Une tribune pour les luttes

Billet d’humeur

Bouffons du Prophète

par Etienne BASTIDE

Article mis en ligne le vendredi 3 février 2006

A bas la calotte, les culs bénis, les biens pensants de tous poils. La remontée des religions et autres pourvoyeurs de paradis, déboulant en hurlant au blasphème dans la sphère publique est à la fois, dérisoire et horripilante. Pour autant, France Soir est condamnable.

1-Dérisoire (anthropologie, anthropomorphisme, anthropophagie)
Ecoute petit homme, si Dieu existait il faudrait s’en débarrasser...

Ils auront beau ravaler leurs façades, les partisans de l’opium du peuple ne nous feront pas ravaler notre insatisfaction... Leurs petits paradigmes minables ont fait long feu. Un Dieu qui permet le génocide et l’occupation de la Palestine, un Dieu qui aurait inventé la vie qu’on vit : maladie sexuellement transmissible et dans tous les cas mortelle, ne mériterait pas de vivre. Les Religions dites « du Livre » disent que Dieu a conçu l’homme « à son image » ce qui est le premier aveu de ce que ce Dieu est une création typiquement humaine. Et ce avant même le fameux péché originel qui justifie tant de turpitudes.

Au-delà de ça, si d’aucuns veulent croire à une existence post mortem, grand bien leur fasse. Ça les console de leurs petites vies humiliées ici-bas. Que cela s’accompagne de rites divers et d’interdictions, si cela les préserve, s’ils se les réservent et ne les imposent pas aux autres, là encore, cela les regarde. On ne peut que rire de l’activité de transsubstantiation lorsque le vin et le pain se transforment en sang et en chair qu’il convient d’ingérer en guise d’action de communion.

Depuis Voltaire et le siècle des lumières, on pouvait penser établi que la distinction entre le bien et le mal était une question de conscience. Que le droit était là pour fixer des règles communes qui n’étaient plus la morale des Eglises. Que, si la loi n’était pas toujours légitime et n’allait pas dans le sens du progrès humain, il convenait dans un cadre démocratique, de la réformer ou que le peuple souverain exerce les pressions visant à la réformer. Et que si le cadre n’était plus, pas ou pas encore démocratique, ce peuple avait pour mission de se soulever pour le rendre démocratique.

2-Horripilante (amalgame, polygame, gamme, pique et pique et kilogramme)
Ecoute petit homme, Dieu n’est un principe opératoire existentiel valide que pour celles et ceux qui y croient ...

Certains prennent prétexte des évènements en cours pour revendiquer ce qu’ils appellent leur liberté d’expression. Les valets des marchands d’armes qui possèdent en France, les journaux et les télés et qui, de leur aveu même, préparent nos cerveaux à recevoir la pub pour Coca-Cola, défendraient vos droits. Ça me fait doucement rigoler. Ils sont là pour vous convaincre de marcher droit, vous préparer à de « bonnes » guerres, pour que vous acceptiez un système économique et politique injuste, en fermant votre gueule. Ils sont là, autoproclamés conscience du peuple, pour l’ouvrir à votre place. Et ils vous trahissent sans cesse. (Ce qui est un abus de langage, car on ne peut être trahi que par ses amis, et ces gens-là sont vos ennemis)

Le « choc des civilisations », « l’axe du bien », la désignation, après le communiste bouffeur de coutelas, de l’arabe (nécessairement et mahométan et polygame et intégriste) comme l’ennemi principal, il est d’évidence que c’est d’une foudroyante stupidité. Du côté de ceux qui se sentent condamnés par la caricature, c’est cela qu’il conviendrait de dénoncer et non l’instrumentalisation de l’image du prophète.

D’autant que sur leur lancée, ces réactionnaires fieffés, adorateurs du Veau d’Or, pour qui la Liberté est toujours la liberté des renards libres dans les poulaillers libres, veulent jeter avec l’eau du bain (c’est bain béni...) tout ce qui serait considéré comme « politiquement correct ». Or, c’est aujourd’hui ce qui forge une vertu qu’il convient d’imposer à ces imbéciles : de ne pas être raciste, sexiste... Il faut exiger d’eux l’absence de discriminations ou encore ne pas nier l’existence des chambres à gaz en Allemagne nazie. Au moins ça ! Si ces bornes n’existaient pas, ces foireux déraperaient sans cesse.
Au passage, ce matin encore sur France Intox, j’entendais un de ces prestigieux journalistes s’insurger contre le terme « malentendant » pour dire sourd. Sauf, crétin !, (pardon ! mal-comprenant !), qu’il y a de rien à tout, tout une gamme du bien entendre. Et qu’il vaut mieux parfois être sourd que d’entendre des conneries.

Donc, je ne crois pas un instant à la sincérité de ces hypocrites, lorsqu’ils bavent à qui mieux-mieux sur le crime de lèse-liberté d’expression. C’est celui qui dit qui est... et la caricature, visant à assimiler tous les musulmans à des terroristes, lourde, très lourde, qui consiste à coiffer Mahomet d’un turban explosif, est en effet insultante. Pour tous ceux qui se revendiquent comme musulmans et qui ne sont pas intégristes. Pas parce qu’elle représente le prophète mais parce qu’elle pratique l’amalgame et le mépris : il n’y a pas blasphème ou « islamophobie » mais racisme, ostracisme pur et simple, volonté de désigner globalement des ennemis, des boucs émissaires, en fonction de leur présumée appartenance à une religion en particulier. C’est cela qu’il convient de condamner. Et qui est normalement, condamné par la loi de 1990, en France tout au moins.

Contre France Soir, qui en a profité pour faire un coup médiatique et les autres, qui s’amusent à ce genre de piège à con, c’est sur ces considérations qu’il serait bon de prendre des décisions de justice. Et ne pas laisser ce terrain aux religieux...

Etienne BASTIDE (3 Février 2006)

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 20 septembre 2012 à 09:44, par

    toujours d’actualité

    • Le 20 septembre 2012 à 11:01, par

      Il faut couper la langue aux blasphémateurs, avant de les brûler à petit feu comme au Chevalier de La barre à l’époque de Voltaire !!

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Tribune libre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 245