Une tribune pour les luttes

LA CHASSE AUX PAUVRES CONTINUE

Article mis en ligne le samedi 29 octobre 2005

Le magazine Envoyé Spécial de France 2 a diffusé le jeudi 20 octobre 2005 un reportage de Corinne Langlois et Jean-Michel Canovas intitulé « Les arnaques à la CAF ». Les journalistes ont suivi 2 des 17 contrôleurs de la Caisse d’Allocations Familiales de Marseille dans leur traque journalière d’allocataires suspectés de percevoir illégalement des prestations sociales et qui « chaque jour, démasqueraient des dizaines de fraudeurs ».

En réalité, on n’en décompte qu’environ 3000 chaque année à déclaré Monsieur Daniel BUCHET, Responsable du Bureau "Minima sociaux, maîtrise des risques, contentieux" à la CNAF, dans un article de la revue Informations sociales d’août 2005 intitulé "L’actualité des contrôles".

La Ligue des Droits de l’Homme Marseille Nord-Sud dénonce les informations tendancieuses fournies par le reportage qui ne replace pas le sujet dans son contexte. Omettant en particulier de quantifier le nombre de fraudes avérées, le reportage tend à jeter l’opprobre sur les catégories sociales les plus démunies. En effet, pour répondre à l’objectivité, le reportage aurait pu signaler les sommes dues par la CAF à ceux des usagers qui doivent être rétablis dans leurs droits indûment supprimés. Celles-ci sont en effet trois fois supérieures aux sommes réclamées aux « fraudeurs » qui ne représentent qu’un faible pourcentage soit 2% du 1 milliard d’euros d’aides versées par an par la CAF des Bouches du Rhône.

Ce zèle dont font preuve - dans le département des Bouches du Rhône - les administrations ayant compétence en matières d’aides sociales, est de nature à inquiéter la Ligue des Droits de l’Homme. Par cette politique généralisée et organisée de contrôle, au-delà d’un objectif affiché d’une meilleure gestion de l’argent de la solidarité nationale, sont explicitement visées les catégories sociales les plus pauvres et les plus fragilisées, lesquelles dès aujourd’hui, ne peuvent exercer leurs droits à la solidarité nationale dans un contexte économique local de pénurie.

Face à cette chasse aux pauvres et à la surenchère zélée d’administrations en concurrence de résultats pour répondre aux attendus du Gouvernement, la Ligue des Droits de l’Homme en appelle à l’insurrection des consciences.

Par souci de justice, quant aux informations diffusées par le reportage sur France 2, La ligue des Droits de l’Homme demande à la chaîne publique de diffuser ce communiqué lors d’une prochaine émission d’Envoyé Spécial.

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Ligue des Droits de l’Homme (LDH) Section Marseille Nord-Sud c'est aussi ...

0 | 5 | 10