Une tribune pour les luttes

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA* : LE C-STAR VA BIENTÔT REPARTIR : PRÉPARONS-NOUS À LE REFOULER DANS LES PORTS DE FRANCE OU DE CROATIE !

Article mis en ligne le vendredi 25 août 2017


Le navire de l’expédition fasciste DEFEND EUROPE s’apprête à quitter la région de Malte, après avoir échoué dans sa nouvelle tentative d’escale, malgré son insistance durant toute une semaine. Ce nouvel échec cuisant a fait capoter le rapatriement en grande pompe des chefs identitaires à Lyon, pour la conférence de presse du 19 août. Grâce à la mobilisation de nos camarades antiracistes et antifascistes à Malte, le C-Star va bientôt repartir sans avoir pu accoster. Cependant, avec la collaboration des réseaux fascistes sur place et de deux bateaux maltais, le Sea Storm et le Bawa 1, il a tout de même pu se ravitailler in extremis, ce jeudi après-midi, au bout d’une semaine de colères et de lamentations.

Selon nos informations, le C-Star va repartir demain. Nous saurons alors plus précisément dans quel pays et quel port il va tenter de faire escale, en observant la direction qu’il aura choisi (depuis les sites de trafic maritime, mais aussi par d’autres moyens sur lesquels ses coupures volontaires de balise AIS n’ont aucun impact).

Selon nos informations, les deux hypothèses principales envisagées par les dirigeants identitaires sont la France et la Croatie, mais d’autres ports ont également été évoqués, comme Rome et Barcelone par exemple, ou encore le transbordement nocturne des chefs fascistes (à la manière de leur arrivée à bord en catimini, sur le bateau chypriote Dioni, au large de Limassol).

En France, il pourrait s’agir de Nice : une ville que les fascistes croient favorable à leur action en raison de son ancrage politique et du choc de l’attentat du 14 juillet 2016. Ce port a aussi l’avantage d’être proche des principaux pays voisins représentés à bord (les chefs autrichiens et italiens espèrent attirer quelques dizaines de fans). Enfin, l’aéroport est proche, le long de la mer, et ses rotations vers Lyon sont fréquentes. Seconde hypothèse : Toulon, pour des raisons similaires, mais la proximité du puissant réseau antifasciste marseillais rend peu probable cette éventualité.

Les autorités françaises oseront-elles accueillir le C-Star à bras ouvert, alors que l’Egypte, le nord de Chypre, la Crète, la Tunisie, la ville de Catane en Sicile et Malte, tour à tour, l’ont systématiquement repoussé ou expulsé ? Macron et son gouvernement vont-ils feindre de fermer les yeux sur la vraie nature de ce bateau de miliciens racistes et fascistes ? Les autorités françaises pourraient dire oui, si l’on en croit les déclarations de Martin Sellner, chef du mouvement identitaire autrichien présent à bord du C-Star, qui prétend que ses deux meilleurs contacts (obtenus via les ambassades qu’il a contactées par téléphone) sont les représentants de l’État autrichien et ceux de l’État français.

Ce n’est pas vraiment une surprise :
– le ministre de l’intérieur autrichien avait récemment félicité publiquement la mission Defend Europe ;
– le président français voyait, paraît-il, d’un bon œil l’irruption d’une propagande sécuritaire en Méditerranée, au moment même où il commençait à négocier son grand projet de fermeture des frontières africaines vers l’Europe avec les principaux chefs libyens.

Rappelons à ce propos que la mission de Defend Europe a non seulement été ridiculisée à chaque étape de son périple, mais surtout qu’elle n’a eu aucun effet sur l’évolution de la situation. Toute personne un peu informée sait bien que ce n’est pas le porte-voix des bouffons à lunettes noires qui a éloigné provisoirement les navires de sauvetage de la zone de recherche, mais :
– les tirs de sommations à balles réelles des garde-côtes libyens ;
– les pressions des autorités européennes et, notamment, de l’État italien, ce dernier étant allé jusqu’à saisir l’un des bateaux de sauvetage et arrêter une partie de son équipage.

En réalité, les vacanciers du C-Star n’ont rien fait d’autre que se payer une croisière aux frais des imbéciles qui les ont crus et financés. Une croisière qui s’est avérée beaucoup plus compliquée que prévue, sur une mer Méditerranée résolument opposée à leurs valeurs abjectes.

L’autre destination possible, c’est la Croatie. Notamment le port de Rijeka au sud, qui est une zone franche. Mais nous avons beaucoup de contacts sur place et les mouvements antifascistes croates sont familiers des méthodes fortes, similaires à celles des antifascistes crétois. Le petit groupe de hipsters-fascistes ferait bien de se méfier du comité d’accueil, en cas d’autorisation d’accoster.

Nous attendons maintenant le départ imminent du C-Star de la région maltaise et nous étudierons dès lors sa direction, puis compléterons nos informations auprès des camarades ouvriers et marins dans les ports susceptibles d’avoir été choisis. La Méditerranée restera jusqu’au bout une galère pour ce radeau de la méduse.

Nous invitons tous les antifascistes et antiracistes à se préparer, en particulier au sud-est de la France et au sud-ouest de la Croatie, destinations les plus probables pour l’instant.

Non aux milices fascistes, ni en Méditerranée, ni ailleurs ! Non à l’Europe forteresse !

DEFEND MEDITERRANEA, le 24 août 2017

* Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez (23/07) puis à Chypre (26/07), et qui l’ont empêché de faire escale en Crète (31/07), en Tunisie (06/08), en Sicile (17/08) et à Malte (17/08).

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4405

Fascisme/antifascisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 310

Migrations c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80

Racisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70