couple. Il vaudrait mieux passer plus de temps le soir au bureau pour résoudre tous vos problèmes… La vie de famille vue par le financier. Un très grand moment !

Lux(ur)e et inégalités

Un autre point très important dans ce milieu est l’argent bien évidemment. Notre métier consiste à gérer une énorme masse d’argent afin d’en tirer le maximum de cash possible. Voilà l’explication la plus simple du métier de financier. Et bien souvent, vu que nous bossons dans cette montagne si haute de billets, les dirigeants ont tendance à se perdre un peu à une certaine altitude…

(...)

La suite sur :
http://reflets.info/les-coulisses-de-la-finance-acte-1/

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 23 juillet 2012 à 10:53, par

    Ce lundi matin, sur Europe 1, Daniel Schick recevait Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique. Pour sa première question, il s’est surpassé :

    « Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ?
    - Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ?
    - Parce que vous appartenez à une minorité peu visible ?
    - Que vous êtes la preuve de ce qu’est une adoption réussie ?
    - Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ?
    - Peut-être aussi parce que vous êtes compétente ?
    - Est-ce que vous le savez vraiment ? »

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1875