Une tribune pour les luttes

Trente ans après Copernic

Article mis en ligne le lundi 4 octobre 2010

Le jour même du 30ème anniversaire de l’attentat antisémite de la rue Copernic à Paris, le MRAP prend acte de la publication de documents montrant le rôle personnel de Pétain dans l’élaboration du statut des juifs, tel que promulgué par le gouvernement de Vichy en octobre 1940.

Comme le savaient déjà tous les historiens, ce statut infâme était une initiative de l’État français. Il marquait l’aboutissement logique des théories racistes développées en France par l’extrême-droite, depuis l’affaire Dreyfus.

La défaite militaire de 1940 permet alors à cette extrême-droite de prendre le pouvoir et d’appliquer les principes qui ont conduit à l’internement et à la déportation de dizaines de milliers de juifs et d’étrangers.

Si historiquement le génocide a été mis en place et exécuté par les nazis, ces derniers se sont inspirés de théoriciens de plusieurs pays, dont la France, et ils ont été aidés dans cette œuvre de mort notamment par les autorités françaises de l’époque : gouvernement, fonctionnaires, forces de l’ordre, milice. Cependant, de nombreux étrangers - juifs et non juifs - furent en France sauvés grâce à la désobéissance de citoyens écoutant leur conscience plutôt que les lois en vigueur.

Les préjugés antisémites n’ont pas disparu après la chute du nazisme. En témoigne la distinction effectuée après l’attentat de la rue Copernic par le premier ministre de l’époque, Raymond Barre, qui déclarait : « Cet attentat odieux qui voulait frapper les juifs se trouvant dans cette synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic ».

Au-delà des nécessaires commémorations, ces événements doivent nous rappeler que la stigmatisation de « l’autre » est souvent la première étape vers les discriminations et violences effectives, voire l’assassinat : juif et tsigane hier et aujourd’hui, musulman ou Rom aujourd’hui.

Aucun peuple n’est à l’abri de la xénophobie et du racisme que des gouvernements agitent dans les situations de crise.

Paris, le 4 octobre 2010

Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99
Site web : http://www.mrap.fr

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 4505

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 110