Une tribune pour les luttes

Des triangles jaunes pour les SDF...


Anne G.

Article mis en ligne le jeudi 4 décembre 2014

Preuve, s’il en fallait, que le Front National n’a pas l’apanage de l’indécence.
 
Parce qu’à Brignoles, c’est un maire UMP qui supprime les repas sans porc à la cantine, et surtout le quotient familial (toutes les familles paient le même prix, quels que soient leurs revenus).

Parce qu’à Orléans, c’est un maire UDI qui punit une école en supprimant un projet informatique parce que les parents ont soutenu une famille sans papiers.

Parce que dans tout le pays, c’est le PS qui ne respecte pas les droits d’enfants et de leurs familles au motif qu’ils sont Roms. C’est le PS qui enferme des mineurs scolarisés en les présentant comme des menteurs, profiteurs, coupables. Qui démantèle des familles, quand il ne les expulse pas tous ensemble vers un pays où ils sont en danger.

D’ailleurs, ensemble, c’est l’argument qu’utilisait M. Papon pour justifier la déportation des enfants : on ne va pas les séparer de leurs parents... Ce n’est pas moi qui remets au goût du jour les vieux démons, c’est la mairie de Marseille, entre autres.
 
Tout dans cette initiative, et dans les vidéos qui la présentent, est inquiétant.

Concernant l’aspect « sécurité sanitaire » du dispositif : Une carte mentionnant des informations de santé en cas d’urgence, pour chacun-e d’entre nous, peut avoir un intérêt. Mais pourquoi la rendre visible de l’extérieur ? Les diabétiques, transplantés, et autres porteurs de prothèses apprécieront. Et faire mentionner le nom du médecin traitant à des personnes qui vivent dans la rue depuis des années témoigne d’une méconnaissance totale de leur quotidien.

Qui a pu penser à « signaler », et par un triangle jaune de sinistre mémoire, un groupe de personnes ? Un (ou une, hélas...) dangereux fasciste même pas masqué ? C’est un test pour voir ce qui peut passer dans l’opinion, ou pas encore ? 

Ou un ignorant crasse d’une Histoire pourtant largement enseignée ? Mais les membres du conseil municipal qui sont si fiers de cette trouvaille sont sûrement allés à l’école. Ils ont tous été frappés d’amnésie, ou il est plus confortable de suivre ce qui est décidé par d’autres sans réfléchir ? Dans les deux cas on a du souci à se faire...

Et dans la salle qui applaudit debout un tel dispositif, personne n’a pensé à la portée d’une telle décision ? Sans compter que c’est une société privée d’assurance qui est partenaire, on croit rêver.

Autre argument avancé : « cette carte rend leur identité aux SDF, ils vont pouvoir dire à l’infirmière (qui bondit !) : je suis quelqu’un ». Parce que les SDF ne sont personne, n’ont pas de nom, pas d’histoire personnelle, pas d’identité, s’ils n’ont pas de papiers qui l’attestent ??? Tiens, ça me rappelle quelque chose...

Les familles déboutées de leur demande d’asile et qui dorment dans la rue, les centaines de Roms, tous SDF grâce à l’État, sont-ils concernés par cette sollicitude ?

Anne G., RESF 13, parce que le RESF est concerné au premier chef par le fonctionnement du SAMU social et par la grande précarité, et par le rejet de l’autre quel qu’il soit.
 
 

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2025

Discriminations c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 235