Une tribune pour les luttes

jeudi 21 septembre 2023

MARSEILLE

18 h

métro Notre-Dame du Mont, côté cours Julien

Appel des soutiens des mineurs à la rue pour un rassemblement

On n’en peut plus ! Des mineur.es non-accompagné.es sont à la rue !

La semaine dernière, 60 jeunes mineur.es-non-accompagné.es à la rue ont manifesté devant l’ADDAP13 pour visibiliser leur situation et demander une prise en charge. Après s’être retrouvés face à une porte fermée, les jeunes et leurs soutiens ont décidé de se visibiliser dans le centre-ville. Ils ont organisé un campement aux réformés qui a été expulsé immédiatement. "Même de la rue, on nous expulse !"

Sans solution, une cinquantaine d’entre eux se sont réfugiés dans des squats expulsables à tout moment et d’autres sont dans un campement devant le Collège/Lycée Thiers. Sur le campement, des banderoles ont été déployées pour alerter de la situation et cibler la responsabilité du département. Depuis leur installation le 13 septembre, les conditions de vie sont déplorables sur le campement comme dans les squats : la pluie, l’accès quasi nul à l’hygiène, à la santé, à la nourriture, à la scolarité, ce qui va à l’encontre de la loi qui prévoit que les MNA soient immédiatement pris.es en charge par les départements.

Cette situation n’est pas nouvelle et c’est toujours la même chose, le département des Bouches-du-Rhône n’anticipe rien, et pratique la politique du découragement...Cette politique, justifiée par le manque de place, est en réalité un choix. Nous savons qu’à chaque fois que le Département a été enjoint par le tribunal administratif à une mise à l’abri, ils ont trouvé des places, ... et en 24 h ! De plus, à Marseille, de nombreux immeubles sont laissés vacants, il suffirait de les réquisitionner pour en faire des lieux d’accueil. Même au sein des hôtels prévus pour ces jeunes, des rumeurs disent que des places sont vacantes alors que les jeunes dorment dans la rue.

Aujourd’hui l’heure est grave : les solidaires et les soutiens alertent l’ENSEMBLE des pouvoirs publics sur la dégradation de l’état de santé physique et psychologique des jeunes. 4 d’entre eux ont dû être accompagnés aux urgences ces derniers jours.

Malgré leur fatigue, les jeunes restent mobilisés ! Ce matin, une quarantaine d’entre eux a manifesté pendant plusieurs heures devant des locaux de l’Aide Sociale à l’Enfance à Arenc. Personne n’a daigné les recevoir ou s’entretenir avec eux.

Au vu de cette situation alarmante (environ 80 jeunes à la rue) et de l’absence de réponse, les jeunes ne peuvent pas être seuls dans ce combat. En tant que collectifs, organisations, syndicats et associations nous devons être mobilisés à leurs côtés. Rassemblons nous pour exiger une prise en charge immédiate des jeunes MNA à la rue, et plus largement de tous.tes celleux qui errent dans les rues de Marseille, pour l’ouverture de places d’accueil et une politique de l’hospitalité.

APPEL À RASSEMBLEMENT JEUDI 21 SEPTEMBRE à 18h00 métro Notre Dame du Mont côté cours Julien.

L’nsemble de collectifs, associations et solidaires
dont les collectifs St Just, 113-115, la canebière,...

contact : lacanebière chez protonmail.com

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

dimanche 21 juillet 2024

mardi 23 juillet 2024

mercredi 24 juillet 2024

jeudi 25 juillet 2024

vendredi 26 juillet 2024

samedi 27 juillet 2024

dimanche 28 juillet 2024