Une tribune pour les luttes

Mise au point de l’Union Syndicale Solidaires 13

Article mis en ligne le dimanche 15 mai 2016

Marseille, le 15 mai 2016.

MISE AU POINT de l’Union Syndicale SOLIDAIRES 13

L’Union Syndicale SOLIDAIRES 13 tient à faire une mise au point sur les incidents qui ont eu lieu en fin de manifestation, jeudi 12 mai, au moment de la dispersion.

Arrivés à la place Castellane, les cortèges syndicaux se sont retrouvés pris dans une nasse : les principales voies de dégagement étaient entièrement bouclées par les forces de l’ordre qui empêchaient ainsi d’évacuer les camions. Finalement, après négociations, les camions de la CGT et de Solidaires ont eu l’autorisation de quitter la place par la rue Maurel. Engagés dans la rue nous avons constaté que celle-ci était toujours bloquée par une voiture de police, stoppant ainsi notre sortie.
Avant même que les manifestants ne rejoignent la rue Maurel à la suite des camions pour continuer leur défilé, des jets de pierres ont clairement visé les camions et les militants, amenant la CGT à déployer son service d’ordre. Une fois les manifestants entrés dans la rue, la police a alors refermé son étau, accroissant ainsi le climat de tension volontairement créé par elle-même.

Nous ne pouvons pas dire d’où venait ces jets de pierres mais l’Union Solidaires 13 ne peut que constater que, depuis le début de la mobilisation contre la loi Travail, les forces de police cherchent à diviser le mouvement social. Il en était de même le mardi 10 mai où suite à l’annonce du 49.3 un appel à rassemblement a été lancé par l’intersyndicale. Les camarades de Solidaires qui se rendaient devant la préfecture ont été bloqués sur la Canebière pendant plus d’une heure par un dispositif de police disproportionné.
De même, Solidaires 13 a constaté, en queue de la manifestation du 12 mai, la présence de policiers en civil portant des autocollants de la CGT.

Solidaires 13 dénonce l’attitude des forces de l’ordre, volontairement provocatrice, qui cherchent à discréditer le mouvement social, à diviser nos forces et à criminaliser les manifestants. Nous appelons les différentes composantes de cette mobilisation à ne pas tomber dans le piège tendu par la préfecture de police et à converger vers le même but : obtenir le retrait de la loi Travail.

Jean-Marc ROBERT
Secrétaire de l’Union Syndicale Solidaires 13

PDF - 157.7 ko
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

1 Message

  • Le 16 mai 2016 à 17:23, par Nemo3637

    Etes vous sûr qu’il s’est agi de policiers déguisés en membres de la CGT ?
    Il est arrivé à de multiples reprises que le SO de la CGT frappe des manifestants (les prétendus gauchistes-provocateurs, les anars...
    Je n’ai pas vu la mise au point de la CGT elle-même.
    N’est-ce pas aussi la volonté de ne pas briser "l’unité-des-travailleurs" qui vous amène à exempter la CGT elle-même de toute exaction ?
    Comme vous vous en doutez vos témoignages, votre position ici est très importante.

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090

Solidaires 13 (Union syndicale) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 150

syndicalisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 140