Une tribune pour les luttes

Collectif Chambérien Unitaire Interpro et Citoyen :

Après la casse de nos retraites, la politique de la matraque.

Rassemblement jeudi 27 janvier 11 à 8h devant le Palais de justice de Chambéry.

Article mis en ligne le mercredi 26 janvier 2011



Collectif Chambérien Unitaire Interpro et Citoyen

APRÈS LA CASSE DE NOS RETRAITES, LA POLITIQUE DE LA MATRAQUE !

Le jeudi 27 janvier 2011, 5 militants syndicaux et 1 journaliste sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Chambéry. Leur crime ? Occupation des voies en gare de Chambéry le 2 novembre 2010 (plainte de la SNCF). Pour ces faits, le procureur les a envoyés sur le banc des accusés, en vertu d’une loi de 1845 qui punit d’une peine pouvant aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement ceux qui auraient "troublé ou entravé la mise en marche ou la circulation des trains". Au lendemain du mouvement social de l’automne, le pouvoir règle ainsi ses comptes, en envoyant militants syndicaux et journalistes devant les tribunaux.

NON À LA CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL ET SYNDICAL !

Après les lois sur le service minimum qui affaiblissent considérablement les mouvements de grève, après les provocations policières particulièrement manifestes cet automne, le gouvernement fait donc un pas de plus dans sa volonté de criminaliser l’action syndicale et la lutte sociale. Les différentes modalités d’actions, dans le cadre d’un mouvement de grève, sont légitimes et courantes, surtout devant un gouvernement sourd. Il est scandaleux que des responsables syndicaux puissent, sur ce simple prétexte, être envoyés devant les tribunaux. C’est réprimer des individus pour criminaliser tout un mouvement. Il est tout aussi inadmissible que le pouvoir fasse poursuivre des journalistes pour le seul fait d’avoir été présents sur les lieux d’une action menée dans le cadre d’un des plus grands mouvements sociaux que notre pays ait connu depuis 1995, ce qui constitue une tentative manifeste d’intimidation des médias.

Parce que les libertés du mouvement syndical et de la presse sont essentielles dans une démocratie, le Collectif Unitaire Interpro et Citoyen (CUIC) de Chambéry appelle toute la population à manifester son soutien aux accusés et à demander l’arrêt des poursuites, en participant au rassemblement qui aura lieu le :

JEUDI 27 JANVIER À 8H00 DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE DE CHAMBÉRY

Soutenu par : UL-CGT, CNT, SNESup FSU, SUD-Solidaires, Unef, AGI !, Attac, LDH, Les Alternatifs, FA, Fase, NPA et PG


SOLIDAIRE

NON à la criminalisation du mouvement social et syndical

Après la casse de nos retraites, le gouvernement veut casser du militant !

Cet automne, la population a exprimé par des grèves répétées et reconductibles que ce soit dans des entreprises publiques ou privées, et des manifestations qui ont rassemblé plusieurs millions de personnes, un refus déterminé de voir ses droits sociaux bradés, son bien commun détruit et pillé au profit d‘exploiteurs ainsi que sa dignité bafouée par le mépris du gouvernement.


Réprimer les individus pour criminaliser tout un mouvement !

La preuve en est que la riposte ne s’est pas faite attendre, l’appareil répressif de l’état a été mis en route contre le mouvement social : plusieurs dizaines d’interpellations à Chambéry depuis octobre…

Et Jeudi 27 janvier 2011, 5 militants syndicalistes de Solidaires et de la CGT ainsi qu’un journaliste sont poursuivis par le tribunal correctionnel de Chambéry pour avoir occupé les voies en gare de Chambéry le 2 novembre 10, en plein mouvement contre la réforme des retraites. Ils risquent jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 3750 € d’amende !

L’Union Syndicale Solidaires de Savoie, apporte son soutien total et résolu aux travailleurs, chômeurs, retraités, étudiants en lutte ainsi qu’aux syndicalistes qui les défendent, qui ont été et seront convoqués à la police et au tribunal.

L’Union Syndicale Solidaires de Savoie dénonce la tentative de diabolisation et de criminalisation de l’action syndicale interprofessionnelle, alors qu’elle est légitime face aux attaques et au hold-up social des "marchés" contre les peuples.

L’union Syndicale Solidaires de Savoie exige l’arrêt immédiat des poursuites et appelle toute la population à signer massivement les pétitions et à manifester son soutien aux accusés en participant au rassemblement qui aura lieu :

Le jeudi 27 janvier 11 à 8h devant le Palais de justice de Chambéry.

23 janvier 2011

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1215

Solidaires 13 (Union syndicale) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155