Une tribune pour les luttes

Réseau Education Sans Frontières 13

Agenda et Infos (31 août 2014)

Article mis en ligne le lundi 1er septembre 2014

Dimanche 31 août 2014

Après une pause estivale « l’Agenda et Infos » hebdomadaire du RESF13 reprend.
Il est à ce jour reçu par 1677 adresses courriel.
Nous nous étions quittés début juillet 2014 en espérant que l’été ne verrait aucun jeune ou parent expulsé.
A la veille de la rentrée, un bilan de l’été s’impose donc… C’est un peu dense, mais l’été n’a malheureusement pas été un long fleuve tranquille…

Bonne lecture à toutes et tous.
L’équipe de rédaction

AGENDA

- Mercredi 3 septembre à la MMDH (34 cours Julien 13006 Marseille) :
de 15h à 17h : permanence RESF (accueil jeunes majeurs et familles sans papiers)
de 17h à 19h : réunion RESF

INFOS

1/ BILAN DE L’ÉTÉ (communiqués RESF)
2/ Appel adopté lors de la réunion nationale RESF à Bobigny le 6 juillet 2014
3/ Seconde Compilation CD en solidarité avec les sans papiers (RESF Ouest Etang de Berre)
4/ Les chroniques RESF de l’été dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

1/ BILAN DE L’ÉTÉ…
Après deux ans bien remplie en atteintes aux droits de l’Homme et de l’Enfant, le RESF poursuit la chronique de l’intolérable du quinquennat du successeur de Nicolas Sarkozy (an III).
Voir http://www.educationsansfrontieres.org/article46785.html

Dans les Bouches du Rhône, il semble que l’été ne fut pas trop chaud concernant les jeunes majeurs et familles sans papiers avec enfants scolarisés. L’été avait même bien commencé, la préfecture respectant ses engagements en régularisant Gayané (lycéenne à Diderot 13013) et Sefo et sa famille (lycéen à Victor Hugo) suite aux mobilisations des élèves et personnels de ces établissements.
Mais la chasse aux Roms, elle, n’a pas faibli avec l’expulsion puis le harcèlement des familles du camp de Plombières (13003) et de Fontainieu (13014).

Ailleurs en France, juillet et août 2014 sont dans la lignée de l’été 2013 et n’ont rien à envier aux brûlants étés sarkozystes.

Ci-dessous les communiqués du RESF en juillet et août 2014 qui dénoncent quelques une des horreurs de l’été.

Communiqués RESF de l’été 2014

24 août 2014
EXPULSER TUE !
(voir aussi du blog RESF sur Médiapart, ne bas de ce message)
La mort par asphyxie d’un sans-papier dans le fourgon qui le conduisait à l’avion est révélatrice de la violence des expulsions, même si toutes ne se terminent pas de façon aussi tragique. Les éventuels antécédents judiciaires de Monsieur Goradia, invoqués ici ou là, sont hors sujet. Nous savions que la prétendue suppression de la « double peine » sous Sarkozy était une mauvaise plaisanterie et qu’elle reste en vigueur sous la présidence de Hollande. Mais que l’on sache, la peine de mort n’a pas été légalement rétablie dans les trajets conduisant du centre de rétention à l’aéroport. La violence ordinaire des expulsions se manifeste contre les déboutés du droit d’asile, parents d’élèves, lycéens et enfants compris.

Ainsi Khatchik Kachatryan, lycéen … http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php ?article47704
Ainsi la famille Topalli… http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php ?article51271
Ainsi la famille Babayan… http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php ?article51230
Ainsi la famille Manoukian… http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php ?article51334

Expulser tue. Même si ce n’est pas toujours par asphyxie de l’expulsé, les reconduites à la frontière sont une violence qui tue l’avenir des lycéens, traumatise parents et enfants. Ne pas le reconnaître nuit gravement à la santé démocratique d’une société.

21 août 2014
« Nous devons aller plus vite et plus loin »

C’est en ces termes que Hollande confirme sa posture de fermeté, et l’expulsion programmée de la famille arménienne Manoukian, les méthodes, l’enfermement en rétention des enfants illustrent clairement, après celle des familles Babayan et Topalli, la façon dont Manuel Valls envisage la réforme de l’asile qui doit prochainement être soumise au parlement : l’expulsion, quel qu’en soit le prix[1], et par tous les moyens, y compris les plus brutaux[2].

[1] Selon nos estimations, l’expulsion des deux familles Babayan et Topalli serait revenue à environ 90 000 €. Voir http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/180814/reforme-du-droit-dasile-loption-babayan-topalli

[2] Voir le récit et la vidéo de l’arrestation d’Asya Babayan sous les yeux de ses enfants http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/070814/sifi-6-ans-marie-8-mois-victimes-de-la-maltraitance-du-ministere-des-basses-oeuvres

14 août 2014
AVION SPECIAL POUR EXPULSER LA FAMILLE TOPALLI
Une politique « d’asile » décidément coûteuse financièrement, catastrophique éthiquement et politiquement

7 août 2014
UNE ARRESTATION MUSCLÉE ET UNE EXPULSION EXPÉDITIVE
A voir absolument : la vidéo de l’arrestation particulièrement violente de la famille Babayan, filmée par un témoin sur place : https://docs.google.com/file/d/0B1bWcD6GGTjtcU13ZUhwRjNBak0/edit?pli=1

