Une tribune pour les luttes

samedi 16 octobre 2021

L’Épine

11 h

Rendez-vous devant l’auberge de l’Epine, 05700

Artificialisation des terres et panneaux photovoltaïques dans le Buech

Ballade botanique dans les champs de panneaux photovoltaïque

Artificialisation des terres et panneaux photovoltaïques dans le Buech

Rendez vous le Samedi 16 octobre à 11h à l’Epine, puis à 14h à Montclus

(*)Pour aller à l’Epine, depuis Serres, direction Rosans ; le parking est en façe de l’auberge de l’Epine à gauche de la route.
(**)Pour aller à Montclus : depuis Serres, direction Rosans ; passez Montclus de 2 km puis à droite vers le Petit Terrus !

Programme :
11h : Rendez-vous devant l’auberge de l’Epine(*) pour une balade botanique en forêt autour d’un projet photovoltaïque de 40ha.
A Montclus (**)

12h30 : repas tiré des sacs
De 14h à 16h : (sous chapiteau) débat « photovoltaïque et artificialisation des terres naturelles et agricoles dans le Buech : que faire ? »
A partir de 16h : fête paysanne : mini marché,
17h : débat « cause animale, cause paysanne »,
Buvette, chorale, stands, repas, musique.

Les installations industrielles de capteurs solaires se développent dans le Buech et les Alpes du Sud, discrètement, mais à très grande vitesse. Ce sont des grandes sociétés qui profitent des conditions exceptionnellement favorables qui leur sont offertes ici : foncier bon marché, bon ensoleillement, bonne « acceptabilité sociale » (faible densité de population,..). Et parce c’est plus rentable, ces investissements sont réalisés sur des terres naturelles, des forêts ou des champs plutôt que sur des terrains déjà artificialisés (comme les toits, les parkings, etc).
Voici pourquoi cet évènement est lié à l’appel pour les forêts vivantes de SOS Forêts (voir aussi l’article de reporterre) et rejoint les préoccupations de la confédération paysanne sur ces sujets.
« Mais n’y a-t-il pas incohérence à vouloir lutter contre le changement climatique et ses conséquences sur la biodiversité, par des installations d’énergie renouvelable artificialisant terres agricoles ou forestières ? »
C’est à cette question que nous, habitants du Buech, voudrions tenter de répondre ensemble, sachant que les décideurs ne semblent pas se la poser vraiment. En y ajoutant celle-ci : « Mais alors, que faire ? ».
L’objectif que nous nous proposons serait donc :
> de prendre conscience du problème sur les lieux même d’implantation d’un projet photovoltaïque de 40ha en compagnie de spécialistes des milieux naturels.
> d’informer et de débattre sur la problématique de l’énergie, de la place du photovoltaïque, l’artificialisation des terres,
> d’ébaucher quelques réponses et propositions face à ces constats,
> de lancer une cartographie participative des projets photovoltaiques dans le Buech pour pallier à la désinformation et mutualiser nos moyens d’action.

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

jeudi 22 février 2024

vendredi 23 février 2024

samedi 24 février 2024

dimanche 25 février 2024

lundi 26 février 2024

mardi 27 février 2024

mercredi 28 février 2024

jeudi 29 février 2024

vendredi 1er mars 2024

samedi 2 mars 2024

vendredi 15 mars 2024