Une tribune pour les luttes

samedi 3 mars 2012

LE PONTET

14 h 30

14 h 30 devant le centre pénitentiaire, 84130

Informer, dénoncer et témoigner notre solidarité aux prisonniers et à leur famille

Rassemblement devant le centre pénitentiaire du Pontet

STICS-CNT 84 et Goupe Lucy Parsons

Le 5 mars 2011, nous étions rassemblés devant la prison du Pontet pour
dénoncer les conditions de détention qui conduisent les détenus à s’ôter
la vie et témoigner notre solidarité à la famille d’Aziz, jeune détenu de
24 ans retrouvé pendu dans sa cellule. Quelques mois auparavant en 2010,
c’est pour tenter de connaître la vérité sur la mort du jeune Moncef que
nous étions venus en ce même lieu.

Un an après rien n’a hélas changé, le nombre de suicides et de morts
suspectes connus ne cesse d’augmenter, 110 en 2011 et déjà 7 depuis le
début de l’année 2012.
Au centre de détention du Pontet, un détenu de 48 ans s’est pendu dans sa
cellule le 28 janvier, ce qui porte à 15, le nombre de suicides ou de
morts suspectes enregistrés dans cette prison depuis son ouverture en
2003. Le 16 février, dans cette même prison, une nouvelle tentative de
suicide a cette fois échoué, mais combien d’autres encore aboutiront ?
Si la peine de mort a été abolie en France, la prison continue pourtant à
tuer.

C’est pour informer, dénoncer et témoigner notre solidarité aux
prisonniers et à leur famille que le 3 mars à 14h30 nous nous
rassemblerons devant le centre pénitentiaire du Pontet.

Pour prolonger la réflexion sur « à quoi sert la prison » nous organisons
le 8 mars à 20h, à la salle de l’antichambre de la Mairie d’Avignon, la
projection du film « Qui prier pour oublier ? » suivie d’un débat en
présence du réalisateur Ekin Ercan, de 2 des protagonistes du film Marc
Sluse et Jean-Marc Mahy ex détenus-militants ainsi que de Alain Cangina
président de l’association Renaître- PJ2R, ex détenu-militant-conteur.

STICS-CNT 84
Syndicat des Travailleurs de l’indusrie, du commerce et des services du
Vaucluse.

Goupe Lucy Parsons
Coordination des Groupes Anarchistes

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

jeudi 22 février 2024

vendredi 23 février 2024

samedi 24 février 2024

dimanche 25 février 2024

lundi 26 février 2024

mardi 27 février 2024

mercredi 28 février 2024

jeudi 29 février 2024

vendredi 1er mars 2024

samedi 2 mars 2024

vendredi 15 mars 2024