Une tribune pour les luttes

vendredi 5 avril 2024

MARSEILLE

19 h

La Dar, centre social autogéré · 127 rue d’Aubagne - 13006

De MOE aux FTP-MOI, à propos de la résistance immigrée

● DESCRIPTIF 🠃
Le vendredi 5 avril dès 19h à la Dar, centre social autogéré (127 rue
d’Aubagne) : le groupe Oaï de la Fédération anarchiste organise une
causerie à propos du livre "Avec tous tes frères étrangers, De la MOE
aux FTP-MOI" sur la résistance étrangère en France pendant la 2nde
Guerre Mondiale avec un des auteurs.


● COMPLEMENT 🠃
L’entrée dans le XXe siècle est marquée par le fracas des armes. Le choc
des impérialismes et des nationalismes, combiné au jeu des alliances,
déclenche une guerre sans précédent. À la sortie du conflit, le monde
est bouleversé et la France accueille de nombreux immigrés pour se
reconstruire. Toutefois, ces immigrés ne sont pas uniquement
économiques, mais ce sont aussi des réfugies ou exilés qui viennent dans
le « pays des droits de l’homme » pour fuir les persécutions tout au
long de l’entre-deux-guerres.
Dans cette France, comme ailleurs dans le monde, les espoirs sont nés de
la « grande lueur » venue de l’Est avec le succès de la Révolution
russe, porteuse, comme le fut la Révolution française, d’un messianisme
universel. Le jeune parti communiste et en particulier sa section
syndicale, la Confédération générale du Travail Unitaire (CGTU), afin
d’affirmer la solidarité internationale de classe des travailleurs,
fondent en mai 1923 la MOE (Main-d’œuvre étrangère). En 1932, la MOE
devient MOI (Main-d’œuvre immigrée), participant alors à l’intégration
de ces nouveaux arrivés.
Ainsi la MOI organise la solidarité internationale et locale. C’est
pourquoi elle se renforce et trouve un nouvel élan avec l’arrivée du
Front populaire s’inscrivant fortement dans la lutte antifasciste et
jouant un rôle essentiel dans l’organisation des Brigades
internationales. C’est l’origine de ce qui constituera au cours de la
Seconde Guerre mondiale le fer de lance de la lutte armée, les
Francs-Tireurs et Partisans – Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), dont le
groupe le plus connu est celui de Manouchian, en région parisienne.
C’est l’histoire longue de la MOI que propose cet ouvrage jusqu’aux
enjeux d’une future panthéonisation. [lien ed. Libertalia :
https://www.librairielibertalia.com/web/avec-tous-tes-freres-etrangers.html)

À PROPOS DES AUTEURS :
Dimitri Manessis est docteur en histoire ; Jean Vigreux est professeur
d’histoire contemporaine à l’université de Bourgogne Franche-Comté. Leur
précédent livre aux editions Libertalia est sur un sujet similaire :
Rino Della Negra, footballeur et partisan sur un jeune footballeur du
Red Star qui intégra les FTP-MOI du groupe de Manouchian.

P.-S.

COLLECTIF ORGANISATEUR : Groupe Oaï, fédération anarchiste - Marseille

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

mardi 23 avril 2024

jeudi 25 avril 2024

vendredi 26 avril 2024

samedi 27 avril 2024

dimanche 28 avril 2024

mardi 30 avril 2024

mercredi 1er mai 2024

samedi 4 mai 2024

vendredi 24 mai 2024