Une tribune pour les luttes

vendredi 8 mai 2015

ISTRES

18 h

Salle du Prépaou, allée des Magnanarelles, 13800

Association « Car T’y es Libre »

L’autre 8 mai 1945

Projections-débat animé par Rafik Chekkat
+ compte rendu de la soirée

Suite aux événements de janvier 2015 un groupe de 15 adultes issus des quartiers populaires d’Istres s’ organisent pour ne plus qu’on parle à leur place. De là est né notre nouvelle association autonome « Car T’y es Libre » qui a pour objet une émancipation et une expression des habitants des classes populaires. En contact avec plusieurs associations du département ayant la même vocation nous travaillons en toute solidarité.

Notre première action porte sur le devoir de notre mémoire qui est trop souvent occulté et de son actualité

Rdv le 8 mai 2015 a la salle au Prépaou Istres a18 h

Projection-débat d’un court-métrage sur les conditions de vie des anciens combattants marocains du foyer Adoma d’Istres (10min) et du film de Yamina Adi L’autre 8 mai 1945 qui aborde le massacre de Setif (50min).
Débat animé par Rafik Chekkat militant .

Compte rendu de la soirée

CAR T’Y ES LIBRE

"Colonisation : tête de pont dans une civilisation de la barbarie d’où, à n’importe quel moment, peut déboucher la négation pure et simple de la civilisation."
Aimé Césaire - 1913-2008 - Discours sur le Colonialisme, 1950

Vendredi à 08 Mai l’association Car t’y es libre, a organisé sa première manifestation.
Chérazade CHOUGI et Malika AIDANE ont présenté les objectifs de l’association ainsi que la constitution des membres de celle-ci.

Les films documentaires « 9 mois/12 » sur les Chibanis, " L’autre 8 mai 1945", de la Libération au massacre de Sétif , ainsi que l’intervention en tant que Maître de conférence de Rafik Chekkat, ont attiré l’attention de près de 80 personnes.

Rafik Chekkat Avocat et Militant du site Etat d’Exception, qu’il a co-fondé en 2012, et initiateur de la Campagne ALI (Abrogation des Lois Islamophobes), nous a apporté son analyse sur la non visibilité de nos anciens combattants d’Afrique du Nord sur les Champs Élysée lors de la libération, ainsi que le massacre de plus de "40 000 " Algériens dans la régions de Setif par l’armé coloniale Française et la déclinaison coloniale contemporaine.
Cet apport de connaissances a permis de donner la parole à plusieurs personnes, l’expression libre étant l’un des objectifs de Car t’y es libre.

Une exposition riche en images, prêté par l’association des anciens combattants issus de l’armée d’Afrique représentant les Chibanis dans leur environnement, vivant dans les foyers ADOMA, d’Istres, Miramas et Port de Bouc, illustrait les murs de la salle du Prépaou.

Nous avons été émus d’entendre le témoignage de M. Bahhiya, un ancien combattant marocain qui vit au foyer Adoma d’Istres, et qui demande de porter une solution sur les droits des immigrés vieillissants.

Sans aucune concurrence des mémoires, car t’y es libre a pu récolter lors de cette soirée l’adhésion du public et de nouveaux membres , et vous appelle à venir rejoindre l’ensemble des membres de l’association .En vous remerciant pour votre soutien et vous donne rendez-vous prochainement pour un nouveau événement.

Cartyeslibre chez gmail.com

Répondre à cet article