Une tribune pour les luttes

samedi 25 mai 2024

MARSEILLE

16 h

Vieux-Port, 13001

Riposte contre les lois Transphobes

A l’appel de plusieurs organisations

📣 PROCHAIN GROS RDV DE MOBILISATION MARSEILLAISE : Samedi 25 mai à 16h au vieux port 🏳️‍⚧️💥

Viens lutter contre la montée de la transphobie, crier ta colère, et ressentir la joie et la puissance d’être solidaire ensemble !!

Trans is beautiful 🏳️‍⚧️🏳️‍⚧️

Rejoignez-nous le samedi 25 mai pour la manifestation populaire pour les droits des personnes trans ! Rendez-vous au Vieux Port (Marseille) à 16h ! Traduction LSF prévue et équipe accessibilité*

Départ du vieux port, arrivée prévue à la plage des Catalans.

Le 28 mai le sénat devra voter une loi pour refuser aux personnes trans mineures l’accès aux soins pour leurs transitions. Concrètement, ils veulent psychiatriser les parcours trans, interdire tout acte de transition médicale (bloqueurs, hormones, chirurgie), pénaliser les médecins qui ne respectent pas cette obligation. Ils visent en particulier les enfants à travers les institutions qui servent à les briser ou à les formater. Les attaques islamophobes, racistes, antisémites, transphobes, LGBTQIA+phobes, les marginalisent et excluent cette frange vulnérable de la population mais ont vocation à s’étendre à tout le monde par la suite. Les LGBTQIA+ ont une longue histoire d’oppression et de discrimination avec les états "démocratiques". En France, l’homosexualité a été dépénalisée en 1981, le mariage entre personnes de "même sexe" a été légalisé en 2012 et c’est seulement en 2016 qu’ils ont arrêté de stériliser les personnes trans pour pouvoir changer leur état civil. Après nous avoir brûléEs, enferméEs, psychiatriséEs, castréEs c’est le coup de trop ! La crainte et la honte doivent changer de camp.

La droite et l’extrême droite attaquent partout les droits des minorités telle que les trans, les autres LGBQIA+, les personnes migrantes, les personnes racisées, les femmes, les mineurEs, les travailleurs et travailleuses du sexe ou toutes celles et ceux qui ne rentrent pas dans le cadre étroit de la normalité blanche, bourgeoise et hétéro. Les systèmes capitalistes et autoritaires se maintiennent en divisant pour régner, en distribuant des miettes de privilège et en hiérarchisant les oppressions.

Face à ce constat nous devons élargir nos points de vue et unir nos luttes.

Se battre pour les trans, pour les inter, pour Gaza, pour les Kanaks, pour les tds, pour les kurdes, pour les personnes incarcéréEs, pour toutes celles et ceux qui sont en lutte pour vivre ou survivre. Pour détruire les régimes qui fondent leur domination sur l’exploitation, la colonisation et l’oppression des minorités.

* L’équipe accessibilité sera présente sur le vieux port avant la manifestation pour favoriser l’accès a tous et à toutes. Vous pouvez également nous contacter par mail si vous avez des questions d’accessibilité ou pour nous faire part de besoins spécifiques.

Contact : transvnr13 chez riseup.net

Appel national à mobilisation :

Mobilisation pour les droits trans - 26 mai 2024

Depuis 4 ans, la droite et l’extrême droite française, comme dans de nombreux pays du monde, ont fait des personnes trans leur nouvelle cible. Leur travail méthodique de harcèlement médiatique aboutit aujourd’hui à des propositions de loi transphobes, portées par Les Républicains et le Rassemblement national, au Sénat et à l’Assemblée. Ces attaques visent à faire reculer les droits des personnes trans, acquis de haute lutte et à force de travail du mouvement trans. Derrière les enfants trans, c’est toutes les transitions qui sont visées, mais c’est aussi le droit à disposer de son corps, à l’IVG, à la PMA et à la contraception ou d’un traitement contre le VIH, à être accueilli·e dans de bonnes conditions et respecté·e par les professionnels de santé.

Protégeons les enfants ! Contre les prétentions des activistes anti-trans, c’est bien le mouvement trans, et le mouvement LGBTI et féministe en général, qui défendent les droits des enfants, notamment quand ceux-ci sont victimes de harcèlement et de violences.

Mon corps, mon choix ! Les droits reproductifs et la garantie de l’autonomie corporelle ne sont pas des options, mais des droits fondamentaux à sauvegarder. Ces droits incluent l’accès à la santé sexuelle, à la contraception et à l’avortement, à la liberté de vivre sa sexualité et à l’autodétermination de son sexe.

Pas de santé trans sans les personnes trans ! C’est la communauté trans qui constitue le premier vivier d’expert⋅es en matière de transition, qui a formé médecins et accompagnant⋅es, qui garantit l’accès aux hormones dans les nombreux cas où le système médical est défaillant, qui fait avancer les connaissances. Nous n’avons pas besoin d’être mis·es sous tutelle.

Pas de santé trans sans les personnes trans de nationalité étrangère ! Les textes réprimant les personnes étrangères, notamment la loi « Asile et Immigration », précarisent particulièrement les personnes trans, les éloignent du système de santé et de l’accès aux transitions médicales, favorisent le développement de discriminations et les violences transphobes. Santé gratuite pour tou·tes !

Face à ces attaques sur nos droits, nous avons besoin d’une large unité du mouvement social et des associations, syndicats et organisations politiques. Les mobilisations du 5 mai ont montré toute la force de notre solidarité face aux attaques anti-trans. Aujourd’hui, nous ne devons plus nous contenter du statu quo. Face à la transphobie, les droits des personnes trans doivent non seulement ne pas reculer, ils doivent progresser : accès au changement de la mention de sexe et du prénom à l’état civil libre et déjudiciarisé, garantie d’accès remboursée à toute forme de transition médicale et aux médicaments, financement de la recherche, lutte contre les violences, réels moyens pour les services publics, garantie réelle de dépsychiatrisation… Les chantiers sont nombreux. Il ne suffit pas que nous ne retournions pas vingt ans en arrière : il faut que nous arrêtions d’être vingt ans en retard.

Dans toute la France, nous manifesterons le dimanche 26 mai prochain pour faire avancer les droits trans et reculer les réactionnaires.

Associations à l’origine de l’appel :

Acceptess-T
Espace Santé Trans
Fransgenre
Inter-LGBT
Organisation de Solidarité Trans (OST)
OUTrans
SOS Homophobie
Toutes Des Femmes

appel à retrouver ici :
https://www.instagram.com/p/C69nEssiowl/?igsh=OG10ZmFhaXpmNG1q
https://framaforms.org/signature-mobilisation-pour-les-droits-trans-26-mai-2024-1715795767

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

samedi 22 juin 2024

dimanche 23 juin 2024

lundi 24 juin 2024

mardi 25 juin 2024

mercredi 26 juin 2024

jeudi 27 juin 2024

vendredi 28 juin 2024

samedi 29 juin 2024

mercredi 3 juillet 2024