Une tribune pour les luttes

[Resf13-info] Agenda et Infos (12 janvier 2014)

(12 janvier 2014)

Article mis en ligne le lundi 13 janvier 2014

AGENDA

 

- Lundi 13 janvier à 18h30  : RASSEMBLEMENT devant le centre de rétention de Marseille VOIR CI-DESSOUS. Impasse des peintures, 36 bd Casanova 13014 Marseille, métro Bougainville.

 

- Mardi 14 janvier à 18h
 :
AG du RESF Ouest Etang (ouverte à tous). Maison du tourisme de Martigues

 

- Mardi 14 janvier à 20h30
 :
Projection-débat « Enfants valises » au cinéma Le Renoir à Martigues ; en
présence
Xavier de Lausanne, réalisateur.

 

- Mercredi 15 janvier de 17h30 à 20h  : réunion RESF Marseille, à Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille

 

- Jeudi 16 janvier à 20h30 :
Projection du film « L’escale » au cinéma Le Renoir à Martigues ; en partenariat avec la LDH Martigues

 

INFOS

1/ L’UN NOYÉ, L’AUTRE ENFERMÉ… IL FAUT RÉAGIR !

RASSEMBLEMENT LUNDI 13 JANVIER, 18h30 devant le centre de rétention

2/ Sana AIT ICHOU, 24 ans, expulsée  !

3/ Et toujours des pères d’élèves enfermés au centre de rétention…

4/ Campagne de cartes postales au Président de la République pour sauver Blendon, 12 ans, hémiplégique.

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

 

 

1/ L’UN NOYÉ, L’AUTRE ENFERMÉ… IL FAUT RÉAGIR !

RASSEMBLEMENT LUNDI 13 JANVIER, 18h30 devant le centre de rétention

Impasse des peintures, 36 bd Casanova 13014 Marseille

 

L’Europe forteresse a encore fait une victime. Un enfant. A Marseille.

Mamadou SAYDOU avait 18 ans. Originaire de Guinée qu’il avait quittée il y a quelques semaines avec son camarade Ibrahima DIALO (21 ans), son voyage a pris fin au fond des eaux du port de Marseille…

Voir le communiqué complet http://resf.info/article48654.html

 

En hommage à Mamadou SAYDOU et pour exiger la libération d’Ibrahima DIALO ainsi que des pères de famille enfermés au CRA.

 

2/ Sana AIT ICHOU, 24 ans, expulsée !

Sana AIT ICHOU, 24 ans, a été expulsée depuis l’aéroport de Marignane vers le Maroc mardi 7 janvier.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir interpelé la préfecture des Alpes-Maritimes, notamment par l’intermédiaire de son mari, pour demander un signe d’apaisement concernant cette femme qui devait subir prochainement une opération à l’hôpital de l’Archet à Nice, afin d’espérer pouvoir un jour mener une grossesse à terme

Ces horreurs, telle celle que subissent Sana et son mari aujourd’hui, sont les conséquences d’une politique migratoire déshumanisée qui n’a rien à envier à celle mis en œuvre hier par les Hortefeux, Besson ou Guéant. Depuis mai 2012, la liste est longue, beaucoup trop longue des atteintes à la vie familiale, à l’Education, au droit d’asile, à la possibilité d’être soigné…

Voir le communiqué complet http://resf.info/article48589.html

 

3/ Et toujours des pères d’élèves enfermés au centre de rétention…

 

M. 
AREF,
égyptien, est au centre de rétention de Marseille depuis le 1er décembre. Il a été arrêté dans le métro alors qu’il partait travailler. Il a deux filles, une de 3 ans scolarisée à l’école maternelle Corot (13013) et l’autre de 8 mois qui va entrer en crèche.

 

M. SAJA, marocain, présent depuis 10 ans en France, père d’un enfant de 4 ans, a été arrêté à Aix le 28 décembre et transféré au centre de rétention de Marseille. Déjà en septembre 2013, suite à une dénonciation sur son lieu de travail, M. SAJA avait été
enfermé au CRA.

 

M. BOUDABOUS, père de deux enfants scolarisés en collège et école élémentaire à Marseille, finissait une
peine de prison le 2 janvier 2014. Mais comme, pas plus que sous Sarkozy, la
double peine sous Hollande n’a été abolie, plutôt que de pouvoir revoir ses
enfants (librement, plus au parloir), il est transféré au centre de rétention
de Marseille. Son ex épouse, française, et ses enfants le soutiennent dans cette nouvelle épreuve. M.
BOUDABOUS a entamé une grève de la faim depuis le 8 janvier

 

M. TEBAH, algérien, père de 3 enfants
français scolarisés à Brignoles (83), a passé 45 jours au CRA de Marseille du 20 août au 4 octobre. Voir
http://resf.info/article47464.html

Condamné à l’issue de cette période maximale de rétention à 3 mois de  prison pour « refus d’embarquement », assortis de 3 ans d’interdiction du territoire français, M. TEBAH est de retour au CRA pour être de nouveau promis à l’expulsion. Cercle vicieux et révoltant de la double peine là aussi.

