Une tribune pour les luttes

Appel du Réseau Éducation Sans Frontières

Père d’un enfant de 3 ans expulsé dans 2 jours ?

mailez, faxez pour empêcher son expulsion

Article mis en ligne le dimanche 13 décembre 2015

Placé en centre de rétention mardi 1° décembre par la préfecture de l’Indre, ce jeune père de famille d’origine arménienne, compagnon d’Emmaüs, a épuisé tous les recours juridiques.

Mardi 7 décembre, le Juge des libertés et de la détention a confirmé la décision d’expulsion du territoire dans les prochaines 48h. Seul le Préfet a désormais le pouvoir de faire annuler cette procédure.

Siran, la femme de Baris, et leur fils de 3 ans né en France et scolarisé au Blanc, sont effondrés.

Le Réseau Éducation sans frontières partage cette incompréhension : Pourquoi s’acharner ainsi sur une famille qui réunit tous les critères de régularisation ? Ce compagnon d’Emmaüs participe à une œuvre d’intérêt public. Il travaille, perçoit un salaire, cotise, a un logement...

NE LAISSONS PAS UNE NOUVELLE FAMILLE ÊTRE DEMANTELÉE.

ACHOT, SON FILS, ET SIRAN, SON ÉPOUSE, L’ATTENDENT

9 décembre 2015 : Baris a été sorti du centre de rétention de Palaiseau pour l’aéroport où il devait être placé sur un vol à destination de l’Arménie. Baris a refusé de monter dans l’avion (un recours auprès de la cours européenne des droits de l’homme est en cours), il a alors été ramené au centre de rétention. Il risque de nouveau d’être expulsé dans deux jours. Intervenir auprès du préfet et du ministère de l’intérieur est crucial

Merci d’adresser en nombre mails et fax au préfet de l’Indre, pour marquer votre indignation et demander la libération immédiate de Baris, ainsi que sa régularisation et celle de Siran, son épouse.

Achot doit pouvoir vivre les fêtes de Noël avec son papa !

Modèle de courrier ci-dessous à adresser à :

e-mail : prefecture chez indre.gouv.fr
fax : 02 54 34 10 08

Monsieur le préfet,

Informé(e) par la presse de l’expulsion imminente de Baris Ananyan vers l’Arménie, je tenais à vous faire part de mon indignation.

Ce jeune homme réunit toutes les conditions de régularisation : en France depuis plus de quatre ans, père d’un enfant né en France, et scolarisé, il travaille, cotise et a un logement. Qui plus est le travail qu’il effectue au sein de la communauté d’Emmaüs est d’intérêt public.

En conséquence, je vous prie de bien vouloir user de votre autorité pour faire annuler cette mesure d’expulsion, rendre Baris à sa famille et à la communauté Emmaüs dont il dépend et le faire régulariser ainsi que Siran, son épouse.

Avec mes salutations républicaines

Signature

Sans oublier là où se prennent réellement les décisions :

Elysée
Secrétaire général : jean-pierre.jouyet chez elysee.fr
Directeur de cabinet : thierry.lataste chez elysee.fr
Secrétaire g-al adjoint : boris.vallaud chez elysee.fr

Matignon :
premier-ministre chez pm.gouv.fr
Chef de Cabinet sebastien.gros chez pm.gouv.fr
Conseiller relations société civile guillaume.weisberg chez pm.gouv.fr

Au Ministère de l’Intérieur :
Dircab adjoint : thomas.campeaux chez interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini chez interieur.gouv.fr
sec.immigration chez interieur.gouv.fr

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500