Le 5 août 2014, à six heures du matin, Souren et Asya Babayan, Arméniens, et leurs 2 enfants âgés de 7 ans et de 8 mois dormaient au CADA (Centre d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile) de Nancy. Jean-François Raffy, secrétaire général de la Préfecture de Meurthe-et-Moselle et un fonctionnaire de la police aux frontières (PAF) se sont présentés à la porte de leur chambre. Souren a refusé d’ouvrir. Monsieur Raffy lui a demandé de les accompagner, en échange il a promis qu’il laisserait sa famille tranquille. Il est donc sorti. Il a été transféré au commissariat de police où il a été placé en retenue administrative
Malgré cette promesse du secrétaire général de la préfecture, vers sept heures du matin, la police s’est à nouveau présentée au CADA. Ils ont toqué.
Asya Babayan a refusé d’ouvrir. Ils ont commencé à forcer la porte, qui s’est en partie cassée. Il a également été fait appel à un serrurier pour l’ouvrir de force. Asya Babayan a refusé de sortir. Elle a été empoignée et traînée dans l’escalier sur les 3 étages. Les deux enfants ont été pris par la police malgré leurs pleurs et la résistance de l’aînée. De nombreuses personnes ont été témoins de la scène et des vidéos ont été prises. Madame porte des marques sur les jambes et les bras de cette descente contrainte des escaliers.
Elles ont alors été amenées au commissariat de police. Elles n’avaient pas pris de petit-déjeuner
Elles ont été transférées au CRA de Metz directement vers 10 heures du matin. A aucun moment, Asya Babayan ne s’est vu notifier une décision de placement en rétention.
En parfaite violation de la promesse présidentielle de ne plus placer d’enfant en rétention, deux enfants ont été enfermés dans un CRA qui, en outre, n’est pas équipé pour recevoir des bébés de 8 mois. Monsieur est arrivé peu de temps après.
En dépit d’un recours déposé au TA par leur avocate, ils ont été emmenés le lendemain 6 août à l’aurore vers un aéroport parisien pour un vol à destination de l’Arménie à 13h20.
Que vont-ils devenir lorsqu’on sait que Monsieur a été emprisonné pour trahison à son pays, torturé et laissé pour mort au bord d’une route ?
D’autant que plusieurs évènements tragiques, ces derniers temps, à la suite de l’expulsion de déboutés du droit d’asile, et qui ne sont pas à l’honneur de notre pays, laissent craindre le pire.
La détermination de RESF est sans faille : RESF continuera opposer à cette politique dégradante pour la France, qui doit rester une terre d’Asile pour ceux qui n’ont pas d’autre choix que quitter leur pays.

30 juillet 2014
Alkasim est libre ! C’est très bien, mais le problème de fond demeure.}}

21 juillet 2014
Mode d’emploi : comment se débarrasser des mineurs isolés étrangers

2/ LA LOI DOIT RÉGULARISER LES JEUNES MAJEURS SANS PAPIERS SCOLARISÉS ET CEUX AYANT ÉTÉ SCOLARISÉS
Appel adopté lors de la réunion nationale RESF à Bobigny le 6 juillet

3/ Seconde Compilation CD en solidarité avec les sans papiers (RESF Ouest Etang de Berre)
Le 2ème volume de la compilation "Solidarité avec les sans-papiers" est sortie !
De nombreux artistes y ont participé :
Un gamin (Zoufris Maracas) - Ouvrez les frontières (Ticken Jah Fakoly) - L’étranger (HK & les Saltimbanks et Flavia Coelho) - Les derniers aventuriers ( la Rue Kétanou) - Si tu m’aimais (IAM) - Petit d’homme (Les Petits d’Homme) - Quand on voit c’qu’on voit (Agnès Bihl) - En attenant le pire (Debout sur le Zinc) - Ya Baba (Z.E.P) - Messieurs Mesdames (Aristide et Jean Zégarés) - Pasqua Fatimah (Fabulous Trobabors) - Sans Terre d’Asile (Keny Arkana) - L’Iditenté (Noir Désir et Têtes Raides) - Tango (Macadam Bazar)

La vente de ces CD est au profit du RESF, pour financer ses activités et aider les jeunes et familles sans papiers.
Le prix de vente public est fixé à 10 euros.
Pour tous renseignements complémentaires, contacter le resf.ouestedb chez yahoo.fr

4/ Les chroniques RESF de l’été dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART
Retrouvez ces chroniques sur le site du RESF.

- Les chroniques RESF de l’été dans Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine »
http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html
Le pourtant peu raffiné Raffy expulse avec le raffinement des convaincus (13 août)
Petite chronique estivale et non exhaustive de la chasse industrialisée aux sans-papiers (6 août)
Mineur et Afghan ? On t’enferme et on te fout dehors ! (28 juillet)
Andranik a disparu (23 juillet)
Itinéraire d’une lycéenne pas gâtée à la préfecture de police de Paris (10 juillet)

- Sur le blog de RESF sur Médiapart, http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html
VALLS : LA CHASSE A L’ENFANT EST OUVERTE ! par Richard Moyon (29 août)
Expulser tue ! par Pablo Krasnopolsky et Richard Moyon (25 août 2014)
Réforme du droit d’asile : l’option Babayan-Topalli ? par Richard Moyon (18 août)
Bon anniversaire, monsieur le Premier Ministre par Monique MOUROT, amie de la famille Babayan (13 août)
Bon anniversaire M. Hollande ! Vous pouvez être fier de vous ! par RESF (12 août)
Barre des Cévennes, 200 habitants, 426 manifestants pour une famille tchétchène par Patricia Grimes (RESF Lozère) (9 août)
Sifi, 6 ans, Marie, 8 mois, victimes de la maltraitance du ministère des basses œuvres. par Jeannette Vallance (RESF Nancy) et Richard Moyon (7 août)
La bureaucratie bornée contre l’humanité par Sarah Jolivet (29 juillet)
C’EST EN JUILLET 2014, EN FRANCE, SOUS UN PRESIDENT DE GAUCHE par Gilberte Renard (15 juillet)
Le Bucarest Express du gouvernement Valls par Odile Jouanne. RESF (12 juillet)

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905