Une tribune pour les luttes

Loi FILLON, émeutes des banlieues, printemps 2006, et maintenant mai 2007, le temps passe... pas la répression !

Article mis en ligne le samedi 12 mai 2007

La Fédération des syndicats SUD Etudiant dénonce la répression policière et juridique totalement démesurée envers les manifestant-e-s de ces derniers jours.

Dans plusieurs villes dont Lyon et Paris, des manifestant-e-s inconnu-e-s des services de police ont été condamné à de la prison ferme. De nombreux-euses lycéen-ne-s ont été également condamné-e-s à des peines allant des TIG jusqu’à plusieurs mois de prisons avec sursis.

Que les français ne soient pas dupes ! Sous couvert de défendre la démocratie et d’arrêter des "casseurs", les forces de l’ordre en profitent pour réprimer délibérément la contestation que suscite l’élection de Nicolas Sarkozy. En adressant des peines "exemplaires", la justice ne fait qu’accentuer la tension sociale.

Jamais dans l’Histoire, l’élection d’un président n’avait déclenché de telles révoltes. Contrairement à ce qu’affirment certain-e-s responsables politiques et les médias, la contestation n’est pas l’oeuvre d’un complot "anarcho-trotskyste" mais l’expression réelle d’une partie de la jeunesse et de travailleurs-euses précaires qui se sentent directement visé-e-s dans leurs droits par l’élection de Nicolas Sarkozy.
Et ce n’est pas en réprimant sévèrement la jeunesse que l’Etat mettra fin au malaise social !

SUD Etudiant demande donc l’arrêt des poursuites en cours et l’amnistie de toutes les victimes de la répression des mouvements sociaux.

Fédération des syndicats SUD Etudiant
25-27 rue des Envièrges 75020 Paris

www.sud-etudiant.org
sud-etudiant chez sud-etudiant.org

Porte-parole de la Fédération SUD Etudiant :
- COLOMBANI Anouk 06 08 02 71 79
- DEGRUELLE Paul 06 64 42 85 77

Paris, le 12 mai 2007

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4445

Sud Etudiant c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25