Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos

(7 octobre 2012)

Article mis en ligne le dimanche 7 octobre 2012

Réseau
Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61
rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

 

Dimanche 7 octobre
2012

 

AGENDA

- Mercredi 10 octobre à 11h : Conférence de presse Collectif de soutien
aux Rroms
à la MMDH 34 cours Julien 13006 Marseille

 

- Mercredi 17 octobre de 15h à 20h : participation
du RESF au Tribunal féministe contre
l’austérité et la pauvreté
à la Cité des Associations (93 la Canebière 13001
Marseille)

 

- Mercredi 17 Octobre à 17h30  : prochaine réunion RESF Marseille, à
Mille Babords (61 rue Consolat 13001)

 

- Jeudi 18
octobre de 17h30 à 18h30 :

Cercle de silence à Marseille,
angle Cours St-Louis/Canebière.

 

 

INFOS

 

1/ Un père d’élève libéré, mais deux autres toujours au centre de rétention de Marseille

2/ Deux militants du RESF13 sanctionnés d’une amende

3/ Famille Khoja (afghane) : c’est gagné !
(communiqué RESF)

4/ Toutes les semaines, RESF à la
radio

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ Un père d’élève libéré, mais deux autres toujours au centre de rétention de Marseille

 

- OUF
 !
M. 
Idermunkh,
père chinois d’une petite fille de 5 ans (née en France et
scolarisée en maternelle à Marseille 13è), a été libéré le 1er octobre après 25
jours au centre de rétention. Le RESF avait interpellé la préfecture au sujet de
M. Idermunkh lors d’une audience le
26 septembre. Ce n’est pas la première fois qu’il était enfermé en centre de
rétention.

Il est temps de le régulariser. Signez la pétition de
soutien
http://resf.info/article44801.html

 

Deux autres toujours
enfermés…

- M. Ribeiro, en France depuis 12 ans,
capverdien, victime de la double peine, père d’un enfant français de 5 ans
résidant à Martigues. Maintenu en rétention par le JLD le 28 septembre pour de
nouveau 20 jours maximum.
Il reste expulsable à tout
moment…

Signez la pétition de soutien
http://resf.info/article44696.html

 

- M. Hamdaoui, algérien, père de 3 enfants
français scolarisés à Marseille est arrivé en France en 1989. Il a déjà été
expulsé 3 fois avec une Interdiction Définitive de Territoire. Il est revenu à
chaque fois, car sa place est aux côtés de ses enfants. A subi une tentative
d’expulsion le 26 septembre. Maintenu en rétention pour 20 jours maximum par le
JLD le 28 septembre.
Expulsable à tout moment…

 

 

2/ Deux militants du RESF13 sanctionnés d’une amende

Parmi les bonnes nouvelles du “changement” la notification de 200€ d’amende à
l’encontre de Florimond GUIMARD et Jean SICARD
suite à une manifestation (de
200 personnes !) à l’aéroport de Marignane en mars 2011 pour empêcher
l’expulsion d’un père d’élève comorien. Action réussie puisque non seulement ce
père n’était pas arraché à sa famille mais quelques mois plus tard, il était
régularisé, comme quoi l’action était légitime.

Ce qui l’était moins c’était d’identifier sur vidéo les
têtes bien connues...

Rappels, détails et
pétition
http://www.educationsansfrontieres.org/article42940.html

Un recours, hiérarchique puis contentieux au TA s’il le
faut, sera évidemment déposé contre cette décision administrative (et non
judiciaire, c’est le préfet qui a décidé de l’amende).

Comble de l’histoire : cette
notification d’amende arrivait le jour même où le ministre de l’Intérieur
annonçait l’abrogation du « délit de solidarité » !!!

 

 

3/ Famille Khoja : c’est gagné !

Communiqué
RESF

http://www.educationsansfrontieres.org/article44924.html

 

Le ministère de l’Intérieur a fait
savoir à la Cimade samedi 6 octobre que la famille Khoja est admise au séjour en
France, qu’elle est autorisée à y déposer sa demande d’asile bénéficiant donc du
statut de demandeurs d’asile.

