Une tribune pour les luttes

Réseau Éducation Sans Frontières

Des nouvelles de 3 pères d’élèves enfermés au centre de rétention de Marseille

+ comptes rendus des audiences + cr audience du 24 mars : un père libéré, un autre expulsé

Article mis en ligne le dimanche 22 mars 2015

24 mars au soir

M Djefaflia a été libéré par le juge de la cour d’appel d’Aix, qui a tenu compte de sa fille, de son dossier scolaire. Résultat étonnant pour un JLD, mais il est libre et va retrouver Linda. L’équipe du collège Longchamp va continuer à le soutenir, maintenant il faut qu’il soit régularisé !

Par contre, et malgré le soutien des enseignants de l’école Félix Pyat et de ses proches qui entouraient Mme, M Nazoiri a été expulsé, de Marignane à Roissy dans un avion "privé" ont dit les policiers. Il doit décoller actuellement vers les Comores.

Insupportable, cette chasse aux sans papiers doit cesser.

23 mars au soir par Bernadette (Resf)

M Kertechian était convoqué à deux audiences aujourd’hui : JLD ce matin, sur la régularité de son arrestation et TA cet après midi, contre son placement en rétention.
Il a gagné sur toute la ligne : la juge des libertés a retenu la nullité soulevée par son avocate sur la procédure d’arrestation ce matin (délais trop longs), et le juge du tribunal administratif a annulé son placement en rétention par la préfecture, reconnaissant que cette mesure était disproportionnée. Il a condamné celle-ci à lui verser 500€ pour ses frais de procédure. Même si il serait sorti du CRA de toutes façons, c’est un résultat important pour lui et les autres, la rétention étant, d’après les textes européens, une mesure exceptionnelle !
M Kertechian a pu retrouver sa famille ce soir. La solidarité autour d’eux va se poursuivre jusqu’à leur régularisation.

Par contre M Nazoiri a été maintenu en rétention, par la juge des libertés, il peut être expulsé à tout moment.

M Djefaflia, toujours au CRA, a fait appel de son maintien en rétention. Il est convoqué demain matin mardi 24 mars à 9h30 devant la Cour d’appel d’Aix.

Continuons à manifester notre soutien à ces hommes en écrivant ou téléphonant à la préfecture des Bouches du Rhône.

Trois autres hommes avaient présenté des recours au tribunal administratif : tous ont été rejetés, malgré des présences en France depuis des années, du travail, des bulletins de salaire, des compagnes, une vie...


Le 14 mars, une centaine de personnes se rassemblaient devant le centre de rétention de Marseille pour dénoncer des expulsions récentes de pères d’enfants scolarisés et l’enfermement de M. DJEFAFLIA (algérien) et M. NAZOIRI (comorien), pères d’élèves également.
M. DJEFAFLIA et M. NAZOIRI sont toujours privés de liberté, leurs enfants privés de leur pères, leurs femmes de leur mari.

Il faut malheureusement ajouter désormais l’enfermement de M. KERTECHIAN, arménien, dont la fille de 4 ans est scolarisée à la maternelle Capelette Mireille Lauze (Marseille 10ème).
M. KERTECHIAN passe lundi 23 mars à 14h devant le tribunal administratif (27 cours Pierre Puget 13006) qu’il a saisi contre son placement en rétention.
Soyons nombreux à témoigner de notre soutien à l’occasion de cette audience.

M. NAZOIRI, comorien présent en France depuis 2004, subi lui aussi l’acharnement de la préfecture depuis maintenant plus de 3 mois ! 43 jours au CRA en janvier/février, suivis d’un mois de prison à Luynes pour « refus d’embarquement », puis de nouveau la case CRA depuis 25 jours…
Il passe devant le JLD (TGI 49-51 bd Ferdinand de Lesseps 13014, Métro Bougainville) lundi 23 mars à 10h15. Sa femme et les enfants de celle-ci (scolarisés à l’école Felix Pyat 13003), dont M. NAZOIRI s’occupe, espère très fort qu’il retrouvera enfin la liberté à cette occasion.

M. DJEFAFLIA a subi une tentative d’expulsion le 19 mars à l’aéroport de Marignane. Il a finalement été ramené au centre de rétention, au grand soulagement de sa fille scolarisée au collège Longchamp (13001) et des enseignants mobilisés de cet établissement scolaire. Mais son calvaire n’est pas terminé puisque le JLD (juge des libertés et de la détention) a décidé le 21 mars de prolonger la rétention de M. DJEFAFLIA de 20 jours. Il peut de nouveau être expulsé à tout moment. La vigilance est donc de mise…

Sans attendre, le RESF vous invite à interpeler la préfecture au sujet de ces trois pères d’élèves, soutenus par les établissements scolaires de leurs enfants.
Téléphone : 04 84 35 40 00
Préfet michel.cadot chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr
Directeur de cabinet du préfet : vincent.berton chez bouches-du-rhone.gouv.fr
Secrétaire général : louis.laugier chez bouches-du-rhone.gouv.fr

Vous pouvez même dire ce que vous pensez de cette politique qui brise des vies de familles au niveau ministériel, et même plus haut :

Ministère de l’Intérieur :
Téléphone : 01 49 27 49 27 (standard, demander le Cabinet du Ministre)
Fax : 01 40 07 13 90 (Directeur de Cabinet)
E-mail : bernard.cazeneuve chez interieur.gouv.fr
Secrétaire général : michel.lalande chez interieur.gouv.fr
Directeur de cabinet : pierre-antoine.molina chez interieur.gouv.fr
Chef de cabinet : gabriel.kunde chez interieur.gouv.fr et sec.chefcab chez interieur.gouv.fr
Conseiller Immigration : raphael.sodini chez interieur.gouv.fr

Services du Premier Ministre :
Téléphone : 01 42 75 80 00
Premier ministre : premier-ministre chez pm.gouv.fr
Chef de cabinet :
sebastien.gros chez pm.gouv.fr
Cheffe de cabinet adjointe : stephanie.bes chez pm.gouv.fr

Présidence de la République :
Secrétaire général : jean-pierre.jouyet chez elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac chez elysee.fr

P.-S.

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | ... | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | ... | 495

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | ... | 900