Une tribune pour les luttes

Non à la militarisation de la jeunesse ! Non à la militarisation de l’éducation ! Non au SNU !

Article mis en ligne le vendredi 20 octobre 2023

Le Service National Universel (SNU), qu’est-ce-que c’est ?

Le Service National Universel(SNU) s’adresse à tous les jeunes français, garçons et filles entre 15 et 17 ans. Il comporte trois phases :
- un séjour de cohésion de 12 jours dans un département autre que le leur.
- une mission d’intérêt général de 84 heures réparties au cours de l’année. Des stages sont proposés au cours de vacances scolaires.
- une période d’engagement sur la base du volontariat (donc facultative), entre 16 et 25 ans.

Les dangers du SNU !

Les séjours de cohésion sont encadrés par des animateurs employés par des associations du monde de l’éducation populaire et par des militaires. Des cas de maltraitances par ces derniers ont été rapportés durant certains séjours (sanctions humiliantes, propos racistes et sexistes). Cet encadrement militaire entre en totale contradiction avec les valeurs d’émancipation qui doivent être au cœur de tout ce qui concerne la jeunesse.

Bientôt obligatoire !

Le SNU pourrait être imposé bientôt à toute une classe d’âge. En effet le gouvernement réaffirme, par la voix de Prisca Thévenot (la secrétaire d’État chargée de la jeunesse et du SNU) sa volonté de le rendre obligatoire.
Avec la mise en place des classes d’engagement dès cette année scolaire, les professeurs volontaires (mission complémentaire) deviendront des recruteurs pour le SNU et l’armée.

Combien ça coûte ?

S’il était généralisé, le SNU coûterait entre 2,4 et 3,1 milliards d’euros par an selon la commission des finances du Sénat. En 2023, 140 millions d’€ viennent du budget de l’éducation nationale. Cet argent doit lui être rendu pour recruter professeurs et personnels manquant partout en France.

Ce que veut le gouvernement : mettre au pas la jeunesse, la trier, l’orienter, l’empêcher de contester. Les écoles, des lieux sous haute surveillance !

Il y a une politique de militarisation de toute la société, donc de l’école. Au lieu de mettre plus d’adultes dans les établissements scolaires afin d’entourer humainement et sécuriser les élèves, et recréer des postes de toutes natures (professeurs, surveillants, personnels de cantines, personnels d’entretien etc), on laisse se développer et on médiatise les incivilités, le harcèlement, la violence, qui ont toujours existé, doivent être traités de façon pédagogique par le personnel de l’éducation nationale. Le contrôle et la répression sont les seules "solutions" proposées. D’ailleurs les nouveaux bâtis scolaires sont conçus comme des prisons avec des entrées contrôlées (tourniquet, cartes magnétiques,etc), des caméras de surveillance, des rondes policières autour, des incursions parfois dedans, des recrutements de CPE anciens policiers, etc. Les annonces récentes d’expérimentation du port de l’uniforme vont dans le même sens et font partie des fausses solutions.

Le gouvernement a peur de la jeunesse et de sa liberté de parole et redoute sa mobilisation !

Collectif 13 Non au SNU, 11 octobre 2023
contact : nonsnu13 chez riseup.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Collectif 13 Non au SNU c'est aussi ...

Éducation/Enseignement Supérieur c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 585

Militarisation c'est aussi ...