Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos

30/09/2012

Article mis en ligne le dimanche 30 septembre 2012

M. IDERMUNKH est libéré ce matin 1er octobre à 10 h.

C’est la troisième fois qu’il est incarcéré, pardon, retenu, dans un CRA. Comme nous l’avons souligné lors de l’audience en préfecture, à quoi sert de le séparer de sa femme et de sa fille régulièrement ? Et si on leur offrait un titre de séjour ?


Réseau
Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61
rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

 

Dimanche 30 septembre
2012

 

AGENDA

 

- Mercredi 3 octobre de 15h à 17h : permanence RESF à la MMDH 34 cours
Julien 13006 Marseille

 

- Samedi 6 Octobre à 10h  : prochaine réunion RESF Marseille, à la
Faculté St Charles salle CH57

 

 

INFOS

0/ Bientôt les
pog-Roms ?...

1/ Trois pères d’élèves toujours au centre de rétention de Marseille

2/ Bilan du rassemblement devant la préfecture le 26 septembre

3/ Deux militants du RESF13 sanctionnés d’une amende

4/ Sous Hollande
aussi, on enferme les enfants ! (communiqué RESF)

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

0/ Bientôt les pog-Roms
 ?...

Le 27 septembre, en soirée, une poignée
d’habitants de la cité des Créneaux (15è arrdt de Marseille) ont organisé
l’évacuation et l’incendie des restes d’un campement de Roms, qui s’étaient
installés sur un terrain vague à proximité de la cité, quatre jours plus
tôt…

 

Cet évènement extrêmement grave est le
fruit de 10 ans de xénophobie d’Etat menée par la droite, prolongée par l’actuel
gouvernement et notamment pas le ministre de
l’Intérieur.

Nombre d’organisations ont exprimé leur
indignation aussi bien concernant les faits que les déclarations a posteriori
d’élus qui disent « comprendre la colère des riverains
 ».

Nous exigeons du gouvernement une
condamnation ferme de ces actes et l’ouverture d’une enquête pour qu’ils ne
restent pas impunis.

 

 

1/ Trois pères d’élèves toujours au centre de rétention de Marseille

-
M. 
Ribeiro,
en France depuis 12 ans, capverdien, victime de la
double peine, père d’un enfant français de 5 ans résidant à Martigues. Maintenu
en rétention par le JLD le 28 septembre pour de nouveaux 20 jours maximum.
Il
reste expulsable à tout moment…

Signez la pétition de soutien
http://resf.info/article44696.html

 

- M. 
Idermunkh,
père chinois d’une petite fille de 5 ans (née en France et
scolarisée en maternelle à Marseille 13è), et sa femme sont en France depuis
2005. Débouté de sa demande d’asile en 2009. Arrêté lors d’un contrôle routier.
A passé 3 semaines aux Baumettes pour une condamnation ancienne et a été
directement transféré au CRA de Marseille. Encore un cas de double peine.
Pourrait sortir le 1er octobre si la préfecture ne demande pas son
maintien en rétention.

Signez la
pétition de soutien
http://resf.info/article44801.html

 

- M. Hamdaoui, algérien, père de 3 enfants
français scolarisés à Marseille est arrivé en France en 1989. Il a déjà été
expulsé 3 fois avec une Interdiction Définitive de Territoire. Il est revenu à
chaque fois, car sa place est aux côtés de ses enfants. A subi une tentative
d’expulsion le 26 septembre. Maintenu en rétention pour 20 jours maximum par le
JLD le 28 septembre.
Expulsable à tout moment…

 

 

2/ Bilan du rassemblement devant la préfecture le 26 septembre

Plus d’une 50aine de personnes se sont successivement
rassemblées durant 4 heures devant la préfecture à l’appel du RESF
13.

Voir l’appel http://www.educationsansfrontieres.org/article44786.html

La
presse était présente, entre autres :

-
La Provence et La Marseillaise, voir
http://www.educationsansfrontieres.org/article44794.html

-
France 3, voir
http://www.pluzz.fr/soir-3-provence-alpes.html journal du 26 septembre, de 1’31” à
2’05”

 

La
délégation reçue a pu exposer son indignation concernant la mise en rétention en
cette rentrée d’un lycéen et de parents d’élèves.

La
traque des Roms, les nombreuses familles et les étudiants qui, sans titre de
séjour bien que présents depuis des années en France, se retrouvent dans la plus
grande précarité ont aussi été des sujets évoqués.

