Une tribune pour les luttes

Communiqué Quartiers Nord/Quartiers Forts

Loi El Khomri, Non Merci !

Article mis en ligne le lundi 7 mars 2016

LOI EL KHOMRI, NON MERCI !

Le projet de loi Travail El Khomri est censé, selon la Ministre et le gouvernement, protéger les travailleurs…A la lecture des « réformes » proposées, il nous vient immédiatement à l’esprit la question de savoir qui nous protège de ce gouvernement ?

Nous ne reviendrons pas sur l’ensemble des mesures qui transforment les salariés en serfs des temps modernes, les organisations syndicales et politiques ont déjà largement décortiqué cet ensemble d’inepties. Plus ce gouvernement proteste de son pragmatisme et de sa démarche indemne de toute idéologie et plus on s’aperçoit que les propositions qui sont faites ne peuvent surgir que du cerveau de fanatiques ultralibéraux.

Il faut pourtant insister sur deux idées étranges qui servent d’arguments aux défenseurs de ce texte :

Le premier tient presque de la poésie surréaliste puisque le Medef et le gouvernement prétendent que pour créer des emplois il faut simplifier et faciliter les licenciements ! Cet argument absurde et obsolète n’est pas une nouveauté, le CNPF l’utilisait déjà. Mais la façon dont il est assumé par le gouvernement est inédite et démontre sans équivoque que le véritable rédacteur de ce projet n’est autre que Pierre Gattaz. Hollande, Valls, El Khomri et Macron sont les porteurs complices de ce projet de régression sociale sans précédent.

Le deuxième argument est plus malhonnête et pernicieux. Il montre que la stratégie employée par le gouvernement pour faire passer son texte dans l’opinion est celle de la division. Coachés par les communicants, les éditorialistes, les têtes d’affiche du gouvernement et les patrons du Medef nous jouent une petite musique désagréable. Cette loi, selon eux, est pleine de philanthropie et serait destinée à rétablir l’égalité réelle face au travail ! Cette loi profiterait, par le biais d’un mécanisme aussi obscur que le premier argument, à faciliter l’accès à l’emploi aux jeunes les moins diplômés ! En réalité les mesures contenues dans le projet El Khomri nivellent les droits et la protection des salariés et accélèrent le processus de précarisation de l’ensemble du monde du travail. Ceux qui ont un emploi et celles et ceux qui cherchent un emploi !
LOI EL KHOMRI, NON MERCI !
Quartiers Nord/Quartiers Forts (QNQF) rappelle que si le gouvernement s’intéressait vraiment au devenir des jeunes les moins diplômés, dont un grand nombre vit ou plutôt survit dans nos quartiers populaires, il lutterait fermement contre l’ensemble des discriminations que rencontre toute une partie de LOI EL KHOMRI, NON MERCI ! notre jeunesse ! Ne prenez pas nos jeunes en otage et n’en faites pas un alibi !

Pour ces raisons, et pour d’autres, QNQF demande le retrait immédiat de ce projet de loi et appelle à la mobilisation dans les rues contre ce texte dès le 9 Mars !

Quartiers Nord/Quartiers Forts

Marseille, le 5 Mars 2016

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

1 Message

  • Le 14 mars 2016 à 15:11, par Giraud-Barra

    ““}”Peut-on poser des questions ?
    Dans les quartiers Nord de Marseille vivent ou plutôt survivent de nombreuses petites entreprises pour lesquelles les embauches sont difficiles, les licenciements en cas de
    chute d’activité, menace de fermeture. De nombreux patrons au lieu d’être des "salauds" ne se payent qu’après leurs salariés.
    Par contre des syndicats, comme FO sur Marseille n’est-il pas responsable de la dégradation sanitaire dans les écoles ? N’est-il pas responsable du Fini-parti des Eboueurs ? N’est-il pas responsable de l’absentéisme qui plombe l’activité des hôpitaux ?
    tout ceci pour dire que l’équation :gouvernement=patron= malfaisance et peut-être idéologique , les syndicats CGT, FO ne défendent-ils pas ceux qui ont du travail contre ceux qui n’en ont pas ?
    Encore un petit exemple mais il en dit long sur le comportement des syndicats, leur opposition systématique au travail volontaire du Dimanche ?
    La loi Macron n’a-t-elle pas créé des emplois dans les transports en commun et diminuer le coûts des transports en autocars au bénéfice des usagers ?
    La question du travail dans le contexte actuel est une question complexe, humaine et les slogans ne résolvent rien, ne vaut-il pas mieux se mettre autour d’une table et négocier ?

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2030

Discriminations c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

Education c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 555

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090

Quartiers/banlieues c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50