Une tribune pour les luttes

LE RACISME EST UN ET INDIVISIBLE

Point de vue de Christine et Yves Vandrame

Article mis en ligne le mercredi 8 mars 2006

Amplifier démesurément des faits exceptionnels contribue à brouiller le vrai et le faux.

Cela se passe en France actuellement, avec l’assassinat d’Ilan Halimi.

Des faits divers sont instrumentalisés et transformés en actes politiques influents, et un groupe de voyous éloigné de toute préoccupation idéologique devient un propagandiste de l’antisémitisme.

Rien n’est avéré, peu importe, la question est réglée. En surfant sur l’émotion provoquée par un drame horrible, on sombre dans l’irrationnel, qui lie délinquance, développement de l’insécurité et antisémitisme.

Pourquoi une telle propagande aux effets si dangereusement contraires ?

La réponse est claire : elle s’appelle Israël.

C’est une question vitale pour les groupes de pression missionnés pour soutenir la politique de ce pays. La stratégie de la tension fondée sur le développement de l’antisémitisme permet de justifier Israël comme une indispensable base de repli pour les juifs du monde qu’il convient dès lors de soutenir inconditionnellement. La finalité est de promouvoir l’émigration des juifs vers Israël. Cette arme démographique est déterminante dans l’affrontement avec le peuple palestinien.

Cette stratégie n’est portée que par quelques réseaux influents liés à Israël. La grande majorité des juifs français s’y refuse, mais elle commence à subir l’ambiance créée par cette propagande manipulatrice qui monte en épingle des actes isolés. Elle observe aussi avec inquiétude dans ce qui est stigmatisé comme le « camp ennemi », une montée et une radicalisation des forces islamistes qui se nourrissent de ce climat. Ainsi se justifient les peurs et les appels communautaristes réciproques.

Le président du CRIF dans son rôle de boute-feu mêle en permanence la vie politique française et les intérêts d’Israël.

Lors du banquet annuel du CRIF, les responsables politiques se sont laissés « sermonner » sans réagir.

Monsieur Cukerman, après avoir évoqué le drame de ce jeune homme assassiné a suggéré que le gouvernement français déplace l’ambassade de Tel Aviv vers Jérusalem ... Silence gêné eu égard au droit international, silence obligé sous peine de se faire traiter d’antisémite.

Ces comportements opportunistes de la plupart des partis politiques contribuent à la confusion et nuisent à la cause antiraciste (une et indivisible).

Les apprentis sorciers attisent les braises pour que le feu se propage et les tensions dégénèrent. C’est une fuite en avant qui peut nous faire basculer dans un affrontement communautaire, une forme de guerre de religions, au détriment des peuples concernés.
C’est la même stratégie que celle que le gouvernement israélien a conduite en discréditant systématiquement Arafat et Abbas jusqu’à conduire le peuple palestinien à se réfugier vers le Hamas.

Dénoncer la stratégie de ces groupes d’influence ne signifie pas nier le danger raciste en France. Il est bien réel et a gangrené toute la société. Les idées d’extrême droite sont banalisées. Le courant lepéniste n’est plus l’ennemi N°1 pour certains mouvements pro-israéliens.

Aujourd’hui les populations issues du 1/3 monde et plus particulièrement les populations arabes et musulmanes sont les boucs émissaires sur lesquels les frustrations peuvent se déverser.

Les seuls courants idéologiques hostiles aux juifs sont marginaux. Il faut bien sûr les combattre et les dénoncer mais les surestimer et falsifier leur nature peut s’avérer très dangereux.

Nous devons combattre le racisme sous toutes ses formes. Considérer que le racisme anti-juif est particulier et le distinguer des autres formes de racisme risque de contribuer à faire des juifs une cible spécifique. Les peuples ont des intérêts communs dont la préservation est un combat permanent. La ségrégation ethnique ou religieuse est un fléau mortel qui tend à affaiblir nos luttes. C’est pour cela que nous ne pouvons nous taire face à des manipulations d’opinion qui ont pour conséquence de diviser le peuple.

Aubagne (13), le 5 mars 2006

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Ballon rouge c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4485