 

Vous pouvez interpeler la préfecture des Bouches-du-Rhône au sujet de MM. AREF, SAJA, BOUDABOUS et TEBAH en écrivant à
 :

- Préfet michel.cadot@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

- Directeur de cabinet du préfet :
vincent.berton@bouches-du-rhone.gouv.fr

- Secrétaire général : louis.laugier@bouches-du-rhone.gouv.fr

 

 

4/ Campagne de cartes postales au Président de la République pour sauver Blendon, 12 ans, hémiplégique.

Pour imprimer la carte postale, c’est ici

http://www.educationsansfrontieres.org/article48164.html ?id_rubrique

 

clip_image002Il
devait se faire opérer le 21 mars 2012 au CHU de
Reims…

Le
18 janvier 2012 au matin, Blendon Gashi, 10 ans, était expulsé avec ses parents et son frère jumeau Blendi vers le Kosovo.

Depuis la famille Gashi survit, hébergée par une grand-mère, loin de son quartier d’origine, craignant d’autres exactions. Les enfants ne sont pas scolarisés, de peur d’être repérés par les mafieux.

Blendon grandit, mais mal. Sans opération, son corps se déforme, la radiographie de mars dernier montre un déplacement du fémur droit de 3 cm.

Les parents ont fait plusieurs demandes de visas. La dernière semblait la bonne,
les conditions étaient toutes remplies et les frais de visas réglés début septembre2013.

Les documents s’accumulent, les preuves s’ajoutent aux preuves... Et rien ne bouge !

Bref, tout porte à croire que sans une intervention au plus haut niveau de l’Etat, les freins qui s’opposent à l’opération de Blendon ne seront jamais levés : on en trouvera toujours un, un vice de procédure ou un document manquant, pour ne pas le recevoir ici en France afin de lui administrer les soins dont il a besoin...

Le RESF, et spécialement à Chalons, ne baisse pas les bras.

Blendon doit recevoir les soins et le suivi appropriés à son état avant de n’être plus opérable !

Pour demander le retour de Blendon , envoyez une carte postale au Président Hollande. MERCI pour lui !

Ce
qui était intolérable sous Sarkozy l’est tout autant sous Hollande

 

 

5/ Chaque semaine, le RESF dans CHARLIE HEBDO et MEDIAPART

Retrouvez ces chroniques sur le site du
RESF.

 

- Les chroniques RESF
dans

Charlie-Hebdo, rubrique « L’expulsé de la semaine »

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique461.html

Cette semaine : « Le père Fouettard à Beauvau, Ruslan derrière les barreaux  »

 

- Sur le blog de RESF sur Médiapart,

Réseau Education Sans Frontières 13
resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65
61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique707.html

«  Cachez ces pères étrangers d’enfants français que je ne saurais voir !  » par Malika CHEMMAH - RESF 93

L’émission RESF sur FPP 106.3 de mercredi 8 janvier « Les Mineurs Etrangers Isolés (MIE) et L’ASE et la mobilisation du foyer de la rue Stendhal » est en ligne

L’émission RESF sur
FPP 106.3
de mercredi 8 janvier « Les Mineurs Etrangers Isolés (MIE) et
L’ASE et la mobilisation  du foyer de la
rue Stendhal »
 est en
ligne sur http://www.educationsansfrontieres.org/article48655.html


avec Violaine Carrère
(GISTI), Renaud Mandel
(CGT), Mamadou et Kader.

Au sommaire

1 - Intro &
Journal

Pas de trêve pour les expulsions : quelques extraits de La Chronique
de l’intolérable du quinquennat du successeur de Nicolas Sarkozy
pour la
période des vacances de noël ...

Durée : 09’42’’

 

2 - Au rassemblement
rue Stendhal à Paris le 2 janvier 2014

Le 2 janvier, il y avait un rassemblement rue Stendhal,
devant le foyer. Carnet de sons.

Durée : 06’03’’

 

3 Les Mineurs Etrangers
Isolés (MIE) et L’ASE et la mobilisation  du foyer de la rue Stendhal

Violaine Carrère, Renaud Mandel, Mamadou et Kader

 Les Mineurs Isolés Etrangers
sont avant tout des mineurs, donc des enfants  en danger, et devraient à ce titre être pris
en charge et protégés  par l’Aide Sociale
à l’Enfance (ASE) et scolarisés. C’est même la loi.

Sauf qu’ils doivent franchir plusieurs sas. PAOMIE
(Permanence d’accueil et d’orientation des mineurs isolés étranger, puis « DMA »
(Dispositif de Mise à l’Abri) en foyer o en hôtel, en attendant, en principe,
une décision sur leur sort. Avec, à chacune de ces étapes le risque de ce
retrouver à la rue si ils sont décrétés majeurs, majeurs suite à des examens
médicaux des plus douteux (testes osseux ...)  

Au foyer de la rue Stendhal (DMA), à Paris, il y a deux
éducateurs pour 75 enfants, pour une bonne part non scolarisés. Certains y restent
plusieurs mois sans être scolarisés. Il y a des punaises et pas d’eau chaude.   Quand
six d’entre eux ont du être mis à la porte, il y a eu mouvement de révolte des
jeunes ...

On parle aussi de l’aide que peut fournir la  permanence inter-associative Adjie (accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers).

Durée :  41’11’’

Bonne écoute et merci de faire suivre sur vos listes.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | ... | 455 | 460 | 465 | 470 | 475 | 480 | 485 | 490 | 495 | 500

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 475 | 480 | 485 | 490 | 495 | 500 | 505 | 510 | 515 | ... | 905