C’est un énorme soulagement et une
vraie victoire. Pour ce jeune couple Afghan, d’abord, à qui cette mesure rend
l’espoir d’un avenir autre que le retour vers un pays où ils sont en danger.

Pour leurs enfants, Daniel, 3 ans ½ et
Madina, 5 mois, qui vont connaître une autre vie que l’errance qu’ils subissent
depuis qu’ils sont nés.

Mais c’est aussi une victoire pour tous
ceux qui se sont battus avec obstination et ténacité pour arracher cette
décision au premier rang d’entre eux, leur avocat, Me Bruno Vinay mais pour
aussi les militants et les simples particuliers indignés du sort réservé à ces
parents et à ces enfants, outrés que l’engagement du candidat Hollande de ne
plus enfermer les enfants soit violé et que le droit pour les victimes de
demander l’asile soit limité. Tous, chacun à sa façon, se sont mobilisés, ont
écrit, téléphoné, passé toute la nuit du 30 septembre au 1er octobre devant
l’hôtel où la famille était enfermée en attendant l’expulsion, se sont
rassemblés à plusieurs dizaines devant la préfecture du Mans le mardi 2 octobre.
C’est enfin la victoire des associations (entre autres Turbulence, la Cimade, la
LDH, le RESF) et des personnalités, le conseiller régional Augustin Legrand, les
écrivains Atiq Rahimi et Dan Franck, le cinéaste Romain Goupil qui ont fait
savoir la colère que de tels faits provoquaient chez eux. Des élus notamment de
Seine-et-Marne, des Hauts-de-Seine, de la Sarthe et de la Région Pays de la
Loire se sont joints aux protestations ou sont intervenus auprès des
responsables politiques. Les conseillers régionaux EELV d’Ile de France avaient
prévu de parrainer les enfants le 8 octobre.

Mais plus que tout, c’est la victoire
du bon droit, de ce qui est juste, contre ce qui n’est que légal. A la
revendication légitime (la preuve !) que les Khoja puissent demander l’asile en
France, les préfectures répondaient, sur instruction du ministère de
l’Intérieur, par la « légalité ». Avec la mobilisation, le sens de la justice,
l’a emporté sur une application intransigeante de lois, de textes et de
procédures mises en place par Sarkozy et que de façon incompréhensible, un
ministre de gauche s’acharne à exécuter de façon rigoriste, pour ne pas dire
intégriste. Ces lois sont injustes, elles génèrent des souffrances que la
société n’accepte pas, elles doivent être changées, en profondeur et vite. Le
sort réservé à la famille Khoja doit en être le signe précurseur, concernant en
particulier les promesses du candidat Hollande sur le non enfermement des
enfants et le rétablissement d’un droit d’asile
réel.

 

 

4/ Toutes
les semaines, RESF à la radio sur FPP (Fréquence Paris
Pluriel)

Depuis 2007, tous les mercredis à 18h,
le RESF anime une émission sur la radio Fréquence Paris Pluriel
(106.3).

Retrouvez les archives et les dernières
émissions sur le site du RESF.

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique616.html

 

 

5/
Chaque
semaine, le RESF dans
CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez
ces chroniques sur le site du RESF.

- Les chroniques RESF dans Charlie-Hebdo, rubrique « 
L’expulsé de la semaine »

http://www.educationsansfrontieres.org/article44892.html

Cette semaine : «  Moi , Président, j’enferme les enfants »

 

La
rubrique "L’expulsé de la semaine" ne se trouve plus dans le journal
Charlie-Hebdo papier, mais directement en ligne sur le site de Charlie-Hebdo, à
l’adresse suivante :
http://www.charliehebdo.fr/immigration.html

Vous
pouvez continuer aussi à le lire sur le site resf bien
entendu.

 

- Sur le blog de RESF
sur Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

- « JEUNES SCOLARISES SANS PAPIERS : IL Y A CHRISTIAN, 14 ANS ET DEMI, ETUDIANT EN MEDECINE... ET TOUS LES AUTRES ! » par Odile Jouanne, RESF 78


_______________________________________________
Resf13-info chez rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf13-info

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4215

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460