Aucune réponse concrète n’a été apportée aux membres de
la délégation, notamment sur une éventuelle circulaire de régularisation en
préparation au ministère.

Néanmoins, la préfecture des Bouches du Rhône sait que
le RESF13 reste aussi actif sous Hollande et Valls qu’il l’était sous Sarkozy,
Hortefeux, Besson, Guéant… et qu’elle est, comme depuis maintenant 7 ans, sous
surveillance.

Le
combat en solidarité avec les Sans Papiers continue. La loi doit changer
 !

 

 

3/ Deux militants du RESF13 sanctionnés d’une amende

Parmi les bonnes nouvelles du “changement” la notification de 200€ d’amende à
l’encontre de Florimond GUIMARD et Jean SICARD
suite à une manifestation (de
200 personnes !) à l’aéroport de Marignane en mars 2011 pour empêcher
l’expulsion d’un père d’élève comorien. Action réussie puisque non seulement ce
père n’était pas arraché à sa famille mais quelques mois plus tard, il était
régularisé, comme quoi l’action était légitime.

 

Ce qui l’était moins c’était d’identifier sur vidéo les
têtes bien connues...

Rappels, détails et
pétition
http://www.educationsansfrontieres.org/article42940.html

 

Un recours, hiérarchique puis contentieux au TA s’il le
faut, sera évidemment déposé contre cette décision administrative (et non
judiciaire, c’est le préfet qui a décidé de l’amende).

Comble de l’histoire : cette notification d’amende
arrivait le jour même où le ministre de l’Intérieur annonçait l’abrogation du « 
délit de solidarité » !!!

 

 

4/
Sous Hollande aussi, on
enferme les enfants !

Communiqué
RESF

http://www.educationsansfrontieres.org/article44849.html

Il n’aura pas fallu attendre longtemps
pour que l’interdiction de la rétention des enfants promise par le candidat
François Hollande et mise en application, à sa façon, par le ministre Valls
montre ses limites.

Deux enfants, l’un de deux mois et demi, l’autre de
trois ans et demi sont emprisonnés avec leurs parents au centre de rétention du
Mesnil-Amelot sur ordre du préfet de la Sarthe. Il s’agit d’une famille afghane.
Déboutés de l’asile, ils ont été assignés à résidence…
puis arrêtés sur leur lieu d’assignation à résidence !

« 
Seuls seront dispensées du centre de rétention, les enfants dont les parents
se laisseront volontiers expulser
 » écrivions-nous lors de la publication de
la circulaire de Manuel Valls du 6 juillet censée « interdire » la rétention des
enfants. La preuve est faite, et de façon bien sordide.

Le médecin du CRA vient de délivrer des
certificats d’incompatibilité avec la rétention aux enfants. Pour l’heure, le
ministère s’assoit dessus.

Tout est « normal » dans cette affaire
 : le respect des engagements du président de la République, l’âge des enfants
emprisonnés, le respect des préconisations médicales et la destination de la
famille, l’Afghanistan d’où les troupes françaises sont évacuées parce que trop
dangereux d’y rester…

 

Dernière minute : La famille
Khoja  a été
transférée dans un hôtel, où elle est
gardée.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ha3yDqBr4kH77NXejNT31SGxeRNA ?docId=CNG.1f4179536b8022ebeb8a7445d71aec8d.41

Son expulsion vers la Hongrie (pays par lequel cette
famille était rentrée dans l’espace Schengen) était prévue lundi 1er octobre.
Sera-t-elle mis à exécution ?

 

 

5/
Chaque
semaine, le RESF dans
CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez
ces chroniques sur le site du RESF.

 

- Les chroniques RESF dans Charlie-Hebdo, rubrique « 
L’expulsé de la semaine »

http://resf.info/rubrique461.html

Cette semaine  : « Adulte, à la force du poignet  »

La rubrique "L’expulsé de la semaine" ne se trouve plus
dans le journal Charlie-Hebdo papier, mais directement en ligne sur le site de
Charlie-Hebdo, à l’adresse suivante :
http://www.charliehebdo.fr/immigration.html

Vous pouvez continuer aussi à le lire sur le site resf
bien entendu.

 

- Sur le blog de RESF
sur Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

- « A Lyon, deux enfants scolarisés ont vécu la rentrée dans un aéroport » par Martin Galmiche, RESF Lyon

- « Préfecture de l’Aube le royaume du père et de la mère Ubu. Récit d’un acharnement sans fin, absurde et monstrueux contre la famille EMINI » par Malika CHEMMAH, RESF 93

 

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4255

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460