Une tribune pour les luttes

Communiqué de l’Asso En Visages

Le Fond de l’Air Effraie

Article mis en ligne le samedi 1er avril 2017

Communiqué de l’association gérant l’Équitable Café suite à une attaque à l’occasion d’un événement de soutien au peuple palestinien, et du contexte nauséabond qui vient noircir un tableau déjà pas très réjouissant…

Samedi 18 février, l’Équitable Café, bar culturel associatif, sis au 54 cours Julien, accueille une conférence proposée par BDS Marseille (Boycott Désinvestissement Sanctions) une association qui s’oppose à la politique menée par le gouvernement israélien envers la population palestinienne.

Mr Tisetso Megama, militant sudafricain est alors en tournée en France, pour échanger sur ses expériences, de la campagne de libération de Mandela, à son vécu de l’apartheid et les similitudes avec la situation en Palestine occupée.

Vers 18h arrivent devant le Café une vingtaine de policiers en civil, équipés, prêts à intervenir, qui recherchent des « hommes armés » sur le cours Julien. Ils constatent que l’appel qui les a fait venir provient du portable de l’association – dont le numéro est public. Le salarié qui est de permanence ce jour-là se voit alors fouillé, contrôlé et accusé par des fonctionnaires particulièrement tendus d’être l’auteur de ce qui semble un canular de mauvais goût, le tout devant son lieu de travail. Le téléphone sonne à nouveau, le numéro est anonyme et on entend : » ya les flics chez vous ? Hé bin tant mieux, fils de pute pro-palestiniens, on est en Israël, allez vous faire foutre.« 

Les fonctionnaires de police admettent alors immédiatement qu’ils sont au fait de précédents similaires, et que notre ligne a manifestement été piratée. Ils repartent sans demander leur reste, ni présenter aucune excuse ou voies de recours envisageables…

Une heure plus tard, c’est une entreprise de Pompes funèbres qui se gare devant le café, appelée dans les mêmes conditions pour l’enlèvement d’un corps. Il s’agit d’une menace de mort, à peine déguisée.

(MàJ du 29/03 – Nouvelle attaque et communiqué : dans la nuit de mardi 28 au mercredi 29, les pompiers, appelés pour signaler un homme en train de se pendre dans nos locaux, ont défoncé la grille du Café, avant de se rendre compte qu’il ne se passait rien…)

On ne peut s’empêcher de penser à ce qui est arrivé à Pierre Stambul en 2015 , à des militantEs de l’Association France-Palestine Solidarité et à des journalistes de rue89, pour ne citer que quelques-unes des victimes de ces pratiques, souvent revendiquées par un certain Ulcan (alias Grégory Chelli, petit geek méchant et solitaire). Dans les jours qui ont précédé, de nombreuses dates de la même tournée ont été perturbées également par différents moyens (alertes incendie, pression sur les lieux d’accueil pour annuler une conférence…).

Il semble que nos « plaisantins » aient signé leur passage, sur les pages facebook de BDS Marseille et de l’Équitable Café, notamment au nom d’une certaine « brigade juive » (Dont nous ne ferons pas ici la publicité en donnant un lien). Le groupe associe systématiquement dans ses écrits la critique des décisions politiques de l’État d’Israël à l’anti-sémitisme. Un raccourci dangereux tant la situation, ici comme au Proche-Orient, nous semble exiger, plus que jamais, une rigueur et une certaine humilité intellectuelle, dans un contexte inquiétant de libération des paroles racistes et donc, également, de l’anti-sémitisme. Nous rappelons également que le sujet nous préoccupe aussi, en témoigne la récente invitation au Café d’Esther Bejarano, survivante d’Auschwitz, pour une discussion sur l’histoire et l’actualité de cette discrimination spécifique, une lecture de ses mémoires et un concert d’anthologie…

Nous tenons donc à nous opposer fermement à ce type d’amalgame et de pensée réductrice et insultante pour toutes les personnes prises dans l’étau du conflit israëlo-palestinien. Face à des enjeux complexes et clivants, nous souhaitons humblement contribuer dans une perspective d’éducation populaire – et nous continuerons à le faire ! – à proposer des moments d’échanges, d’écoute et de rencontres comme la conférence du samedi 18 mars.

Enfin, nous tenions à souligner la proximité inquiétante de ces événements avec l’agression à son domicile, dans la nuit de lundi 20 à mardi 21, d’un voisin, militant antifasciste et gérant d’un autre Café du quartier. Aux cris de « Sale rouge ! », et masqués, ses attaquants l’ont poignardé à plusieurs reprises (cf communiqué de l’Action Antifasciste Marseille).

ConscientEs que les deux affaires ne sont pas liées directement (et que ce ne sont pas les seules), la multiplication d’attaques contre des collectifs et des personnes cherchant à porter des valeurs d’égalité, d’accueil, de paix et d’amitié entre les peuples nous alerte et semble nous inviter à nous montrer plus solidaires et vigilantEs que jamais.

… Et tiens, on est pas les seulEs à se poser des questions : on vient d’apprendre l’invitation ce dimanche 2 avril à l’initiative de La Plaine Solidaire, et sur la place du même nom, à un repas de quartier à 12h suivi d’une Assemblée à 15h, sur le mot d’ordre : « Y’en a marre des attaques fascistes et de la répression policière des lieux associatifs et militants du quartier ! Retrouvons-nous pour échanger et s’organiser ! »

Merci au Ravi, excellent journal d’enquêtes et satire en PACA (disponible à la consultation au Café), et Marsactu, journal en ligne d’infos et enquêtes locales de qualité, qui se sont fendu chacun d’un article sur cette sombre histoire (ici, et ).

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4400

Fascisme/antifascisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 175