Une tribune pour les luttes

La HALDE se saisit d’une plainte de France Terre d’Asile contre le groupe La Poste

Article mis en ligne le lundi 23 juillet 2007

Les demandeurs d’asile sont confrontés à de nombreux obstacles administratifs tout au long de leur procédure. La Poste, considérée comme un service public, ajoute encore des difficultés sur leur parcours. En effet, elle refuse de délivrer le courrier du demandeur d’asile en attente du renouvellement du titre de séjour, prétextant qu’il ne peut prouver la régularité de sa présence sur le territoire national par un document officiel.

Lorsqu’un demandeur d’’asile souhaite retirer son courrier, certains bureaux de poste s’y opposent, pour cause de non production d’une pièce d’identité autre que le titre de séjour pourtant établi par les préfectures, avec photo de l’intéressé. Pour les mêmes motifs, ils refusent de délivrer les courriers recommandés. Enfin, cerise sur le gâteau, il n’est pas rare que le groupe La Poste n’’autorise pas l’ouverture d’un compte postal ou tout simplement le retrait d’argent sur un compte déjà ouvert.

Depuis 2005, France Terre d’Asile tente de régler ces difficultés avec la Poste : elle se voit systématiquement renvoyée vers les bureaux des réclamations, qui renvoient vers le service juridique, qui renvoie vers le bureau local, qui refuse toute solution malgré les demandes de certaines préfectures.

Ainsi, en complément du ministère de l’Intérieur, la poste se fait juge de la régularité du séjour des demandeurs d’asile.

Aujourd’hui, la HALDE se saisit de la question... En espérant qu’une réelle solution permette enfin d’en finir avec cette bureaucratie kafkaïenne.

Pierre Henry,Directeur général France Terre d’Asile

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 25 juillet 2007 à 22:08, par

    la poste est un service public qui supporte des charges indues qui devrait etre finance par l’etat (presse, role de banque sociale reconnu par la cour des comptes non finance, obligation de maintenir un reseau deficitaire, etc le cout annuel equivaut a 2 fois le benefice net du groupe et dans le meme temps son actionnaire ? lui demande d’etre rentable et d’augmenter les bénefices
    mais le titre de sejour est pièce valable pour les operations postales et bancaires
    je vous rappelle que la banque postale est la seule a ne pas pouvoir choisir ces clients et est dans l’obligation d’ouvrir un compte de depot ou un livret a
    evidemment il plus facile d’attaquer que les grands groupes bancaires
    bon courage pour votre demarche

  • Le 29 juillet 2007 à 09:04, par Lacraba

    La Poste confond également souvent son rôle de service public de distribution du courrier avec celui d’une "police linguistique". Elle entrave le plus possible l’utilisation des adresses en occitan en refusant de distribuer le courrier adressé en occitan (généralement doublé de l’adresse en français).
    Son "aura" de service public (de plus en plus usurpée de nos jours ...) ne lui donne pas tous les droits, en particulier celui de participer à l’éradication de l’occitan !
    Bon courage à France Terre d’Asile, souhaitons que la Poste soit remise à sa place et rappelée à sa mission première :distribuer le courrier des gens.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180