Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos

(22 décembre 2013)

Article mis en ligne le lundi 23 décembre 2013

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

AGENDA

 

- Mercredi 8 janvier de 15h à 17h  :
permanence RESF
à la MMDH, 34 cours Julien 13006 Marseille

 

- Mercredi 15 janvier de 17h30 à 20h  :
réunion RESF Marseille,
à Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille


 

INFOS

1/ Salah Eddine REZGUI, 18 ans, libéré  !

2/ Un père au centre de rétention du Canet

3/ Une famille enfermée au centre de rétention de Lyon : appel à fax et mail

4/ Campagne de cartes postales au Président de la République pour sauver Blendon, 12 ans, hémiplégique.

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ Salah Eddine REZGUI, 18 ans, libéré !

La préfecture des Bouches du Rhône a finalement renoncé à demander le maintien de Salah en rétention. Il a été libéré.
Il doit maintenant pouvoir poursuivre sa scolarisation et être régularisé.

2/
Un père
enfermé au CRA de Marseille

Monsieur AREF Ahmed, égyptien, est au CRA depuis le 1er décembre. Il a été arrêté dans le métro alors qu’il partait travailler.
Entré en Italie à 17 ans, il est venu en France. Il a deux filles, l’aînée scolarisée à l’école Corot ; la seconde va entrer en crèche. Leur mère a une carte de séjour de dix ans.
Passé devant le Juge des libertés, le Tribunal Administratif et la Cour d’Appel, il a essuyé trois refus. Il devrait être représenté devant le juge des libertés le 27 décembre.
Le RESF demande la libération immédiate de ce père.

3/
Madame,
Monsieur
Mambetov et de
leur enfant de
18 mois
enfermés au
Centre de
Rétention
Administrative
de Lyon.

Contrairement
aux discours
du
gouvernement
et aux
préconisations
du Défenseur
des Droits, la
préfecture du
Cantal a
décidé
d’enfermer un
enfant de 18
mois
, une
semaine avant
Noël...


Abdourrakhman
Mambetov est
né 17 avril
2012 à
Clermont-Ferrand.
Ses parents
sont Russes
originaires de
Kabardino-Balkarie
(république
autonome de la
Fédération de
Russie) et
actuellement
dépourvus de
titre de
séjour. Ils
vivent à
Aurillac où
ils sont
demandeurs
d’asile (un
recours à la
Cour Nationale
du Droit
d’Asile est en
cours
d’instruction
suite à une
demande de
réexamen à
l’Office
Français de
Protection des
Réfugiés et
Apatrides).

ls
ne se sont
jamais dérobés
à leurs
obligations,
n’ont jamais
cherché à fuir
qui que ce
soit, ils ne
sont pas
délinquants...
Pourtant, pour
la deuxième
fois en six
mois, la
Préfecture du
Cantal fait
interpeller
cette famille.
Une première
tentative
d’expulsion,
le 18 juillet
2013, avait
échoué par
décision de
justice : le
préfet les
avait enfermés
abusivement au
centre de
rétention
administrative
de Lyon. Le
lendemain, le
tribunal
administratif
de Lyon
jugeait cette
décision
illégale et
ordonnait la
mise en
liberté de la
famille. Jeudi
19 décembre,
la même
démonstration
de force se
répète : des
policiers
arrachent
cette famille
à son sommeil
vers 6h du
matin et
l’emmène de
force à Lyon
où elle est
placée dans un
centre de
rétention....


Exigez
la libération
de la famille
et la
régularisation
de la
situation
administrative
des parents

en écrivant à
la Préfecture
du Cantal et
au ministère
de
l’Intérieur, à
Matignon, à
l’Elysée.

Toutes les
informations
et les
adresses ici :

http://www.educationsansfrontieres.org/article48457.html

4/
Campagne de
cartes
postales au
Président de
la République
pour sauver
Blendon, 12
ans,
hémiplégique.

Pour
imprimer la
carte postale,
c’est ici

http://www.educationsansfrontieres.org/article48164.html ?id_rubrique

 

clip_image002Il
devait se
faire opérer
le 21 mars
2012 au CHU de
Reims…

Le 18
janvier 2012
au matin,
Blendon Gashi,
10 ans, était
expulsé avec
ses parents et
son frère
jumeau Blendi
vers le
Kosovo.

Depuis
la famille
Gashi survit,
hébergée par
une
grand-mère,
loin de son
quartier
d’origine,
craignant
d’autres
exactions. Les
enfants ne
sont pas
scolarisés, de
peur d’être
repérés par
les mafieux.

Blendon
grandit, mais
mal. Sans
opération, son
corps se
déforme, la
radiographie
de mars
dernier montre
un déplacement
du fémur droit
de 3 cm.

Les
parents ont
fait plusieurs
demandes de
visas. La
dernière
semblait la
bonne,
les
conditions
étaient toutes
remplies
et les
frais de visas
réglés début
septembre
2013.

Les
documents
s’accumulent,
les preuves
s’ajoutent aux
preuves...
Et rien
ne bouge !


Bref,
tout porte à
croire que
sans une
intervention
au plus haut
niveau de
l’Etat, les
freins qui
s’opposent à
l’opération de
Blendon ne
seront jamais
levés : on en
trouvera
toujours un,
un vice de
procédure ou
un document
manquant, pour
ne pas le
recevoir ici
en France afin
de lui
administrer
les soins dont
il a besoin...

Le RESF,
et
spécialement à
Chalons, ne
baisse pas les
bras.

Blendon
doit recevoir
les soins et
le suivi
appropriés à
son état avant
de n’être plus
opérable !

Pour
demander le
retour de
Blendon ,
envoyez une
carte postale
au Président
Hollande.
MERCI pour lui
 !

Ce qui
était
intolérable
sous Sarkozy
l’est tout
autant sous
Hollande

 

4/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez
ces chroniques
sur le site du
RESF.

 

- Les
chroniques
RESF dans

Charlie-Hebdo,
rubrique « 
L’expulsé de
la semaine »

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html

Cette semaine : « Nora l’aura, l’aura pas ? »

 

- Sur
le blog de
RESF sur
Médiapart,

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

« Pour Edona, l’asile en France selon Valls, c’est un camp en Hongrie » par Noëlle Ledeur et Pierre Couchot

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 900