Une tribune pour les luttes

Compte rendu de la réunion à la MDE du jeudi 18 mai des Sans Papiers qui occupent la Maison de l’Etranger de Marseille depuis le 31 mars pour leur régularisation

Retour à la MDE

Article mis en ligne le vendredi 19 mai 2006

Réunion imprévue mais nécessaire et demandée par les personnes présentes sur place (soutiens notamment) pour éclaircir et apporter des précisions sur la décision de justice et l’audience.

Retour à la MDE

Après la décision de justice de mise en délibéré de la décision jusqu’au 24 mai et le refus du préfet,
les familles se sont d’abord retrouvées devant la préfecture décidées à y rester puis après une nouvelle
discussion, elles ont décidé de revenir sur le lieu d’occupation.

La fatigue, la situation difficile sur place (pas de
tente, sanitaire etc.), le nouveau délai inattendu ont vraisemblablement amené à cette décision pas simple.

(...)

Situation au tribunal

Lors de l’appel du greffier quatre familles se sont déclarées "habitantes" et les autres "occupantes".
(...)
L’avocat des sans papiers a rappelé à l’audience, que l’occupation ne se faisait pas dans le cadre d’une problématique de logement mais pour interpeler la préfecture sur la nécessité de médiation. Ce qu’avait
demandé la juge lors de l’audience du 4 mai et permis le délais du délibéré jusqu’à aujourd’hui.

La réponse du préfet lue aujourd’hui au tribunal, daté du 17 mai (hier, mercredi) est la suivante :

« refus de toute médiation et d’ouverture de dossier »

Mais la où les choses semblaient donc fermées une petite éclaircie s’est glissée à travers les déclarations d’ "habitant".
Cela laissait la possibilité au juge de redonner un
délibéré. Ce qu’elle a fait jusqu’au mercredi 24 mai.
Evitant ainsi, pour l’instant, l’évacuation par les forces de l’ordre des "occupants".
Certains "occupants" étant des "habitants" n’ayant pas d’autres lieux...

Au delà de la déception (refus préfet), liée aussi à la fatigue d’une dure nuit passée devant la préfecture, il a été souligné l’importance de ce délai qui permet de revenir se reposer et d’avoir un lieu de discussions, celles ci étant difficile à l’extérieur.

A noter aussi l’importance des dernières actions depuis lundi jusqu’à la nuit dernière, sur le plan médiatique et de la mobilisation des soutiens.

- La mobilisation augmente, légèrement, mais elle augmente.
La bonne présence des soutiens hier soir a été signalée.
Cgt et sud ce midi devant la préfecture.

- Le champ de diffusion des informations s’élargit, média national ce matin notamment (radio).

Cependant vue la réponse du préfet, les sans papiers restent déterminés et le retour sur le lieu d’occupation n’est qu’un retour pour mieux réagir à nouveau à l’extérieur de ce lieu. La présence et l’action des
soutiens restent donc déterminante aussi.

Le CSP se réunit demain à 14h avec tous les sans papiers ;

Un nouveau rendez vous, pour les sans papiers et soutiens, est fixé demain à 18h à la MDE.

Erwan

resf 13

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500